Loi ELAN : une régression insupportable pour les personnes handicapées

mercredi 13 juin 2018

L’Assemblée Nationale a voté, mardi 12 juin, la loi sur l’Evolution du Logement, de l’Aménagement et du Numérique (loi Elan).

CPNT dénonce avec la plus grande fermeté l’irresponsabilité du gouvernement qui, avec cette loi, fait passer l’obligation de construction de logements neufs accessibles aux personnes handicapées de 100% à 10%.

Ce même gouvernement a pourtant déclaré au début du mandat « le handicap : priorité du quinquennat ». Qu’est-ce que cela aurait été si ça n’avait pas été une… priorité ?

La loi précise également que les logements « devront être facilement évolutifs ». Outre le fait que ce terme « évolutif » va devoir être précisé par décret, le président des riches oublie qu’un aménagement coutera entre 3.000 et 20.000 euros.

Quant aux aides possibles, il faut compter aujourd’hui entre 6 et 18 mois pour obtenir une réponse des Maisons Départementales des Personnes Handicapées (MDPH) et elles ne couvrent généralement pas la totalité des coûts induits.

Par ses actes, le gouvernement crée une situation de discrimination insupportable pour les personnes en situation de handicap. CPNT se battra aux côtés des associations et de nos sénateurs afin que le texte soit amendé lors du débat au Sénat.

 

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…