CPNT

La République en Marche... à cloche-pied !

Manifestement la Macromania a déjà du plomb dans l’aile et s’engage dans une marche à cloche-pied après l’amputation de sa jambe Modem…

Moralisation de la vie politique avec un Modem et François Bayrou embarqué dans des affaires, souvenir du hollandisme et de la lutte contre la fraude fiscale et un certain Cahuzac… les abstentionnistes ont encore des raisons supplémentaires d’être convaincus de leurs choix face à une nouvelle politique au gout de réchauffé indigeste.

Pour CPNT - Le Mouvement de la ruralité plus que jamais exemplarité, loyauté et sincérité doivent être la règle en politique et manifestement il y a encore du travail pour y parvenir !

  • 0

Cantal : Les vaches « Salers » dérangent les nouveaux voisins, des néoruraux !

Un agriculteur se voit condamné à déménager sa ferme, attaqué en justice par un couple de néoruraux, arrivé récemment au hameau... gêné par l'odeur de l'exploitation !
 
La transhumance des bobos citadins vers les zones rurales cause des dégâts dans les campagnes ; eux qui ne supportent pas le chant du coq, les clarines des vaches, les bouses sur la route, et le son du clocher de l’église marquant les heures…  Des néoruraux qui  veulent faire de la campagne leur propre terrain de jeu, et qui  ne voient que leur confort personnel au détriment des activités ancestrales propres au monde rural.  Des bobos déconnectés de la vie rurale, qui s’érigent en censeurs de nos activités rurales, économiques, ludiques et sociétales.
 
Mesdames, messieurs les néoruraux, quand on va s’installer à la campagne, on apprécie les avantages, mais on doit également en accepter les "inconvénients" ! Depuis six générations la famille de cet agriculteur possède et habite cette ferme de Lacapelle-Viescamp. Faut-il tuer les coqs, éloigner les vaches, éteindre les cloches de nos églises, combler les mares à grenouilles… pour satisfaire les exigences des citadins qui viennent s’installer à proximité ?

Pour éviter de se retrouver dans des contextes aussi grotesques, CPNT préconise de faire signer en mairie une charte qui témoigne de la volonté de faire cohabiter l’ensemble de la population en totale harmonie, en adéquation avec le respect d’autrui et des usages de la ruralité, agriculture, chasse, pêche… à chaque arrivée de citadin à la campagne.

En attendant, CPNT - Le mouvement de la ruralité en appelle à Monsieur Jacques Mézard, ancien ministre de l’Agriculture, nouveau ministre de la Cohésion des territoires et élu rural du Cantal, pour intervenir dans le règlement de cette situation ubuesque.

 

Signez et faites signer la pétition de soutien sur change.org (cliquer ici)

  • 0

Élections législatives : Une victoire en trompe-l’œil

Depuis novembre 2016 nos concitoyens sont plongés dans une succession d’élections politiques, les primaires, la présidentielle avec son panel d’affaires et pour finir les législatives. Au final, Emmanuel Macron a été élu Président de la République suite à une campagne présidentielle superficielle entachée par les affaires.

Dimanche dernier, au premier tour des législatives, les (quelques) électeurs qui se sont déplacés ont choisi de lui donner une large majorité. Ce second tour confirme la mise en place de nombreux députés “En Marche” inexpérimentés, sortis du chapeau, souvent inconnus des électeurs. C’est une victoire en trompe-l’œil pour LREM, car avec un taux dramatiquement supérieur à 50%, l’abstention est aujourd’hui le principal parti de France. C’est un signal d’alarme très fort envoyé à la classe politique !
 
CPNT - le Mouvement de la Ruralité a soutenu dès le début les candidats de la Majorité pour la France, LR-UDI, respectant pour cela sa ligne politique et ses accords de partenariat. Même si le score n’est pas à la hauteur des attentes, ils formeront un groupe d’opposition constructif. Ils seront le seul groupe important à l’Assemblée nationale pour défendre et porter nos valeurs rurales.
 
Dès demain, CPNT-le Mouvement de la Ruralité participera activement à la reconquête de nos campagnes aux côtés de notre partenaire LR. Il prend acte du résultat et fera des propositions sur des thèmes importants trop souvent oubliés tels que la ruralité, l’agriculture, les services publics de proximité, une écologique responsable avec les acteurs locaux et les défenseurs des traditions cynégétiques…
 
Plus que jamais CPNT sera une force de proposition pour l’avenir de nos territoires oubliés du monde politique et pour construire une nouvelle dynamique pour la France rurale de demain.

  • 0

Deuxième tour des législatives : Les Français ne doivent pas mettre tous les œufs dans le même panier !

CPNT - Le Mouvement de la ruralité s’est largement investi pour ces élections législatives et dans de très nombreuses circonscriptions de France auprès de nos partenaires LR et de l’UDI.  À l’évidence, l’apport des voix de CPNT aura permis d’éviter des éliminations directes, d’accorder un second tour encourageant le 18 juin prochain à de nombreux candidats LR-UDI-CPNT et de conforter LR-UDI-CPNT comme première force d’opposition dans le pays.  

Avec une très faible participation, les électeurs qui se sont exprimés ont fait le choix de donner une  large majorité au président de la République et d’amplifier celui de la présidentielle !

Pour CPNT il s'agit d'une erreur ! Nous appellerons les Français et notamment les ruraux, le monde agricole, les chasseurs et les pêcheurs à ne pas mettre tous les œufs dans le même panier. Nous devons voter massivement pour les candidats LR-UDI-CPNT pour ne pas laisser tous les pouvoirs à Emmanuel Macron.

Dimanche prochain, il faut envoyer le plus grand nombre de députés LR-UDI-CPNT à l’Assemblée nationale afin d'avoir un contre-pouvoir salutaire le plus important possible, mené par le deuxième parti de France.

  • 0

Elections législatives : Une journée de campagne en Vendée et en Loire-Atlantique

Erick MAROLLEAU, président de CPNT Vendée et vice- président national de CPNT était venu apporter son soutien à Jean-Michel Lalère, candidat LR de la 5ème circonscription de Vendée en visite, aux côtés de Bruno Retailleau et de Jean Pierre Raffarin, dans une exploitation agricole sur la commune de Fontaines, la dernière ferme de « vache laitière » de la commune. Jean-Pierre Raffarin annonce qu’il faut préserver nos zones rurales, sinon le lait allemand et néozélandais envahiront le marché français. CPNT partage cette analyse de la situation exposée par Bruno Retailleau et Jean-Pierre Raffarin.

Pour CPNT-le mouvement de la ruralité, il existe plusieurs causes à cette détresse au sein du monde agricole que les décideurs gouvernementaux et européens doivent régler et améliorer d’urgence sous peine d’une grave crise sociale et économique dans les territoires ruraux, dont le système de subventionnement européen déséquilibré et injuste qui rend les agriculteurs totalement dépendants de ces dispositifs.
La nécessaire mise en place d’un dispositif rémunérateur et d’encadrement des productions par la régulation, permettant aux agriculteurs de vivre directement des prix de leurs productions pour conserver une production de lait en France ; le prix du lait doit être à 400 euros la tonne minimum, comme préconisé par la commission agriculture de CPNT.
Autrefois, les agriculteurs étaient les nourrisseurs de la France et le pilier économique de sa ruralité. Aujourd'hui, ils sont déconsidérés et stigmatisés, notamment par la nébuleuse écologiste, étranglés financièrement par la grande distribution et obligés de vendre à perte et d’investir au-delà de leurs moyens. Pire, pour survivre ils sont obligés de compter sur les subventions, à l’exemple des MAE, qui ne sont pas versés depuis 2015- 2016 ! Une honte pour le gouvernement socialiste sortant.

CPNT a souhaité apporter un soutien sans faille à Jean-Michel Lalère, le candidat de la Ruralité qui a dans son programme politique, par son action déterminée en faveur de l’agriculture, la volonté de construire une agriculture raisonnable et intelligente à l’Assemblée nationale, mais aussi en faveur de la reconquête des revenus agricoles, particulièrement dans le secteur de l’élevage, et de toutes les activités humaines au sein de la ruralité, comme la chasse… Jean-Michel Lalère élu à l’Assemblée nationale a pris l’engagement de représenter la voix des chasseurs au sein du groupe chasse.

2017-05-31-cpnt852Erick MAROLLEAU en sa qualité de président régional de CPNT a souhaité aussi être présent à Vertou pour le grand meeting de soutien aux candidats aux législatives de Loire-Atlantique avec François Baroin, en charge de la campagne des législatives de la Droite et du Centre, aux côtés de Gérard Larcher et Bruno Retailleau, le président de la région des Pays-de-la-Loire.

CPNT rejoint la position de François Baroin « On ne peut pas accepter que le débat démocratique dans les cinq années qui viennent se résume à un parti unique et l'extrême droite » et de Bruno Retailleau qui dénonce le « recyclage des candidats socialistes d’En Marche ».

François Baroin annonce ses propositions en faveur de la ruralité (1 € investi en ville égal 1 € investi en milieu rural), mesure du programme politique de CPNT reprise par notre partenaire LR pour la présidentielle et défendue par le Mouvement de ruralité depuis toujours.

Dans son communiqué du 7 mai, CPNT a rappelé que  l’urgence était de corriger cette erreur de casting en choisissant, lors des élections législatives de juin, des hommes et des femmes compétents issus de la Droite et du Centre pour redonner à la France le niveau qu’elle mérite. Alors chers amis de la ruralité, si nous voulons conserver une ruralité vivante avec toutes ses activités rurales, agriculture, chasse, pêche… les ruraux doivent s’engager pleinement aux côtés de CPNT dans ces élections législatives, aux côtés de notre partenaire les Républicains et de son chef de file François Baroin, pour assurer un contrepoids indispensable, efficace et nécessaire au redressement de la France.

  • 0
S'abonner à ce flux RSS