CPNT

Arrêté delphinariums : Ségolène Royal, en marche… sur la tête !

CPNT s’insurge contre une nouvelle provocation animaliste de Ségolène Royal.

Une fois de plus, la ministre sortante de l’Écologie a décidé seule, juste avant son départ, de donner raison aux tenants de l’écologie de l’absurde… Par arrêté ministériel, elle vient d’interdire la reproduction des dauphins et des orques en captivité imposant de surcroit de nouvelles règles draconiennes aux delphinariums.

Selon l’AFP, le ministère aurait confirmé que la ministre avait souhaité radicaliser son texte. Une erreur manifeste d’appréciation à destination des parcs aquatiques et un pavé supplémentaire à traiter pour le nouveau gouvernement !

Les parcs aquatiques, comme les parcs animaliers sont particulièrement appréciés des familles françaises et vecteurs d’une forte économie locale pourvoyeuse de nombreux emplois directs et indirects.

CPNT espère une victoire de la droite et du centre aux élections législatives pour corriger les textes radicalisés de l’ex-ministre de l’Écologie !

  • 0

La députée Laurence Abeille attrape le bourdon !

Quelle mouche a piqué la députée Laurence Abeille ? Probablement celle de son habituelle politique de l’écologie punitive et sectaire...

Dans un communiqué de presse ( lire ici ), la députée Europe Écologie - Les verts fustige la nouvelle politique régionale  d’Auvergne-Rhône-Alpes menée par Laurent Wauquiez qui à l’intelligence de mettre un terme à la politique de ses prédécesseurs Socialistes/Verts à la région. Une politique qui conduisait à arroser de centaines de milliers d’euros les improductifs de l’environnement au travers de nombreuses associations écologistes.
Contrairement aux propos de madame Abeille, le monde rural a non seulement besoin de chasseurs, mais il a aussi besoin des pêcheurs et des agriculteurs, de la grande agriculture en passant par l’agriculture de proximité, de l’exportatrice à celle des circuits courts...

Madame Abeille butine son fiel mielleux pour les antitout hors sol et elle en oublie les actions pour la biodiversité menées quotidiennement par les chasseurs et les pêcheurs ! Restauration et entretien des milieux, défense des zones humides, jachères faunes sauvages, faune fleurie, c’est un investissement permanent des jardiniers de la nature que sont les chasseurs, les pêcheurs et les agriculteurs.

CPNT applaudit des deux mains la nouvelle politique menée par l’exécutif régional d’Auvergne-Rhône-Alpes sous l’impulsion de son président Laurent Wauquiez.

  • 0

Des trous d’air dans les actions de la LPO ?

La LPO vient de lancer une action visant à boucher les cavités et autres trous dangereux (poteaux électriques, panneaux de signalisation…) pour les oiseaux, les reptiles et les petits mammifères.

La LPO devrait pourtant se demander si le remède ne sera pas pire que le mal ! De nombreux passereaux comme les mésanges font leurs nids dans de telles cavités pour être à l’abri des pies, des chats et autres prédateurs qui exercent une lourde prédation sur toutes ces espèces.

Une étude démontre que la prédation par les chats aux États-Unis, au Canada et en Europe représente la disparition de plusieurs milliards de passereaux et de petits mammifères par an.

Enfin, la LPO ferait bien de boucher les trous béants entre les pales des éoliennes véritables pièges à chauves-souris et autres oiseaux dont elle cautionne la dissémination sur tout le territoire... Mais silence, car les subventions des industriels de l’éolien remplissent les caisses de la LPO !

  • 1

CPNT appelle le gouvernement à cesser son laxisme face à la multiplication d’attaques écoterroristes !

Après le saccage récent de la fédération des chasseurs de l'Oise, c'est au tour du siège de la Fédération de Seine et Marne d'être dégradé par les écoterroristes de l'ALF, organisation d’extrémistes à la cause animale dont CPNT dénonce régulièrement les agissements délictueux ou criminels depuis longtemps.

C'est la deuxième attaque en peu de temps et rien ne se passe du côté de l’autorité publique, pire c’est le laissé faire en guise d’encouragement .

Où sont les ministres chargés de l'ordre public et de la sécurité, que font  Madame et Messieurs Taubira, Cazeneuve et Valls contre ces écoterroristes ?

Qu'attendent-ils ? Un drame ? Des morts ?

CPNT attend de leur part une réaction rapide et forte pour mettre hors d'état de nuire ces dangereux voyous de l’environnement !

  • 0

Ecoterrorisme : mais que fait l'Etat ?

Après le saccage de la fédération des chasseurs de l'Oise signé par l'ALF c'est aujourd'hui les dégradations des palombières dans le Sud-Gironde signées par les Hunt Saboteurs (lire l'article de Sud-Ouest).

CPNT n'a de cesse d'alerter les autorités françaises sur l'inconscience des services de l'état, notamment de la Garde des Sceaux, à laisser faire et agir ces activistes de l'écologie radicale sur l'ensemble du territoire national.

Par la mansuétude des représentants de l'état vis-à-vis de ces écoterroristes, c'est l'encouragement aux exactions et à la montée en puissance d'individus potentiellement dangereux !

CPNT exige des enquêtes poussées et des arrestations pour mettre hors d'état de nuire ces groupuscules radicaux ! La complaisance de L'État envers la branche radicale de l'écologie n'est plus acceptable dans un état de droit !

  • 0

Stop à la violence ecoterroriste encouragée par le laxisme d'état et le silence scandaleux des écologistes !

CPNT condamne avec force l'attentat perpétré au siège de la Fédération des chasseurs de l'Oise et assure tous les chasseurs locaux de son soutien.

L'intolérable dégradation des locaux administratifs, le taggage de menaces de mort et la volonté de déclencher une destruction plus grave de la bâtisse par piégeage au gaz pouvant engendrer de réelles menaces sur des vies humaines doivent déboucher sur des arrestations et de lourdes  condamnations !

À de multiples reprises, CPNT a demandé aux autorités de sanctionner les exactions dangereuses de l'ALF et de la nébuleuse activiste écologiste et appréhender leurs auteurs. L’Espagne a de son côté réagi fortement devant la menace de l'ALF qui illustrait ses actions sur les réseaux sociaux.

En janvier 2011, CPNT alertait contre les actions des écoterroristes avec l'incendie criminel perpétré au domicile de l'aficionado André Viard.

Toujours en 2011, à la demande de CPNT, le député UMP Jean-Paul Garraud déposait une question écrite sur ce sujet à l'Assemblée nationale. Le 2 décembre 2013, CPNT dans un communiqué demandait à l’État d'agir contre les écoterroristes qui attaquaient des magasins en plein cœur de Toulouse.

Là comme ailleurs, le laxisme judiciaire et le côté tendance de l'activisme écolo chez les autorités politiques de gauche (la mansuétude existant à Sivens le montre !) ont permis à ces actions de se renouveler.

Aujourd'hui, force est de constater que le "laisser faire" des autorités françaises en matière d'écoterrorisisme devient de fait un encouragement à la violence et la destruction, donc au sapage des fondements de la démocratie !

CPNT attend de toute la mouvance ecologiste politique et associative,  des Verts à la LPO ou FNE et Ligue ROC, une condamnation ferme et sans ambiguïté de ces actes et de leurs auteurs.

CPNT en appelle à l'autorité de l’État et demande que tous les moyens soient mis en œuvre pour arrêter et traîner devant les tribunaux ces écoterroristes pour qu'ils soient punis avec la plus grande fermeté !

  • 0

Barrage de Sivens : Les brigades vertes font la loi !

Le Mouvement de la ruralité CPNT déplore la nouvelle reculade de Ségolène Royale en matière d’écologie en déclarant que le projet initial du barrage de Sivens "n'est plus d'actualité"...

 

La République prise en otage recule sous la pression de quelques extrémistes verts aux menaces incendiaires.

 

C'est le bon sens et l'utilité publique qui sont sacrifiés sous l'égide du dogmatisme et des accords politiciens du gouvernement Hollande.

 

CPNT apporte son soutien aux agriculteurs du Tarn face à cette décision catégorique de la bobocratie parisienne.

  • 0

L’ordre républicain mis en danger par les Eco-Terroristes de l’écologie !

Le Mouvement de la Ruralité-CPNT condamne les actions violentes des écoexcités et délinquants  de l’écologie de Notre Dames des Landes ou au barrage de Sivens, soutenu  par la branche politique de l’écologie EELV et des dirigeants COSSE - DUFLOT - MAMERE - CANFIN - etc.
 
L’État n'est plus crédible. Il ne sait (ne veut) plus faire respecter l'ordre public et capitule devant les casseurs qui se fichent d'ailleurs complètement du projet de barrage de Sivens ou du projet de l’aéroport de Notre-Dame-des-Landes, mais accourent des 4 coins de la France, voire d'Europe, à la moindre manifestation pour semer la violence et la décadence ou saper les valeurs de notre République. Quand on décide d'envoyer les forces de l'ordre, il faut assumer et ne pas reculer, surtout devant les mouvements violents ou appelant à l’illégalité.
 
Toute reculade montre la faiblesse et encourage l'escalade de la contestation violente; or, c'est ce que fait le gouvernement en "désarmant" les gendarmes face aux activistes violents. Comment dans ces conditions les Français peuvent-ils se sentir en sécurité et avoir confiance dans leurs gouvernants ? Quant aux contestataires qui manifestent  au nom de la démocratie soi-disant bafouée, ne peut-on pas leur rétorquer que la vraie démocratie s'exprime dans les urnes et non par des cocktails molotov ? La contestation des résultats des élections dans la rue est justement le plus grand déni de démocratie.
 
Par ailleurs, pour qui et quoi se prennent les Verts ? Ils critiquent, se prétendent de gauche, ils essayent d'exploiter tous les évènements en leur faveur, lors des manifestations qu'ils soutiennent, ils bafouent les lois, le droit de propriété et se font la vitrine légale de l’écolodélinquance en justifiant et soutenant des activismes illégaux et violents ! Mais, lorsqu'il y a conflit entre leurs intérêts et l'écologie, ils choisissent bien sûr leurs intérêts. Bref les Verts n'ont surtout pas le monopole de l'écologie qui peut être de droite comme de gauche et ce sont même de mauvais représentants de l'écologie. En tout état de cause, exploiter de façon politicienne ce tragique évènement ne les grandit pas.
 
À part les éoliennes qui défigurent nos paysages et sont des gouffres financiers pour le contribuable, quels sont les projets d'infrastructure pourtant nécessaires aux populations rurales, soutenus par les Verts ? Avec ces gens- là on habiterait toujours dans des cavernes...
 
Dans cette affaire de Sivens, les Verts vont perdre le peu de crédit qu'il leur restait en soutenant tous ces anarchistes et casseurs, la branche armée de l’écologie, qui ne sont finalement là que pour casser du gendarme et vivre leur utopie anarchiste !
 
CPNT en appelle à l’État pour faire respecter l’ordre républicain et à mettre en œuvre rapidement une politique de sévérité contre les actions répréhensibles des écoterroristes et de leurs soutiens !

  • 0

Loup : il est plus que temps pour l’État de défendre les droits des bergers !

Cliquez ici pour signer et faire signer cette pétition que CPNT soutient !

Depuis longtemps, CPNT dénonce les conditions de travail dantesques des bergers et éleveurs en montagne comme en zones rurales de plaine, ainsi que les dégâts énormes causés par les grands prédateurs, dont les loups qui viennent remettre en cause l’existence même de cette activité traditionnelle et indispensable à la ruralité.

2014 n’échappe pas à la règle et les tueries de brebis par le loup se poursuivent. Le développement territorial est souvent remis en cause et parfois même totalement abandonné. Cette dégradation va crescendo, au même rythme que la pression exercée par quelques associations écologistes illuminées qui préfèrent voir la ruralité, et encore plus la montagne, comme un zoo à ciel ouvert que comme un espace de vie pour les communautés locales.

La République et l’État doivent d’urgence, alors que le temps est aussi à la discussion sur les conditions de travail, reconnaître et faire prendre en compte cette extrême pénibilité du pastoralisme. Il doit également reconnaître et prendre en compte les conséquences négatives de cette situation sur les familles, parents, conjointes et enfants qui subissent, pour certains, des traumatismes et des troubles importants.

Pour ce qui est des dégâts sur les troupeaux, certes, l’État a réagi avec un nouveau Plan Loup, mais bien timide faut-il le reconnaître : l’autorisation d’élimination de loups et son quota, même si elle est nécessaire, ne sera pas suffisante car elle ne s’attaque qu’aux effets. Le vrai problème, c’est la prolifération et l’extension de la présence du loup sur le territoire français. Celles-ci doivent être drastiquement réduites … tout comme l’influence manipulatrice et mensongère des quelques associations pro-loups !

De même, c’est un véritable droit à l’autodéfense des bergers et éleveurs qui doit être établi pour leur permettre, sans contraintes et inerties administratives, de protéger leurs troupeaux, leur gagne-pain ! Le loup est dangereux, pour les troupeaux comme pour l’Homme, il faut donc réagir avant la survenance de drames qui ne manqueront malheureusement pas d’arriver, l’État et les pro-loups en seront alors totalement responsables !

Car CPNT le rappelle : l’État doit assumer ses responsabilités, notamment celles prévues légalement par le Code Rural, dans l’article L 113-1. La loi, c’est la loi et l’illumination écologiste n’ouvre pas droit à exception !

Les droits des ruraux, qu’ils soient de plaine ou de montagne, qu’ils soient bergers ou autres usagers comme les chasseurs, doivent être reconnus, garantis, défendus, notamment contre la manipulation mensongère de l’écologie punitive qui, souvent avec la complicité de l’État, vient ajouter aux dégâts subis.

Cliquez ici pour signer et faire signer cette pétition que CPNT soutient !

  • 0

CPNT dit son ras-le-bol des dégâts causés par les grands prédateurs

CPNT a participé via une délégation menée par Régis LASSERRE, Délégué CPNT de Haute-Garonne et membre du Comité Directeur, à la formidable manifestation organisée le 28 juin à Foix en Ariège et qui a réuni près de 2.500 participants venus dire qu’ils en avaient marre des grands prédateurs auxquels les pouvoirs publics donnent la priorité par rapport aux ruraux et montagnards !

Cette revendication d’une approche rationnelle et équilibrée, humaine et réaliste, étant au cœur du programme et des revendications de CPNT, c’est donc tout … naturellement que CPNT avait appelé ses adhérents des secteurs voisins à soutenir et participer à ce rassemblement de chasseurs et de leurs instances, des agriculteurs et de leurs associations ou syndicats.

  • 0
S'abonner à ce flux RSS