CPNT contre la limitation systématique de la vitesse à 80 km/h

mardi 9 janvier 2018
Crédit photo : Stocklib / Tammy-McAllister

La quasi-totalité des voies de circulation des agglomérations ou métropoles dispose déjà de règlementation à 50 ou 30 km/h. Pour CPNT-le Mouvement de la ruralité il s’agit d’une mesure rétrograde de réduire la vitesse sur les plus de 400.000 kilomètres de voies en grande partie sur le réseau qui dessert les petites et moyennes communes… qui impactera la conduite de la majorité des automobilistes ruraux !

Le Premier ministre se base une expérimentation « transparente, honnête et rigoureuse » de Bernard Cazeneuve qui avait réalisé ce projet dans trois départements, dont la Haute-Saône, mais à ce jour aucune statistique n’a été publiée. Pourquoi la généraliser, sans aucune concertation auprès des élus et spécialistes concernés, sur l’ensemble du réseau routier alors que cette mesure n’a réellement d’efficacité que dans les secteurs particulièrement accidentogènes ?

On ne peut pas occulter le coût financier de cette nouvelle règlementation, le gouvernement étant curieusement muet à ce sujet. Le prix d’un panneau de signalisation s’élevant à plus de 100 € en moyenne, on imagine facilement le gâchis financier exorbitant de l’opération sur le territoire national !

CPNT déplore au final une mesure au résultat incertain alors qu’une majorité des accidents sont dus bien souvent à l’alcool, les stupéfiants, le téléphone au volant, les incivilités, le non-respect du code de la route… auxquels il faut rajouter la vétusté grandissante de nos routes, leur inaptitude à la sécurité du trafic actuel, d’autant plus aggravées par les réductions de financements des départements par l'État !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…