CPNT

Alerte consultation publique de l'UE réalisée dans le cadre du "bilan de qualité"

Vous trouverez ci-dessous une alerte CPNT sur une consultation publique européenne quant aux directives oiseaux et habitats
Alors que les écologistes se sont mobilisés  (100.000 réponses ), le monde institutionnel de la chasse, FACE ET FN, brille encore par son absence sur ce sujet qui est le coeur du combat cynégétique de CPNT depuis toujours.
Je vous invite à participer chacun à cette consultation avant le 24 juillet (suivre les indications ci-dessous) et à diffuser ce message d'alerte au maximum dans vos contacts et réseaux chasse.
Amitiés et vive la chasse.
Frédéric Nihous


 

Alerte de CPNT, en collaboration avec Michèle Alliot-Marie (députée européenne groupe PPE), sur la consultation publique réalisée dans le cadre du "bilan de qualité" de la législation de l’Union Européenne sur la nature (directives Oiseaux et Habitats dites Natura 2000)

Une consultation publique d’importance est organisée par la Commission européenne sur les directives Oiseaux et Habitats, source de nombre de nos problèmes contre lesquels se bat CPNT depuis des années. Le public a jusqu'au 24 juillet pour donner son avis.

Il est très important de participer car les écologistes antichasse eux se mobilisent déjà ! BirdLife et compagnie sont déjà à plus de 100.000 réponses (pourquoi à l’opposé un tel retard voire absence du monde institutionnel de la chasse ???) !!! Si l’ensemble du monde de la chasse se réveille pour répondre à cette consultation, nous aurons une chance de faire entendre notre voix.

Cliquer ici pour accéder au site de la consultation

Cette consultation comporte deux parties :

  • La première est destinée au grand public et ne nécessite pas de connaissances des directives concernées. 
  • Par contre les questions de la deuxième partie sont liées à celles de la première, car elles portent sur des aspects similaires, mais de manière plus approfondie.

Un point extrêmement important à exprimer est que les objectifs, comme décrits dans l’article 2 des deux directives, sont correctement balancés, mais que les aspects culturels, sociaux, traditionnels, régionaux et locaux n’ont pas été assez pris en considération lors de la mise en œuvre des directives au niveau national et européen. En d’autres termes, il faudrait répondre à la question 4 de manière positive et à la question 9 de manière négative.

L’aspects de l’article 2 de la Directive « Oiseaux » ne sont pas assez pris en compte : Les États membres prennent toutes les mesures nécessaires pour maintenir ou adapter la population de toutes les espèces d’oiseaux visées à l’article 1er à un niveau qui corresponde notamment aux exigences économiques, sociales, récréationnelles écologiques, scientifiques et culturelles, ainsi que des particularités régionales et locales.

Certes les objectifs sont bons (conservation ) à condition que cela ne rime pas avec protection et restrictions mais plutôt avec autorisation et pérennisation des usages dont la chasse. Notre plus grosse crainte est que de nouvelles directives, en cas de modification par exemple, n’iront très probablement pas dans notre sens et engendreront une nouvelle jurisprudence sur base d’un dispositif encore plus contraint. La pire des choses qui puisse arriver serait que la chasse soit sacrifiée afin de faire plaisir à certains gouvernements antichasse (dont les Pays-Bas qui auront la présidence du Conseil lors de la proposition législative…) et les groupes de pression environnementaux au travail et au lobbying bien particulièrement conséquent !
Ainsi, lors de la « Semaine verte », le Premier Vice-Président de la Commission européenne, Frans Timmermans, a indiqué que les directives doivent être mises à jour, mais que cela ne signifierait pas un abaissement des standards de protection ! Il est clair qu’une plus grande flexibilité pour la chasse, qui est souhaitable,  serait très certainement considérée comme un tel abaissement !

Pour se donner une chance d'être écouté, il faut faire part de vos éventuelles remarques dans la zone de texte libre "Vous avez d'autres observations ? (2000 caractères maximum)" tout à la fin du formulaire. CPNT vous propose des éléments de réponses qu'il faut développer sans faire un copier-coller :

  • Les directives doivent avoir plus de flexibilité, et ce, au titre de la subsidiarité comprise dans les traités et le droit communautaire : les états-membres doivent avoir plus de marges de manœuvre décisionnelle en fonction de leurs spécificités, notamment pour les dates et modes de chasse, mais aussi de modèle de gestion des territoires.
  • Les objectifs des directives sont bons (conservation des espèces sauvages) – question 4 –, mais à condition qu'il y ait pérennisation des usages traditionnels dont la chasse qui concourent à la préservation de l'environnement et de la dimension socioculturelle des états. Il doit y avoir une plus grande considération et prise en compte des exigences culturelles et traditionnelles.
  • Pour Natura 2000 préciser que les usages traditionnels et économiques sont indispensables à la conservation des sites car ils participent au maintien d'une biodiversité ordinaire sans lesquels il y aurait abandon et dénaturation des sites.

Avec CPNT, le meilleur moyen pour faire entendre  NOTRE voix : un MAXIMUM de réponses à cette consultation !
Alors, amis chasseurs, à vos ordinateurs, tablettes et smartphones et faites le savoir autour de vous !

Laissez un commentaire