CPNT

Alerte CPNT : Fossé ou cours d’eau ? aujourd’hui la loi est précise !

Le 8 août 2016, la législation a apporté une définition précise du cours d’eau à partir des 3 critères suivants :

  • L’écoulement des eaux courantes se fait dans un lit naturel à l’origine,
  • il provient d’une source naturelle,
  • son débit est suffisant une majeure partie de l’année.

Si ces 3 critères sont respectés, il s’agit bien d’un cours d’eau et non d’un fossé.

Cette distinction est importante, car elle induit une gestion différente : l’entretien d’un cours d’eau (curage, etc.), contrairement au fossé, implique des démarches administratives préalables obligatoires (déclarations, autorisations, etc.). Ne pas respecter ces contraintes peut entrainer des recours intempestifs d’associations environnementales toujours promptes à faire condamner le gestionnaire, à l'exemple du maire de la petite commune de Sainte-Florence en Gironde !
    
CPNT invite les maires ruraux, les agriculteurs, les chasseurs, les pêcheurs et autres utilisateurs, gestionnaires ou propriétaires de cours d'eau et canaux à en vérifier la classification correspondante.

Pour ce faire, il faut contacter votre chambre d’agriculture départementale qui vous donnera l’état d’avancement de la classification de vos cours d’eau, voire une cartographie précise des cours d’eau de votre département.
Vous pourrez éventuellement contester, auprès d’elle, le classement en cours d’eau, si vous le jugez incorrect, dans les délais impartis par l’administration.

Soyez vigilants, cours d’eau ou fossé, la loi est précise maintenant, à vous de vous assurer du bon classement !

  • 0

Signez et faites signer la pétion contre le projet de modification de la directive européenne sur les armes

Un projet de modification de la directive européenne sur les armes est en cours (lire le texte).

Déjà dans les cartons alors même que la dernière directive a été transcrite en droit français seulement depuis 2 ans, l'UE nous remet le couvert et entend bien restreindre encore plus l'accès des armes aux citoyens.

Profitant des derniers attentats de Paris et faisant l'amalgame entre terrorisme et possession légale des armes, ce projet impacte plus particulièrement les tireurs sportifs pour la France, mais aussi les chasseurs dans d'autres pays d’Europe.

A l'initiative de l'association Firearms United, relayée en France notamment par l'UPACT, une pétition a déjà recueilli plus de 300.000 signatures et doit atteindre les 500.000.

Les chasseurs doivent être très attentifs, et se joindre aux tireurs pour la défense du droit aux armes !

Cliquez ici pour signer la pétition

Vous pouvez également donner votre avis sur les propositions législatives sur le site de la Commission européenne: Cliquer ici

 


 

Argumentaire de la pétition :

Au matin du 7 janvier 2015, des terroristes attaquaient Charlie Hebdo avec des armes automatiques, illégales et non déclarées.

Depuis cette date, l'Europe prépare une nouvelle législation pour interdire les armes à feu semi-automatiques aux citoyens respectueux des lois, bien que ce type d'armes ne soit jamais utilisé par des terroristes ou par le grand banditisme.

Ces derniers préfèrent utiliser des Kalashnikovs automatiques intraçables provenant des trafics d'armes.

La nouvelle législation est dans les tuyaux depuis avril 2015, mais c'est maintenant, le 18 novembre 2015, à peine 5 jours après les derniers attentats à Paris, qu'elle sort.

Les victimes de cette tragédie n'ont même pas encore été enterrés, les criminels pas encore tous arrêtés, l'enquête toujours en cours, que déjà, l'Europe annonce des mesures pour éviter qu'une nouvelle tragédie recommence.

Malheureusement, rien dans ces mesures n'auraient pu éviter ces attentats, puisque aucun d'eux n'ont été perpétrés avec les armes actuellement légales qui sont visées par cette directive.
Rien.

Ce n'est pas logique, et c'est surtout extrêmement injuste.

C'est injuste pour les victimes, c'est injuste pour les citoyens respectueux des lois qui perdent leurs propriété et leur passe-temps.

Dites NON à la proposition de loi annoncée le 18 novembre 2015.

N'interdisez pas les armes semi-automatiques sous le prétexte qu'elles "ressemblent aux armes automatiques".

Nous, les citoyens demandons que l'Europe se concentre sur les vrais problèmes :

  • les frontières extérieures de l'Europe ne sont pas protégées.
  • certains groupes à l’intérieur de notre population refusent de partager nos valeurs démocratiques et notre culture.
  • le trafic des armes illégales prospère à l’intérieur de l'Europe.
  • les criminels et terroristes ont plus facilement accès aux armes illégales, que les possesseurs d'armes légitimes ont accès aux armes légales.

Voilà la situation actuelle, et cette nouvelle législation ne fait RIEN pour traiter ces problèmes.


Cette proposition IP-15-6110 du 18 novembre, voulant modifier la directive 91/477/EEC est non seulement populiste par nature, mais également une insulte à nos libertés civiles, et à l'intelligence des citoyens Européens dans leur ensemble.

  • 0

URGENT : participez à à la consultation citoyenne sur le projet de loi pour l'interdiction de la chasse des oiseaux à la glu ou à la colle

Version n°2 : rajout du lien du site en clair

CPNT invite tous les chasseurs à soutenir et participer à la consultation citoyenne actuellement sur le site du sénat "Projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages".

CPNT appelle à la mobilisation car il ne reste que quelques jours (clôture lundi 18 janvier 2016) pour intervenir pour la défense de cette chasse traditionnelle

Vous trouverez ci-dessous les modalités et quelques idées d’arguments  proposées par l’associations de défense des chasses traditionnelles à la grive pour répondre à cette consultation.

Diffusez largement autour de vous cette information.

Merci de votre mobilisation

Démarche :

  • vous allez recevoir un mail qui permet de confirmer de valider votre inscription
  • allez sur la page de la consultation de l’amendement et votez CONTRE
  • vous pouvez ajouter une argumentation (l’argumentation n’est pas déterminante, c’est le nombre de contre qui comptera)

Arguentaire : 

  • halte à la désinformation et aux mensonges
  • l’objectif est de capturer des animaux vivants
  • les oiseaux sont sélectionnés pour la qualité de leur chant et font l’objet du plus grand soin
  • le chasseur à la glu intervient immédiatement pour dégager l’oiseau : pas de traumatisme
  • c’est une chasse sélective reconnue par l’arrêt de la Cour de justice européenne du 28 avril 1988
  • 0

Alerte consultation publique de l'UE réalisée dans le cadre du "bilan de qualité"

Vous trouverez ci-dessous une alerte CPNT sur une consultation publique européenne quant aux directives oiseaux et habitats
Alors que les écologistes se sont mobilisés  (100.000 réponses ), le monde institutionnel de la chasse, FACE ET FN, brille encore par son absence sur ce sujet qui est le coeur du combat cynégétique de CPNT depuis toujours.
Je vous invite à participer chacun à cette consultation avant le 24 juillet (suivre les indications ci-dessous) et à diffuser ce message d'alerte au maximum dans vos contacts et réseaux chasse.
Amitiés et vive la chasse.
Frédéric Nihous


 

Alerte de CPNT, en collaboration avec Michèle Alliot-Marie (députée européenne groupe PPE), sur la consultation publique réalisée dans le cadre du "bilan de qualité" de la législation de l’Union Européenne sur la nature (directives Oiseaux et Habitats dites Natura 2000)

Une consultation publique d’importance est organisée par la Commission européenne sur les directives Oiseaux et Habitats, source de nombre de nos problèmes contre lesquels se bat CPNT depuis des années. Le public a jusqu'au 24 juillet pour donner son avis.

Il est très important de participer car les écologistes antichasse eux se mobilisent déjà ! BirdLife et compagnie sont déjà à plus de 100.000 réponses (pourquoi à l’opposé un tel retard voire absence du monde institutionnel de la chasse ???) !!! Si l’ensemble du monde de la chasse se réveille pour répondre à cette consultation, nous aurons une chance de faire entendre notre voix.

Cliquer ici pour accéder au site de la consultation

Cette consultation comporte deux parties :

  • La première est destinée au grand public et ne nécessite pas de connaissances des directives concernées. 
  • Par contre les questions de la deuxième partie sont liées à celles de la première, car elles portent sur des aspects similaires, mais de manière plus approfondie.

Un point extrêmement important à exprimer est que les objectifs, comme décrits dans l’article 2 des deux directives, sont correctement balancés, mais que les aspects culturels, sociaux, traditionnels, régionaux et locaux n’ont pas été assez pris en considération lors de la mise en œuvre des directives au niveau national et européen. En d’autres termes, il faudrait répondre à la question 4 de manière positive et à la question 9 de manière négative.

L’aspects de l’article 2 de la Directive « Oiseaux » ne sont pas assez pris en compte : Les États membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences économiques, sociales, récréationnelles écologiques, scientifiques et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales.

Certes les objectifs sont bons (conservation ) à condition que cela ne rime pas avec protection et restrictions mais plutôt avec autorisation et pérennisation des usages dont la chasse. Notre plus grosse crainte est que de nouvelles directives, en cas de modification par exemple, n’iront très probablement pas dans notre sens et engendreront une nouvelle jurisprudence sur base d’un dispositif encore plus contraint. La pire des choses qui puisse arriver serait que la chasse soit sacrifiée afin de faire plaisir à certains gouvernements antichasse (dont les Pays-Bas qui auront la présidence du Conseil lors de la proposition législative…) et les groupes de pression environnementaux au travail et au lobbying bien particulièrement conséquent !
Ainsi, lors de la « Semaine verte », le Premier Vice-Président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a indiqué que les directives doivent être mises à jour, mais que cela ne signifierait pas un abaissement des standards de protection ! Il est clair qu’une plus grande flexibilité pour la chasse, qui est souhaitable,  serait très certainement considérée comme un tel abaissement !

Pour se donner une chance d'être écouté, il faut faire part de vos éventuelles remarques dans la zone de texte libre "Vous avez d'autres observations ? (2000 caractères maximum)" tout à la fin du formulaire. CPNT vous propose des éléments de réponses qu'il faut développer sans faire un copier-coller :

  • Les directives doivent avoir plus de flexibilité, et ce, au titre de la subsidiarité comprise dans les traités et le droit communautaire : les états-membres doivent avoir plus de marges de manœuvre décisionnelle en fonction de leurs spécificités, notamment pour les dates et modes de chasse, mais aussi de modèle de gestion des territoires.
  • Les objectifs des directives sont bons (conservation des espèces sauvages) – question 4 –, mais à condition qu'il y ait pérennisation des usages traditionnels dont la chasse qui concourent à la préservation de l'environnement et de la dimension socioculturelle des états. Il doit y avoir une plus grande considération et prise en compte des exigences culturelles et traditionnelles.
  • Pour Natura 2000 préciser que les usages traditionnels et économiques sont indispensables à la conservation des sites car ils participent au maintien d'une biodiversité ordinaire sans lesquels il y aurait abandon et dénaturation des sites.

Avec CPNT, le meilleur moyen pour faire entendre  NOTRE voix : un MAXIMUM de réponses à cette consultation !
Alors, amis chasseurs, à vos ordinateurs, tablettes et smartphones et faites le savoir autour de vous !

  • 0

Sauvons la chasse à la grive !

petition-img-13988Jeudi 19 mars 2015, dans le cadre de la loi sur la biodiversité, l'Assemblée Nationale a voté un amendement visant à interdire la glu dans les cinq départements de la région PACA où cette chasse traditionnelle est pratiquée.

Ce vote a été obtenu par 8 voix contre 5, soit 13 présents (2%) sur les 577 députés que compte l'Assemblée Nationale !

Le texte doit maintenant être présenté au Sénat avant de revenir à l'Assemblée Nationale pour adoption définitive.

LAssociation de Défense des Chasses Traditionnelles à la grive, le Groupement Régional des Chasseurs Traditionnels, l'Association d’Imitation du Chant des Oiseaux et la Fédération Régionale des Chasseurs de Provence Alpes Côte d'Azur trouvent cette situation inadmissible et mettent tout en œuvre pour le maintien de notre chasse traditionnelle.

CPNT vous invite à les soutenir pour la défense de cette pratique, partie intégrante de notre patrimoine culturel et cynégétique et respectueuse de la biodiversité

Signez la pétition en ligne sur le site petition24.net (cliquer ici) ou sur le site mesopinions.com (cliquer ici)
ou
Signez et faites signer la pétition papier (télécharger ici) à retourner à

Fédération Régionale des chasseurs de PACA - Le Mercure B - 80 rue Charles Duchesne
Pôle d'activité d'Aix les Milles - 13851 Aix en Provence cedex 3

D'autre part, les trois associations et la Fédération Régionale de la Chasse PACA, organisent une grande réunion qui permettra d’informer tous ceux qui se sentent concernés par la défense de cette chasse traditionnelle et souhaitent participer à sa préservation. Elle se tiendra le :

Samedi 11 avril 2015 à 15h00
à la salle des fêtes de Manosque - Salle OSCO MANOSCO
Avenue du Moulin Neuf - 04100 MANOSQUE
(+ infos)

  • 1

Grand cormoran : il faut stoppper le fléau !

2015-02-12-cormoranwOn s’obstine à protéger un oiseau destructeur de la biodiversité ! Faute d’études, il est impossible de connaître les conséquences de cette prolifération anarchique de cormorans sur la santé humaine et la qualité de l’eau. Il faut savoir que nombre d’oiseaux sont porteurs de vers ou de maladies...

Lire l'article : CPNT en action sur le terrain, avec son partenaire UMP, pour la pisciculture !

Lire le billet d'humeur d'un pecheur : Cormorans, on s’en occupe quand ? (site : http://esoxiste.com/ )

Téléchargez et diffusez la note d'information de CPNT Maine-et-Loire "Grand cormoran - Il faut stopper le fléau"

  

Visionnez et faites connaître ce film qui nous vient d'Allemagne qui montre une impressionnante colonie d'environ 1.000 cormorans qui sévit sur le lac de Murtenseede de 22,8 km² :

  • 0

Energie éolienne : la grande arnaque !

Visionnez et faites connaître ce film réalisé par le journaliste Armel Joubert des Ouches, ancien reporter de TF1 :

https://player.vimeo.com/video/105732886

Il dénonce les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens pour arriver à leurs fins.
C'est une enquête sans concession sur la corruption et l'Omerta qui règne dans les médias sur ce sujet.

Comme le dit CPNT depuis longtemps, c’est un immense scandale économique couvert par l'Etat, une honte écologique et un mensonge sociétal. L'éolien détruit notre pays et ses territoires ainsi que la biodiversité tout en étant un gouffre financier !

Téléchargez et diffusez notre tract "Campagne d’alerte CPNT sur les dangers de l’éolien"

  • 0

ECHINOCOCCOSE - NOTE D’ALERTE

Vous trouverez ci-contre la fiche technique d’information réalisée par CPNT concernant l'échinococcose alvéolaire (cliquer pour la télécharger).

La presse cynégétique, les fédérations de chasse, les associations en ont parlé, mais il est important de renouveler cette information au regard de la persistance de la maladie, de la prolifération des renards, de leur présence de plus en plus proche des villes et des nombreuses maladies détectées annuellement chez l’Homme … dans un silence assourdissant des associations dites écologistes qui, soutenant la prolifération du renard et revendiquant l’abolition du piégeage et de la régulation de cette espèce, sont gênées par ce grave état de fait.

Les chasseurs notamment ont besoin d’un rappel des dangers de cette maladie et de ses vecteurs pour une meilleure protection contre cette maladie mortelle et malheureusement bien présente faisant que OUI, il est nécessaire de réguler fortement les populations de renards, principal vecteur de propagation de la maladie.

Sans vouloir développer une crainte surdimensionnée de ce risque ni déclencher une peur outrancière, il est cependant important de rappeler les règles élémentaires de protection et de garder en mémoire ce qu’il y a à faire pour éviter d’attraper cette maladie, de même qu’il faut connaître les moyens de la diagnostiquer et de la soigner.

CPNT vous invite à diffuser cette information établie avec nos experts et à l’adresser à vos adhérents et à tous vos contacts et connaissances pouvant être exposés à ce parasite.

NON, l'échinococcose n’est pas une fatalité anodine, mais bien un problème de santé publique !

 

(0 Votes)

LEPTOSPIROSE - NOTE D’ALERTE

Vous trouverez ci-contre la fiche technique d’information réalisée par CPNT concernant la leptospirose (cliquer pour la télécharger).

En effet, si cette maladie a déjà fait il y a longtemps l’objet d’information, tant par la presse cynégétique que par les Fédérations de chasse, il est important de relancer cette information au regard des derniers évènements tragiques ayant eu lieu en Gironde et parce que la vigilance est fortement “retombée” malheureusement.

Les chasseurs et autres pêcheurs ont besoin d’un rappel mémoire pour une meilleure protection contre cette maladie mortelle et bien présente. En effet, sachez que dernièrement, un chasseur de gibier d’eau de la Gironde, âgé de 43 ans, est mort de cette bactérie, alors qu’avec les bons réflexes il aurait pu être sauvé !

Sans vouloir développer une crainte surdimensionnée de ce risque ni déclencher une peur outrancière, il est cependant important de rappeler les règles élémentaires de protection et de garder en mémoire de quelle manière on peut tenter d’éviter d’attraper cette maladie et les moyens de la diagnostiquer et de la soigner.

Nous vous invitons à diffuser cette information établie avec des professionnels et experts et à l’adresser à vos adhérents et à tous vos contacts et connaissances pouvant être exposées à cette bactérie.

NON la leptospirose n’est pas une fatalité ; NON elle n’est pas virtuelle !

(0 Votes)
S'abonner à ce flux RSS