CPNT

Communiqués

Communiqués (9)

CPNT Vendée dit STOP à l’hérésie de l’éolien industriel en Vendée

Sophie ORIZET VIELLEFOND, déléguée CPNT Vendée à l’éolien, dénonce les conséquences désastreuses des implantations éoliennes dans notre département depuis plusieurs années, la destruction de nos paysages ruraux, les atteintes à la santé (infrasons, basses fréquences), à la faune, la dépréciation immobilière... sans oublier l'immense scandale financier, lourdement payé en fin de compte par le contribuable.

Elle salue les déclarations de Xavier Bertrand (Voir la video de campagne des élections régionales du 7 novembre 2015Lire l’article de presse du 30 juin 2016), Président de la région des Hauts de France qui s’oppose clairement à tous projets : « en tant que président de Région, je m’opposerai à tous les projets de développement de l’éolien, terrestre comme maritime (…) Parce que ces turbines « défigurent tout (…) cette soi-disant filière d’avenir ne crée en fait aucun emploi, elle repoussera les touristes et elle tuera la pêche notamment au large de la Côte d’Opale ».

La Vendée pourrait se retrouver dans cette situation, si nous ne stoppons pas cette folie meurtrière sur nos territoires !

CPNT 85 demande aux élus de notre département, de la région, de stopper le programme éolien, destructeur de la qualité de vie dans nos territoires. Depuis des années, CPNT constate que malheureusement les élus reprennent mot à mot les argumentaires des industriels qui mettent en avant les performances de leurs éoliennes en parlant exclusivement de "puissance installée" et non de la quantité annuelle d’électricité produite... la grande arnaque des promoteurs éoliens !

Adhérer, renouveler votre adhésion, faire un don à CPNT... c’est faire entendre notre voix, votre voix !

Un acte fort, un besoin vital !

 

Depuis longtemps, malgré une situation financière au plus bas et un ostracisme médiatique permanent, nous poursuivons inlassablement notre action au service de la ruralité, de la chasse, de la pêche et de toutes les traditions.
 
En 2016, les cadres du Mouvement ont accordé leur confiance à Eddie Puyjalon pour assurer la présidence de CPNT. C’est donc avec une nouvelle équipe, des cadres motivés pour défendre la ruralité, nos valeurs, notre idéal de vie que nous mettons tout en œuvre pour être l’un des acteurs incontournables de la défense du monde rural.
 
Au lendemain des élections primaires de la Droite et du Centre, nos idées, nos valeurs (lire notre charte) doivent peser sur les débats présidentiels et législatifs. Certains pensent que cela peut se passer en dehors de la politique, nous pensons au contraire que tout est d’abord politique.
 
Pour gagner en efficacité et en visibilité, peser dans les débats, influencer les élus, les candidats, les réseaux, nous ne pourrons le faire qu’avec vous.
 
Sympathisant, adhérent ou ancien membre de Chasse Pêche Nature Traditions, je vous appelle à rejoindre, à revenir ou à rester membre de notre Mouvement afin de constituer le maillage d’adhérents et de soutiens financiers indispensables à notre action.
 

Erick MAROLLEAU
Vice Président de CPNT
Délégué départemental CPNT Vendée

  

vue-ruralite

CPNT, le parti de la ruralité, doit servir d’aiguillon auprès de notre partenaire politique.

Faire entendre la voix de la ruralité
 

La ruralité se sent abandonnée par les partis politiques traditionnels de gauche et de droite.

 

La primaire de la droite et du centre vient de le démontrer, le sujet n’a pas été abordé lors des débats télévisés et la gauche ne s’intéresse pas à la ruralité, elle préfère l’électorat des villes.

 

CPNT est le seul mouvement politique qui défend la ruralité depuis sa création qui ose dire tout haut ce qui dérange les partis parisiens de droite et de gauche.

 

CPNT c'est le bon sens rural, l’écologie qui agit !

 

Faire entendre la voix de l'agriculture 
 

Il faut encourager et soutenir une agriculture à taille humaine respectueuse de l’environnement, tout mettre en œuvre avec le monde politique pour stopper la dégradation de notre environnement au fil des ans, assurer par une reconnaissance "financière" le rôle de l’agriculteur dans l’espace rural.

Des prix rémunérateurs pour les différentes filières agricoles, bovins….



vue-agriculteur

L’agriculture doit être aidée au même titre que les banlieues et les villes.
 

vue-chasse

CPNT va continuer à faire pression sur le pouvoir politique, pour créer un secrétariat aux ressources renouvelables, à la chasse et à la pêche rattachée au ministère de l’Agriculture.

Faire entendre la voix de la chasse
et de la pêche

 

A un moment où des groupes de pression veulent interdire la chasse, durcir les législations sur les armes et nous « interdire la forêt », rejoindre CPNT c’est soutenir la défense d’un art à la fois moderne, responsable et hérité de nos aînés.

CPNT Vendée dit stop à tout projet de réserve dans notre département, nationale, régionale, départementale… « pour se donner bonne conscience » pour en confier la gestion « financière » à des associations antichasse bien connues des chasseurs (comme Ségolène Royal voudrait le faire en Loire-Atlantique avec la création d’une réserve nationale en Estuaire Loire). CPNT Vendée ne veut plus voir d'implantations d’éoliennes dans les couloirs de migration des oiseaux migrateurs !

 

La pêche loisir, comme la pêche professionnelle sont aujourd’hui à un tournant de leur histoire. Les pratiques individuelles supposent une « incarnation » politique forte.

 

Au niveau professionnel, il nous faut peser sur les décisions nationales et les messages envoyés à Bruxelles, tout en protégeant nos côtes et nos pêcheurs.

CPNT ne veut plus continuer à confier la chasse au ministère de l’Environnement et aux écologistes de tous bords !

 

Faire entendre la voix de la promotion
de l'économie rurale et du maintien
des services publics.

 

CPNT souhaite protéger et développer les emplois de l’économie rurale en apportant une nouvelle dynamique aux enjeux de transmission des PME et TPE en milieu rural… , un soutien sans faille en faveur des artisans, des commerces par des aides ou des facilités fiscales de la part de l’état, de la région, etc.

Il en est de même pour les services publics pour permettre aux territoires d’investir pour maintenir et développer les services aux personnes, les réseaux numériques, lutter contre l’extension des déserts médicaux, etc.

 

C’est faire entendre la voix de nos régions et de celles et ceux qui y vivent.

vue-aide

CPNT inscrit son programme dans la défense des terroirs et de leurs identités.
Nous défendons ce que nous sommes !
 

vue-eolien

Venez rejoindre le combat de CPNT et de Sophie Orizet Vieillefond, notre déléguée CPNT Vendée à l’éolien !

Faire entendre la voix de la lutte contre le pillage de nos territoires par l’implantation des éoliennes
 

CPNT n'a de cesse de dénoncer les conséquences désastreuses des implantations éoliennes par la destruction de nos paysages ruraux, les atteintes à la santé (infrasons, basses fréquences), à la faune, la dépréciation immobilière... sans oublier l'immense scandale financier, lourdement payé en fin de compte par le contribuable.
Depuis des années, les médias reprennent mot à mot les argumentaires des industriels qui mettent en avant les performances de leurs éoliennes en parlant exclusivement de « puissance installée » et non de la quantité annuelle d’électricité produite.

 
Voilà pourquoi, il est important que nous puissions,
grâce à vous, développer la présence et l’action de CPNT, près de chez vous, avec vous !
  

Adhérer ou faire un don,
c’est profiter d’une déduction fiscale !

Toute adhésion, hors abonnement au Bulletin CPNT Infos, et tout don à CPNT avant le 31 décembre vous permet de profiter d’une déduction fiscale de 66 % sur votre prochaine déclaration d’impôts.
Un geste, aussi petit soit-il, nous permet d’initier de nouvelles actions et vous permet de payer moins d’impôts : un acte militant gagnant-gagnant en quelque sorte.

J'adhère  Je fais un don
 je soutiens-Cal2017

Primaire de la droite et du centre : Une charte CPNT pour la défense de la ruralité

CPNT - le Mouvement de la ruralité a fait le choix de ne pas participer à la primaire de la droite et du centre, pourtant qualifié d’office en tant que parti associé.

Pour autant, le Mouvement ruraliste ne souhaite pas rester en dehors du débat. Il a adressé aux sept candidats à la primaire de la droite et du centre, une charte en 10 points d’engagement pour la défense de la ruralité (lire le document).

Les candidats auront tout loisir d’argumenter sur chaque point et de signer ou non cette charte.

CPNT diffusera largement le compte rendu des réponses formulées afin d’éclairer au mieux les électeurs ruraux désireux de participer en connaissance de cause au vote de la primaire.

Rassemblement rural de Mont de Marsan : l’esprit du Sud et l’esprit grincheux

Le Mouvement CPNT, par son Président, ses représentants et adhérents landais et basco-béarnais, était présent à la mobilisation de Mont-de-Marsan samedi 1er octobre pour défendre la ruralité avec ses traditions rurales, qu’elles soient de chasse, de pêche, taurines ou agricoles.

Une journée de mobilisation constructive. Toutefois CPNT attribue une mauvaise note au Sénateur PS Jean-Louis Carrère qui, dans son allocution devant les arènes, a dit tout et son contraire !

Prônant l’union politique et associative pour défendre la culture landaise, il fait une sortie de route avec ses gros sabots au sujet de CPNT. Non seulement, il exclut le Mouvement de la délégation qui a rencontré le Préfet pour la remise de la charte, mais de plus, il ne peut s’empêcher de présenter péjorativement le mouvement à la tribune et même de ne pas le citer parmi les partis politiques républicains présents !

audio
écouter l'extrait

N’en déplaise à Monsieur le sénateur, CPNT reste l’artisan de longue date de la défense de la ruralité et de la défense des chasses traditionnelles alors que la grande surface qu’il représente propose largement à l’étale les verts avec EELV, tant au gouvernement qu’en région Nouvelle Aquitaine…

Pour porter et défendre l’esprit du Sud, il serait préférable d’avoir plus de mémoire et d’esprit d’ouverture que celui d’un sénateur grincheux et d’avoir moins d’amis verdâtres opposants aux activités traditionnelles dans ses rangs.

 

Eddie Puyjalon publie "Sauvaginier d'Aquitaine"

Pour votre information notre président vient de publier"Sauvaginier d'Aquitaine" Astuces et savoir faire par Eddie Puyjalon

Cet ouvrage de 200 pages, richement illustré, édité à compte d'auteur, vous est présenté sur le site dédié : www.puyjalon.fr.

Vous pouvez le commander dès maintenant au prix de 25€ + 7€ de frais de port directement en envoyant votre chèque de 32€ à Eddie Puyjalon - 27 rue Cheval Bayard - 33240 Cubzac-les-Ponts

Faites passer le message autour de vous...

 

Non à la réserve de l’estuaire de la Loire !

Dominique Pilet, délégué CPNT 44 apporte son soutien à Bruno Retailleau , Président de la région des Pays-de-la-Loire, qui dénonce les dangers liés aux développements économiques par la création d’une réserve nationale en estuaire de la Loire.

CPNT 44 juge la création de cette réserve nationale inutile à but unique de servir l’idéologie des écologistes.

Comment accepter une décision de la ministre Ségolène Royale, qui ne tient pas compte de l’intérêt général des usagers et des élus locaux ? Cette réserve représente une mise sous cloche d’un territoire de 50.000 hectares, sans tenir compte du développement économique de ce secteur, et constitue un affront aux chasseurs et pécheurs ainsi qu’au monde agricole.

CPNT accepte la proposition du Président Bruno Retailleau d’un parc naturel Régional respectant les usagers de l’estuaire de la Loire, mais refusea par tous les moyens les contraintes supplémentaires dues à cette folie escrologiste.

La Vendée, 1er département touristique de la façade atlantique vendu aux promoteurs éoliens !

Les Vendéens ne veulent pas voir leur département défiguré par des éoliennes industrielles semées à tout vent dans nos campagnes ! Mesdames, Messieurs les élus, on s’en souviendra aux élections...

Pas moins de 14 projets en Vendée

Thorigny et Château Guibert, 4 éoliennes - Thorigny, Les Pineaux, 3 éoliennes  - Château Guibert, Thorigny, 5 éoliennes - Bournezeau 6 éoliennes (2 parcs de 3) Chantonnay  6 ou 12 éoliennes - Mareuil sur Lay 12 éoliennes - Saint Cyr en talmondais, 8 éoliennes  - Boulogne  4 éoliennes - Sainte Gemme la plaine 18 éoliennes - Xanton– Chassenon, 2 éoliennes - La Chapelle Hermier – Coex, 5 éoliennes –  Martinet, 3 éoliennes - Saint Maurice des Noues,  Antigny,  6 éoliennes - Beaulieu sous la roche, 4 éoliennes

À l’instar de Don Quichotte et de Sancho Panza qui combattaient les moulins à vent, deux agriculteurs du canton de Nozay en Loire-Atlantique, Didier Potiron et Céline Bouvet, sont en lutte contre les éoliennes. Enfin, pas exactement contre les éoliennes, qu’ils ont volontiers acceptées sur leurs terrains, mais plutôt contre leurs effets non désirés.

Tout a débuté en octobre 2012. À l’époque, le projet du parc éolien des Quatre Seigneurs, validé par le préfet quelques mois auparavant, en est aux fondations. "C’est à partir de là que nous avons connu les premiers soucis dans l’élevage", révèle Didier Potiron. "Mais nous ne nous sommes rendu compte, bien après, que cela pouvait en être la cause". Baisse de production, montée du nombre de cellules, problèmes comportementaux des animaux deviennent alors récurrents. En juin 2013, les éoliennes entrent en service… et les difficultés s’accentuent. "Nous avons rencontré de manière inexpliquée des difficultés de vêlage avec des vaches pas dilatées, des non-délivrances, mais aussi des problèmes cardiaques ou respiratoires". Chez Céline Bouvet, les effets sont différents, mais tout aussi graves : mammites en série, vaches refusant d’entrer dans les bâtiments ou dans la salle de traite …

Après constat des nuisances sanitaires, du parc éolien des quatre seigneurs (canton de NOZAY en Loire-Atlantique), le Préfet de région  des Pays-de-la-Loire demande des études  sur les éoliennes de PUCEUL par un arrêté du 28 avril 2016 ! Enfin une décision courageuse !

Le Bureau politique de CPNT Vendée le réuni le 18 mai  lance une alerte aux élus du département de la Vendée, pour qu’ils prennent conscience des risques  que l’éolien industriel peut engendrer sur les habitants de nos communes rurales ! CPNT demande que le texte préconisé par le sénat d’une distance de 1 000 mètres entre une éolienne et des habitations soit appliqué dans notre département.
Pour le Mouvement de la ruralité, les responsables seront identifiés et devront prendre leur responsabilité, car ils ne pourront pas dire je ne savais pas !  De plus il s’interroge et demande aux Vendéens pourquoi des zones très touristiques comme les collines du haut bocage vendéen et le secteur du Puy du Fou sont dépourvus de tout projet éolien ! Cherchez l’erreur ?

CPNT Vendée va prendre ses responsabilités et créer dans les semaines à venir un site sur les dangers de l’éolien et diffuser une cartographie des sites éoliens à destination des habitants des zones concernées et des touristes venant en vacances dans notre département.

Sophie Orizet Vieillefond (Déléguée CPNT Vendée en charge de l’éolien)

S'abonner à ce flux RSS