Augmentation de la CSG pour les petites retraites : une honte sans nom !

mardi 13 février 2018
Crédit photo : Stocklib

Vendredi 9 février jour de versement de la pension de base du régime général, les retraités ont constaté la baisse de leurs revenus mensuels, liée à la hausse de 1,7 point de la CSG. CPNT - le mouvement de la ruralité comprend la colère des retraités qui découvrent l'ampleur de la baisse de leur pension. Cette baisse de 15 euros à 30 euros et plus par mois, non compensée, contrairement aux actifs, engendre un profond sentiment d’injustice. Une vie de labeur sanctionnée par une baisse de 17 euros mensuels, pour une retraite à partir de 950 euros, alors que, depuis 5 ans, aucune hausse des retraites n’est venue renforcer le pouvoir d’achat des retraités ! C’est une honte !

Le gouvernement oublie que, très souvent, les retraités sont des soutiens financiers indispensables de leurs enfants et petits-enfants. Ils sont également la cheville ouvrière d’associations humanitaires, sociales, éducatives, sportives, patriotiques, politiques… qui, sans leur présence, seraient dans l’incapacité matérielle et humaine de fonctionner.

Quant à la soi-disant suppression de la taxe d'habitation annoncée, CPNT ne se fait pas d'illusion ! Ce n'est qu'un leurre de plus, car pour être «compensée à l'euro près», promis aux communes, son financement viendra obligatoirement par la création ou l’augmentation de taxes ou d’impôt.

La colère gronde. CPNT participera activement au mouvement de contestation nationale le 15 mars et dans les mois à venir.
Il est trop facile de s'attaquer aux retraités. S’ils ne peuvent pas paralyser le pays, ils peuvent manifester leur mécontentement différemment, comme, par exemple, une grève nationale du bénévolat, ou au final, par leur bulletin de vote…

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…