CPNT

Attentat de Nice : Larmes et colère

Les premières pensées des dirigeants de CPNT  vont aujourd’hui aux victimes et blessés de l’attentat de Nice. Des femmes et des hommes, des enfants paisibles rassemblés pour fêter le 14 juillet ont été pris pour cible.

Etre Nice ne suffit pas … comme être Paris ne le suffisait pas non plus !

CPNT - le Mouvement de la ruralité réclame des mesures d’exception, de remplacer la parole politique par des actes forts. Depuis un an, près de 250 de nos compatriotes sont tombés sous les coups du terrorisme. Plus de politique bisounours, plus de limogeage des hauts responsables de la sécurité nationale pour seule raison de dénoncer les dysfonctionnements de la sécurité nationale : Nous exigeons des actes forts et moins de condescendances sociétales vis-à-vis des terroristes potentiels de la France d’aujourd’hui :  Mosquées, prisons et quartiers sensibles, tout doit-être sécurisé dans un état de guerre !

Chasse Pêche Nature Traditions demande :

  • Le renforcement des moyens mis à disposition des forces de police,
  • le redéveloppement des forces de renseignements liées à la sécurité intérieure,
  • la sécurisation renforcée aux frontières nationales et européennes,
  • la fin de la complaisance face aux lieux de radicalisation,
  • l’expulsion du pays de toute personne étrangère sortant des limites posées par les lois de la République.

CPNT accueille ce nouvel attentat avec larmes et colère et demande au ministre de l’Intérieur de prendre les mesures qu’attendent les Français ou de démissionner ainsi que son gouvernement !

  • 0

Trop d’impôts tue la France ; non à la taxe « régions » !

Non content d’avoir affirmé que les impôts n’augmenteraient plus, François Hollande laisse son gouvernement trouver des alliés pour proposer la création d’une taxe spéciale d’équipement régional (TSER) qui aura pour effet de provoquer une hausse de la taxe foncière sur les propriétés bâties et de la cotisation foncière des entreprises sur lesquelles s’appuient les collectivités territoriales.

Chasse Pêche Nature Traditions, le mouvement de la ruralité et de la proximité, constate que la gauche et ses complices viennent encore une fois frapper les entreprises, les artisans et les ménages.
Pire, cette taxe post réforme territoriale vient confirmer que les économies d'échelle que devaient générer les grandes régions vont se traduire par des surcoûts et des impôts nouveaux !

CPNT demande aux présidents des régions dirigées par la droite et ses alliées, à l’instar de Xavier Bertrand et Christian Estrosi, de refuser l’application de cette taxe.

CPNT propose que désormais chaque nouvel impôt ou taxe porte, comme les lois, le nom de son créateur afin que les citoyens puissent se souvenir de celle ou celui qui aura généré une ponction de plus.

  • 0

La technocratie bruxelloise catalyseur du Brexit

Pour CPNT la confirmation du Brexit n'est pas une surprise.

Aujourd'hui ce sont de nombreux agriculteurs, pécheurs, chasseurs et autres citoyens français qui considèrent que la technopole de Bruxelles et le chantre de la complexité, le bourreau de nos libertés fondamentales, celui qui étouffe la vie sur nos territoires. Une technocratie qui régente sur tout et n'importe quoi et en dépit du bon sens.

Le Brexit impose un recentrage de la politique européenne sur l'essentiel, avec moins de pouvoir aux technocrates et plus aux politiques.

CPNT a toujours été pour l'Europe des différences, contre l'uniformisation liberticide, et plaide pour une nouvelle politique respectueuse de l’identité des citoyens.

CPNT invite les députés européens à initier, sans attendre, une nouvelle politique plus proche des peuples...

 

  • 0

Attentats terroristes : Après la directive européenne “armes”, une directive... “couteaux” ?

Après les attentats tragiques du Bataclan, une décision du Gouvernement a été prise pour renforcer la Directive « Armes » en soutenant son adoption au niveau européen. Cette directive apparaît de plus en plus pour ce qu’elle est : une directive dogmatique et « antichasse ».

Alors que tout un chacun sait que les terroristes n’utilisent pas d’armes de chasse et leur préfèrent les « kalachnikov » et autres « Ak-47 » provenant de l’Est, alors que chacun sait que ces assassins n’ont que faire des déclarations obligatoires, l’Europe de Bruxelles a choisi de persister en ciblant, dans sa nouvelle directive … les chasseurs et autres tireurs sportifs !

 

Les honnêtes citoyens n’ont pas à devenir les boucs émissaires de l’incompétence gouvernementale.

 

Alors qu’un autre drame vient de frapper un couple de policiers, le même aveuglement idéologique pourrait ainsi conduire à une directive « couteaux » des plus surréalistes. La Commission n’ayant pas peur du ridicule, on l’imagine priver les cuisiniers et bouchers, entre autres, de leurs outils de travail.

CPNT dénonce une Europe déconnectée de la réalité, formatée idéologiquement aux petits arrangements entre « camarades », et totalement inefficace en matière de sécurité intérieure !

 

Pendant que les peuples européens sont attaqués au cœur même des grandes villes, l'Europe de Bruxelles gesticule !

 

CPNT invite les députés européens du groupe PPE à demander un sursaut de bon sens au Parlement européen et à refuser les dérives dogmatiques de ses directives ubuesques.

 

Trop c'est trop pour les honnêtes citoyens que sont les chasseurs, tireurs sportifs et autres collectionneurs d’armes légales !

  • 0

Meurtres à Magnanville : CPNT exprime son dégoût et sa solidarité

Suite à l'assassinat du commandant de police et son épouse, hier soir à Magnanville, CPNT adresse toutes ses condoléances aux familles et proches des victimes.

Le bureau de CPNT a également une pensée pour ce petit garçon de trois ans qui vient de vivre l'abject assassinat de ses parents au domicile familial...

Nous réaffirmons notre sympathie et notre respect aux forces de l'ordre qui sont sur tous les terrains sécuritaires ...

Face au terrorisme islamiste intégriste et la situation de guerre que vit notre pays, l'ensemble de la représentation nationale doit être intraitable en demandant unanimement à faire respecter les mesures liées à l'état d'urgence pour concentrer les efforts de forces de sécurité sur l'essentiel et les priorités.

  • 0

Loi Sapin 2 - Suppression de la qualification professionnelle : une hérésie !

CPNT - Le mouvement de la ruralité et de la proximité exprime sa solidarité avec le monde des artisans en lutte contre l’article 43 du projet de loi Sapin 2 qui envisage de supprimer l’obligation de détenir une qualification professionnelle pour exercer de nombreux métiers de l’artisanat.


Supprimer l’obligation de détenir une qualification professionnelle : une hérésie !

Un tel mépris du savoir-faire artisan n’est pas sans conséquence sur la valorisation des métiers, la renommée du savoir-faire artisanal, la qualité des produits et services ainsi que la garantie naturelle de ceux-ci.

Pour CPNT, on ne s’improvise pas boucher, mécanicien, peintre, charcutier ou plombier… on le devient.

Pire, une telle mesure est un acte irresponsable et dévalorisant envers les 400.000 jeunes qui choisissent l’apprentissage, mais aussi envers les CFP et les lycées professionnels qui permettent leur encadrement.

Les acteurs économiques les plus actifs de nos régions.

Supprimer l’exigence de qualification des artisans est une mesure dangereuse. Dans un même registre d’absurdité, envisagera-t-on demain de proposer une mesure identique envers les professions de santé ?

CNPT a inscrit dans son ADN la défense des traditions. La défense de l’artisanat, mais aussi la promotion de ce secteur économique parmi les plus créateurs d’emplois de France imposent de ne pas laisser le Gouvernement détruire les acteurs économiques les plus actifs de nos régions.

  • 0

Encore une décision à la hussarde du gouvernement et de sa ministre Ségolène Royal : une écotaxe sur les bateaux de plaisance !

CPNT le Mouvement de la Ruralité condamne cette décision du gouvernement, qui a fait passer le mardi 29 mars à l'Assemblée Nationale, dans la plus grande précipitation, un texte instituant une écotaxe sur les bateaux de plaisance pour financer la mise en place d’une filière « REP » de déconstruction des bateaux de plaisance, sans étude d'impact préalable. 50 000 emplois sont mis en jeu, dans la plus grande insouciance du gouvernement.

La Loi de transition énergétique impose en effet la création de cette filière au 1er janvier 2017. Les sénateurs ont tenté d’améliorer le dispositif en reportant son application au 1er janvier 2018 afin de permettre la réalisation d’une étude d’impact sérieuse. Les discussions dans l’hémicycle sénatorial montrent une nouvelle fois que le gouvernement reste sourd aux attentes des acteurs du nautisme et de la plaisance et que les emplois qui en découlent ne sont pas la priorité de ce gouvernement ! En imposant la publication de tous les textes relatifs à la mise en œuvre de cette filière avant la fin de l’année, alors même que les modalités d’organisation, les règles de fonctionnement et de financement restant à définir, le gouvernement risque de déstabiliser toute la dynamique d’écoresponsabilité engagée par l’industrie nautique française.

Alors que la ministre de l’Écologie a demandé à l’ADEME de conduire en quelques semaines, une étude d’impact afin de passer en force, il ressort très clairement des échanges avec l’administration que le calendrier de mise en œuvre de cette filière « REP » est irréaliste et inapplicable. Pire, les décisions annoncées, avant même qu’une étude d’impact ait été réalisée, risquent de fragiliser fortement et durablement l’équilibre économique de la filière nautique. 

CPNT demande au gouvernement et à sa ministre Ségolène Royal, d’écouter les professionnels des industries nautiques, de permettre au secteur de s’organiser sans précipitation, et de ne pas tenir une posture purement politicienne dans le but de faire figurer cette réforme à son bilan avant les élections de 2017 au détriment des emplois du secteur nautique français !

  • 0

CPNT présente son nouveau Bureau national

Eddie Puyjalon, Président de CPNT a souhaité former un nouveau bureau national conforme à l’esprit du Mouvement de la ruralité, respectueux d’une représentation équilibrée du territoire. Il a néanmoins souhaité composer son équipe avec des piliers fidèles tout en intégrant des femmes et des jeunes pour un indispensable renouvèlement . C’est ainsi qu’il a nommé au poste de Secrétaire National un jeune de 24 ans qui animera en plus de cette fonction la présidence de génération CPNT.

Cette représentation est étayée sur les valeurs mises en avant par le nouveau président, basée sur la fidélité, la loyauté, l’engagement, le dévouement et la compétence pour le renouveau et l’avenir du Mouvement de la ruralité.

Composition du nouveau bureau national (cliquer pour les détails) :

  •  Président : Eddie Puyjalon
  • 1er Vice-président : Erick Marolleau (en charge des régions et de la communication interne)
  • 2ème Vice-président : Pascal marie (en charge des relations partenariat)
  • Secrétaire national : Alexandre Vergnes (et Génération CPNT)
  • Secrétaire adjoint :
    • Monique Huon
    • Martine Aury (et CPNT au féminin)
    • Denis Baratay
  • Trésorier : Serge Canadas
  • Trésorier adjoint : Jean-Emile Moreau 
  • Conseiller spécial :
    • Agriculture : Dominique Pilet
    • Ruralité : Didier Vergy
    • Chasse : Jean-Louis Bernié
    • Pêche : Jean-Dominique Truchot
    • Traditions et identité des territoires : Michel Rezk
    • Handicap : Jacques Kalinowski
    • Communication, politique de proximité, artisanat, commerce : Stéphane Bourhis 
  • 0

Election d'un nouveau Président à la tête de CPNT !

Ce 12 mars, un nouveau président a donc été élu à la tête de CPNT. Après André Goustat, Jean Saint-Josse et Frédéric Nihous, c’est le Girondin Eddie Puyjalon, Conseiller régional d'Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes, qui a été élu à l’unanimité président du Mouvement de la ruralité et des chasseurs.

Frédéric Nihous s'était engagé lors de sa réélection en 2013 de passer le relais à mi-mandat ; engagement pris, promesse tenue !

Ainsi, avec une équipe renouvelée et renforcée, CPNT se met en ordre de marche pour les prochaines échéances politiques, primaires, législatives et présidentielle de 2017.

 

 

  • 0

La face cachée zoolâtre du FN

CPNT - Le Mouvement de la ruralité continuera d’alerter tous les ruraux, éleveurs, chasseurs qui seraient tentés par l’adhésion aux thèses portées par le Front National. Il est important de monter la face cachée zoolâtre du parti de Marine le Pen, notamment en matière de condition animale et de ses dérives sectaires conduisant à vouloir interdire le gavage des oies et des canards, mais aussi insidieusement certaines formes de chasse.

La prose véhiculée par le collectif BelaudArgos de l’eurodéputée FN Sophie Montel est un exemple supplémentaire qui doit dès aujourd’hui alerter sur le vrai visage du FN et de Marine le Pen notamment en prévision de 2017 !

CPNT continuera de se battre pour empêcher les zoolâtres de la condition animale frontistes ou d’ailleurs d’exercer leur pouvoir de nuisance sur les activités économiques et traditionnelles comme l’élevage, le gavage, la chasse ou les activités taurines chères au Mouvement de la ruralité.

CPNT invite les ruraux, chasseurs, aficionados et éleveurs à regarder la vidéo du lancement du collectif FN  (cliquer ici pour voir la vidéo) et prendre toute la dimension de la perversité du fondement du FN, car en filigrane on y voit l’idolâtrie animale et le rejet de l’humain et de ses traditions…

Pour CPNT la condition animale d’accord, mais le bien être humain d’abord !

  • 0
S'abonner à ce flux RSS