CPNT

Scolarité des jeunes handicapés : le gouvernement toujours à la traine !

Scolarité des jeunes handicapés : le gouvernement toujours à la traine ! © Stocklib Wavebreak Media Ltd

Bénéficier d’une scolarité adaptée à un élève handicapé s’avère très compliqué dans la sphère publique. Il est souvent conseillé aux parents de mettre leurs enfants dans des classes spécialisées.
 
En 2008, Nicolas Sarkozy avait lancé un plan de création de 50.000 places pour enfants et adultes sur cinq ans, répondant ainsi aux demandes des associations. Les objectifs n'ayant pas été atteints en 2013, le plan a été repoussé à 2016.
A ce jour, seuls deux tiers des places ont été créés. CPNT constate, par la voix de Jacques Kalinowski, son délégué au handicap, un manque de place criant dans ce pays. En plus de ce plan, il faudrait pas moins de 50.000 places supplémentaires pour satisfaire les besoins des familles. CPNT demande au gouvernement de réagir à ce manque de place en établissements spécialisés. Il est inadmissible de voir plusieurs centaines d'enfants continuer à se rendre en Belgique ou en Suisse pour y suivre des cours adaptés à leur handicap !
 
En milieu rural ces centres spécialisés étant rares et donc éloignés du domicile familial, les parents souhaitent voir leurs enfants, eux-mêmes souvent demandeurs, poursuivre un cursus scolaire quasi normal, selon le degré du handicap. Dans ses conditions, une aide de vie scolaire personnalisée est indispensable. CPNT appelle à développer sans attendre la création de postes d’auxiliaires de vie scolaire et d’activer une politique d’accessibilité aux écoles pour le handicap.
 
L’accès à l’éducation pour tous doit être un impératif. C’est au final un investissement à long terme, car il permet de lutter contre l’isolement, l’exclusion sociale et la précarité, une situation intolérable que vivront une majorité d’handicapés une fois devenus adultes...

Laissez un commentaire