CPNT

Victoire de François FILLON : Une chance pour l’alternance en France !

Eddie Puyjalon, président de CPNT accueille la victoire de François FILLON comme une chance pour l'alternance en France.

Pour le Mouvement de la ruralité, c'est l'heure du rassemblement de la droite et du centre derrière le candidat qu'il soutenait au second tour.

CPNT lui apporte un soutien massif, tant pour son programme que pour ses réponses à la charte de défense de la ruralité qui lui a été soumise.

CPNT - Le mouvement de la ruralité continuera à contribuer à l'expertise rurale auprès de François Fillon et s'engagera à ses côtés pour préparer l’alternance en 2017.

Bien que peu présente dans les débats de la primaire, la ruralité nécessite une politique ambitieuse pour les territoires ruraux et CPNT compte sur François Fillon et ses racines rurales pour la porter !

  • 0

Primaire de la droite et du centre : CPNT soutient François Fillon

CPNT le Mouvement de la ruralité reste cohérent dans son positionnement pour la primaire de la droite et du centre.

Après avoir soutenu Nicolas Sarkozy pour ses propositions en faveurs de la ruralité (1 € investi en ville égale 1 € investi en milieu rural) et la défense de la chasse, CPNT soutient François Fillon pour le deuxième tour.

Ce soutien se justifie pour la cohérence de son programme sur la ruralité, l’agriculture et la chasse, mais aussi pour ses réponses de qualité à la Charte de défense de la ruralité CPNT.

CPNT ne peut soutenir Alain Juppé ; la présence à ses côtés de Nathalie Kosciusko-Morizet, porteuse d’une écologie bobo avec  son Grenelle de l’environnement, étant en totale opposition au programme de CPNT.

Un tandem Juppé-NKM ne pouvait donc raisonnablement pas séduire les membres du bureau national de CPNT qui lui ont préféré à l’unanimité le programme plus rural de François Fillon.

CPNT appelle donc ses adhérents et sympathisants à voter et faire voter dimanche prochain pour François Fillon.

  • 0

Primaire de la droite et du centre : CPNT soutient Nicolas Sarkozy

Le Mouvement de la ruralité a transmis à tous les candidats de la primaire de la droite et du centre sa Charte de défense de la ruralité.

A ce jour, seuls 3 candidats ont bien voulu répondre. Si les sincères réponses rurales de Jean-Frédéric Poisson et celle de qualités de François Fillon ont été appréciées des membres de CPNT, ce sont celles très engagées de Nicolas Sarkozy notamment en matière de chasse, de gestion environnementale et agricole qui ont dégagé une large majorité d’adhésion des membres du bureau national de CPNT pour son vote de positionnement.

Ainsi, au vu des réponses à la Charte de CPNT, du courrier d’engagement d’orientation de gestion environnementale, comme l’arrêt du projet de réserve naturelle nationale sur l’estuaire de la Loire, la majorité des membres du bureau national de CPNT a plébiscité le soutien à Nicolas Sarkozy pour cette primaire et invite ses adhérents et sympathisants à consulter ses réponses et à voter massivement pour lui les 20 et 27 novembre à la primaire de la droite et du centre (modalités du scrutin - trouver le bureau de vote le plus proche

  • 0

Primaire de la droite et du centre : François Fillon répond à la Charte CPNT pour la ruralité

Après Nicolas Sarkozy, le deuxième candidat à avoir répondu à son tour à la Charte de défense de la ruralité proposée par CPNT aux sept candidats à la primaire de la droite et du centre, est François  FILLON (lire l'intégralité de son courrier).

Il reconnait la politique volontariste en faveur du monde rural de CPNT-Mouvement de la ruralité et rejoint nos préoccupations sur ce sujet central.

François Fillon rejoint également la vision de CPNT sur la santé. Il souhaite ainsi améliorer le maillage médical du territoire médical du territoire en développant des maisons médicales et structures de petites urgences.

La situation de l’agriculture est pour lui un crève-cœur. Élu de la Sarthe depuis de nombreuses années, il se présente comme un « paysan sarthois » et il veut que le bon sens redevienne un réflexe politique.

Comme CPNT, il est attaché aux traditions françaises, à notre tissu d’artisans et de commerçants qui font vivre nos commerces de proximité et apportent un vrai service aux Français.

En matière de chasse, il souhaite confier la gestion de l’espace rural et de la faune sauvage de l’ONCFS sous la tutelle du ministère de l’Agriculture.

CPNT ne manquera pas de faire part des réponses des autres candidats, afin de permettre aux électeurs de voter en connaissance de cause les 20 et 27 novembre prochains.

  • 0

Primaire de la droite et du centre : Nicolas Sarkozy répond à la Charte CPNT pour la ruralité

C’est dans une lettre adressée au président de CPNT que Nicolas Sarkozy précise ses intentions en matière de ruralité et de chasse. Il ainsi est le premier à répondre à la Charte de défense de la ruralité proposée par CPNT aux sept candidats à la primaire de la droite et du centre.

Il est d'accord pour un plan Marshal pour la ruralité avec pour égalité de traitement durant cinq ans 1 euro public investi dans les villes égale un euro investi dans les territoires ruraux donnant les moyens nécessaires pour la santé, les services publics, le numérique, les transports, etc.

Egalement d'accord pour une adaptation des normes et des règles en fonction des territoires, une mobilisation de la diplomatie française pour revoir les règles européennes, la reconsidération des financements publics pour les associations d’opposants à la chasse.

C’est un large programme en faveur du monde rural, des agriculteurs et des chasseurs que propose le candidat à la primaire.

Il manque toutefois un positionnement sur les énergies renouvelables comme l’éolien ou sur les traditions régionales comme les activités taurines.

CPNT ne manquera pas de faire part des réponses des autres candidats, afin de permettre aux électeurs de voter en connaissance de cause les 20 et 27 novembre prochains.

  • 0

Viry-Châtillon : des « sauvageons » non, de la graine d’assassins oui !

Lle Ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve  vient de déclarer que les 4 agents de police attaqués à coups de cocktails Molotov "ont été confrontés à une bande de sauvageons qui ont agi avec lâcheté"…

« Sauvageons », c’était le terme choisi un temps par l'ancien ministre de l'Intérieur Jean-Pierre Chevènement pour parler des « jeunes » délinquants.

Le choc des photos ne résiste pas à la légèreté des mots choisis par le Ministre. C’est un acte, presque de guerre, commis par des barbares contre des représentants d’un ordre qui se laisse de plus en plus bafouer.

Alors que l’un des policiers est toujours entre la vie et la mort et qu’un autre est très gravement brulé, cette attaque, en plein état d’urgence, démontre la « faiblesse » de l’impact de celui-ci dans des quartiers désormais hors la loi.

Chasse Pêche Nature Traditions demande au Ministère de l’Intérieur de cesser de faire des phrases et de donner aux forces de l’ordre la mission et les moyens humains et matériels de mettre les auteurs de ces tentatives d’assassinat hors d’état de nuire !

  • 0

Deux opposants à la chasse nommés à la tête de l’Agence française pour la Biodiversité : c’est Royal !

Encore un message bobo du gouvernement socialiste par la voix de sa ministre de l’environnement Ségolène Royal et de la Verte Barbara Pompili avec les nominations d’Hubert Reeves à la présidence de l’agence française pour la biodiversité et de Christophe Aubel au poste de directeur ! Deux opposants à la chasse qui viennent diriger cette agence et influencer la gestion environnementale de notre pays avec la vision de l’écologie radicale que nous pouvons leur connaître.

Pour CPNT, ces nominations sont de mauvais augure pour la vie rurale et l’esprit du véritable développement durable. Avec l’un, ancien responsable du ROC (rassemblement des opposants à la chasse), et l’autre astrophysicien végétarien, c’est tout un symbole de la vision bobo des mangeurs de petites herbes et des censeurs de nos traditions rurales qui est mis à la tête de la gestion environnementale de notre pays.  

C’est l’agence tous risques avec ceux-là aux commandes ! Encore un bien mauvais message adressé aux ruraux et qui pèsera dans le choix des urnes en 2017 ! 

  • 0

CPNT apporte tout son soutien aux manifestations des éleveurs et des producteurs laitiers

CPNT - le Mouvement de la ruralité comprend la colère et la détresse des agriculteurs face aux ennemis de l’agriculture que sont l’Europe et les grands groupes transformateurs.
 
Notre agriculture va mal, car elle est l'otage des cartels agroalimentaires transnationaux qui font la loi, selon la politique néolibérale imposée par le Traité de Lisbonne. Otage également des canaux de la grande distribution. Stop aux intimidations et comportements abusifs, pratiques illégales… des centrales d’achat de la grande distribution qui profitent d’un rapport de force disproportionné dans leurs négociations avec les producteurs. La guerre des prix fait rage et les paysans se noient !
 
C'est la faillite générale de l'agriculture et de l'économie française suite aux mesures taxatives, administratives et excessives de notre gouvernement. Comment se fait-il que d'autres pays (moins agricoles) ne subissent pas cette crise ? La réponse est simple : ils n'ont pas de ministres écolos qui réglementent plus que nécessaire. Ils n'ont pas des taxes et cotisations sociales aussi élevées. Pour protéger notre environnement, pour assurer le maintien de nos territoires ruraux en vie, sauvons nos agriculteurs, éleveurs, producteurs de lait. L'agriculture, l’élevage c'est la France, elle a fait nos paysages.
 
À force de baisser les prix, les groupes agroalimentaires et la grande distribution, complice de ce système, risquent de faire disparaître les exploitations et de ne plus avoir de marchandises « originaires de France » à mettre sur ses rayons ! CPNT prône les circuits courts de distribution pour mettre la grande distribution sous pression ! Le meilleur exemple c’est notre agriculture d’AOC, vin, fromage , fruit, voire le bio, qui de fait maîtrise les volumes, pour défendre un terroir et un prix.
 
Une fois de plus le gouvernement et son ministre de l’Agriculture ont montré leur incompétence dans cette crise des agriculteurs, incapables de coordonner les différentes filières agricoles. CPNT s’interroge : faut-il conserver un ministère de l’agriculture puisqu’il n’a aucun pouvoir vis-à-vis de Bruxelles ?
 
Attention ça va mal finir et il n'y a que ce gouvernement pour ne pas voir les choses arriver... Pour CPNT ce n'est pas seulement l'agriculture qu'on assassine, c'est la France qu'on poignarde dans le dos !
 
Il faut défendre nos agriculteurs, sinon demain ils viendront grossir le flot des chômeurs et la France perdra son indépendance agricole.

  • 0

Mort annoncée de la taxe « Régions », CPNT se réjouit !

Lors de la communication de création de la Taxe spéciale d'équipement régional (TSER) en juin dernier, CPNT fut parmi les premiers à dénoncer l’idée d’un « nouvel impôt » qui allait frapper les entreprises, les artisans et les ménages.

Aujourd'hui, le mouvement de la ruralité et de la proximité se réjouit de la décision de Philippe Richert, Président de l’Association des régions de France (ARF) qui,  sous la pression de nombreuses personnes, dont certains de ses collègues de droite, comme Xavier Bertrand et Valérie Pécresse, de revenir sur ce sujet et de prendre la position qui s’imposait : refuser plus de fiscalisme et limiter le recours à l’impôt.

CPNT réitère toutefois sa proposition que tout nouvel impôt, à l'instar des lois, porte désormais durablement le nom de son ou ses créateurs afin de responsabiliser encore plus, gouvernement et élus !

  • 0
S'abonner à ce flux RSS