Stop aux abus bancaires sur les clients en difficulté !

lundi 30 octobre 2017
Crédit photo : Stocklib

De plus en plus de Français dont la plupart des ruraux avec de faibles revenus, proches du SMIC, des petites retraites se retrouve dans une situation bancaire délicate pour cause d’imprévu financier.

En cas de découverts, en plus des prélèvements d’agios au taux le plus élevé, les banques facturent au prix fort les frais pour incidents comme la commission d’intervention, les frais de rejet de chèque ou de prélèvement, etc. Bref, un beau pactole qui représente, en fin de compte, plus de 30% de leur chiffre d’affaires, soit plusieurs milliards d’euros ; condamnant sans scrupule leurs clients les plus fragiles à plus de précarité !

CPNT au FEMININ juge inconcevable que les banques puissent s’enrichir de telle façon sur le dos des plus fragiles, des modestes grâce à leurs découverts. Une pratique indécente qui excite, hélas, depuis trop longtemps, et qui doit cesser !

CPNT au FEMININ demande au gouvernement et aux élus de légiférer, au plus vite, et prendre les mesures pour limiter ces abus et de protéger des clients en difficulté.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…