La SNCF doit redevenir un service public fiable, pour tous, et partout en France !

jeudi 4 janvier 2018
Crédit photo : Stocklib - Philippe-Renaud/philipimage

La ministre des Transports doit rencontrer très prochainement Guillaume Pépy, le président de la SNCF. Il est plus que temps de s’inquiéter des transports ferroviaires qui ne donnent pas satisfaction aux Français. Le problème de la SNCF c'est qu’ils sont trop nombreux et personne n'est capable de prendre les bonnes décisions ! CPNT serait curieux de savoir si le coût des indemnisations n’est pas supérieur à celui d’un meilleur entretien du matériel roulant et des installations.

Des réunions de travail ont lieu régulièrement entre maires, députés, présidents de région, associations d'usagers et responsables SNCF, avec à chaque fois l'annonce de mesures visant à améliorer la situation. Malgré les baisses de dotation de l’État, bon nombre de collectivités départementales et régionales, rurales pour certaines, ont financé à coup de millions d’euros la remise en état des lignes, afin d’assurer une qualité optimum de transport. Pourtant, vu les trop nombreux problèmes vécus par les passagers, le compte n’y est pas.

Il est inconcevable pour tous ces hommes et femmes qui sont dans l’obligation de prendre les trains pour aller travailler chaque jour d’avoir à supporter des pannes, des retards à répétition et des annulations inopinées. La SNCF a-t-elle pensé aux conséquences : tels que la fatigue, le stress, les risques de perte d’emploi, etc. qui ne seront jamais compensées par les indemnisations.

Comme trop souvent la SNCF ne joue pas la bonne carte avec sa clientèle ! Depuis un certain temps, des élus du monde rural, très mécontents du service rendu par la SNCF, ont rencontré leurs dirigeants, et constatent une vraie impression de n’avoir pas été entendus. Ainsi, la région Auvergne-Rhône-Alpes, avec Laurent wauquiez, a eu raison d’imposer un nouveau contrat avec de fortes pénalités pour forcer la SNCF à un devoir de résultat.

Madame la Ministre, les Français, les ruraux en ont assez de cette situation. Attention à ne pas se focaliser uniquement sur les incidents qui se sont produits récemment dans les grandes gares parisiennes, mais ceux sur l’ensemble de la France, sans oublier les zones rurales abandonnées par la SNCF au fil des années !

CPNT attend de la SNCF qu'elle se recentre au plus vite sur son cœur de métier c'est-à-dire de transporter des voyageurs et des marchandises en toute sécurité et avec ponctualité.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…