CPNT

Cantal : Les vaches « Salers » dérangent les nouveaux voisins, des néoruraux !

Cantal : Les vaches « Salers » dérangent les nouveaux voisins, des néoruraux  ! crédit : change.org

Un agriculteur se voit condamné à déménager sa ferme, attaqué en justice par un couple de néoruraux, arrivé récemment au hameau... gêné par l'odeur de l'exploitation !
 
La transhumance des bobos citadins vers les zones rurales cause des dégâts dans les campagnes ; eux qui ne supportent pas le chant du coq, les clarines des vaches, les bouses sur la route, et le son du clocher de l’église marquant les heures…  Des néoruraux qui  veulent faire de la campagne leur propre terrain de jeu, et qui  ne voient que leur confort personnel au détriment des activités ancestrales propres au monde rural.  Des bobos déconnectés de la vie rurale, qui s’érigent en censeurs de nos activités rurales, économiques, ludiques et sociétales.
 
Mesdames, messieurs les néoruraux, quand on va s’installer à la campagne, on apprécie les avantages, mais on doit également en accepter les "inconvénients" ! Depuis six générations la famille de cet agriculteur possède et habite cette ferme de Lacapelle-Viescamp. Faut-il tuer les coqs, éloigner les vaches, éteindre les cloches de nos églises, combler les mares à grenouilles… pour satisfaire les exigences des citadins qui viennent s’installer à proximité ?

Pour éviter de se retrouver dans des contextes aussi grotesques, CPNT préconise de faire signer en mairie une charte qui témoigne de la volonté de faire cohabiter l’ensemble de la population en totale harmonie, en adéquation avec le respect d’autrui et des usages de la ruralité, agriculture, chasse, pêche… à chaque arrivée de citadin à la campagne.

En attendant, CPNT - Le mouvement de la ruralité en appelle à Monsieur Jacques Mézard, ancien ministre de l’Agriculture, nouveau ministre de la Cohésion des territoires et élu rural du Cantal, pour intervenir dans le règlement de cette situation ubuesque.

 

Signez et faites signer la pétition de soutien sur change.org (cliquer ici)

Laissez un commentaire