CPNT

Mercredi 8 mars, journée de la femme : la ruralité abandonnée !

Martine AURY, Conseillère départementale de Vendée, déléguée nationale CPNT-au-Féminin, constate que si toutes les femmes méritent d’être célébrées ce 8 Mars, journée internationale de la femme, rappelle que les inégalités sont bien encore présentes en milieu rural.

Quelques inégalités constatées :

  • 39 places d’accueil pour 100 enfants en milieu rural contre 50 au niveau national
  • Plus de 60% de chômeurs de moins de 25 ans sont des femmes en milieu rural, 10 points de plus qu’au niveau national où c’est du 50/50.
  • Plus de 30 minutes en moyenne pour se rendre à la maternité en milieu rural, contre 17 minutes en moyenne au niveau national.

Le rapport "EGALiTER" remis en 2014 à la ministre des droits des femmes de l’époque est resté lettre morte. Ce rapport visait à combattre les inégalités sexuées, sociales et territoriales dans les quartiers et les territoires ruraux fragilisés. Mais CPNT-au-Féminin déplore l’absence d’avancées suite à ce rapport. Pire, la situation des femmes en milieu rural s’est fortement dégradée !

Il faut actionner immédiatement les leviers contribuant non seulement à rétablir l’égalité hommes-femmes, mais aussi à celle entre les citoyennes rurales et les citoyennes urbaines.

Martie Aury, estime que la lutte contre la fragilisation des territoires ruraux doit être un objectif important en cette année électorale, et appelle tous les politiques en campagne à, enfin, aborder cette problématique dans leurs programmes respectifs.

Laissez un commentaire