CPNT approuve le sens de l'arrêté visant à autoriser la chasse des oies jusqu'au 28 février. Une évolution intelligente et bien emmenée par la Fédération nationale des chasseurs qui s'inscrit pleinement dans l'esprit d'une chasse moderne, durable et responsable.

La chasse adaptative prend tout son sens en permettant de réguler des espèces, comme les oies, qui causent des dégâts et qui sont malheureusement empoisonnées, gazées, tuées à coups de bâton au nord de l'Europe.

Pour CPNT, le Conseil d'État - qui ne manquera pas d'être saisi par les opposants à la chasse - devra prendre en considération dans son jugement la volonté des États européens, considérant la décision de l'AEWA (Accord sur la conservation des oiseaux d'eau migrateurs d'Afrique-Eurasie), et de l'avis favorable de représentants du Parlement européen, pour valider un arrêté allant dans le sens du plan de gestion européen des oies souhaité par tous.

CPNT invite les sauvaginiers à respecter scrupuleusement les règles de la dérogation pour l'intérêt de la chasse française et de tous les chasseurs de gibier d'eau.

C’est probablement deux actions qui pourraient relever du cahier des doléances du gilet jaune de la ruralité de CPNT.

Le premier en matière de transport en réponse au mauvais choix du gouvernement de vouloir supprimer les vieux véhicules diésel et les chaudières au fuel des particuliers avec un projet d’aide à l’amélioration qui rend les véhicules anciens aussi propres que les récents !

Le second en matière d’environnement avec la dispersion scandaleuse des perturbateurs endocriniens dans les milieux aquatiques.

CPNT le Mouvement de la Ruralité a écrit aux président.e.s des régions et des territoires ultramarins en les invitants à évaluer la pertinence de ses propositions (lire le courrier).

Avec 70% de baisse d’émission de particules fines et 12 à 25 % d’économie de consommation de carburant, sans compter les 15.000 litres d’air économisés pour chaque litre de carburant. Un gain appréciable pour le pouvoir d’achat et pour l'environnement (voir la présentation).

De même, la diffusion de nombreux perturbateurs endocriniens depuis de très nombreuses années par toutes les stations d’épuration dans les milieux aquatiques doit aujourd’hui trouver une fin, face à l’accélération de la perte de biodiversité tant dans les milieux aquatiques que terrestres.

Remettre enfin du bon sens sans dans la politique et arrêter de pénaliser les Français, c'est tout l'objet des propositions de CPNT en ce début d’année.

CPNT - Le Mouvement de la Ruralité s'inquiète du détournement du Grand Débat national en une campagne électorale par le Président de la République. L'idée semblait prometteuse afin de renouer le dialogue avec nos concitoyens alors que la crise des gilets jaunes perdure depuis deux mois.

Mais force est de constater que le Grand débat national qui se devait d'être une réponse aux maux de notre société s'est transformé en toute partialité à une prestation présidentielle. Dans la forme d'abord, en imposant deux ministres comme animateurs et ensuite en demandant aux préfets de choisir les intervenants. Dans le fond ensuite, en réduisant le temps de parole des élus qui veulent apporter de la contradiction à la politique actuelle, mais surtout en réitérant dans les médias que rien ne changera, que le cap choisi par le Président de la République est le bon et qu'il le restera.

Mais le plus grave dans cette forme de mépris et d'outrecuidance, reste que ces interventions en région avec deux meetings par semaine et ce jusqu'à mi-mars ne sont ni plus ni moins une campagne déguisée LREM pour les Européennes. Le Président de la République dont son rôle d'ordinaire se doit d'être au-dessus des partis à l'approche d'une élection, s'est mué en un porte-parole de la LREM diffusé en direct pendant plus de 6 heures.

CPNT - Le Mouvement de la Ruralité déplore et condamne cette mise en scène et demande que le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel prenne en compte en débours le temps de parole d'Emmanuel Macron sur la campagne des Européennes.

 

CPNT ne pouvait pas rester insensible à la stigmatisation des automobilistes français et notamment des ruraux soumis à la double peine : absence de transport en commun et pénalisation sur les carburants et leur vieux véhicule diésel idem pour ceux qui se chauffent avec une chaudière au fuel.

CPNT propose d’aider à la promotion de mise en place d’un kit réducteur de particules fines et de consommation des carburants à l’exemple de celui mis en évidence dans la vidéo ci-dessous.

 2019 01 17v ecopraVoir la vidéo

CPNT demande aux services de l’État, au gouvernement et aux régions d’évaluer la pertinence du projet et suivant la validité de permettre aux automobilistes de bénéficier d’une aide à la mise en place et de pouvoir conserver ainsi leur vieux véhicule et leur chaudière.

Voir la vidéoHistoire du dopage à l'eau
 
Voir la vidéoFonctionnement du dopage à l'eau
 

Il va de soi que les bus scolaires et autres engins à fortes émissions de particules devraient s’équiper de ce genre de matériel pour donner l’exemple et économiser de l’argent public par la baisse de la consommation de carburant et de participer et la réduction de la pollution de l’air. Chaque litre de gasoil non engendre une économie de 15.000 litres d’air.

CPNT adressera un courrier à tous les Présidents de régions pour les sensibiliser à cette piste de travail.

CPNT le bon sens paysan ! 

Amis chasseurs,

A l'heure de la consultation sur une chasse possible des oies en février, il s’avère que les opposants à la chasse sont plus actifs que nous !

CPNT vous alerte de nouveau sur l'urgence de répondre à la consultation en ligne sur le site https://goo.gl/FgjRyY, jeudi 24 janvier 2019 au plus tard. Il vous suffit de cliquer sur le bouton « Déposer votre commentaire » et de répondre simplement par une phrase clé du genre « je suis favorable au texte qui autorise de chasser les oies en février ».

De même CPNT invite tous les chasseurs pratiquants la chasse des oies cendrées, rieuses et des moissons, en possession d'un smartphone Android ou iPhone d’utiliser l’application gratuite « CHASSADAPT » mise en place par la FNC pour déclarer leurs prélèvements.

Lire la notice d’aide au téléchargement et à l’utilisation de l’appli
(Votre identifiant guichet unique est le numéro sous le code barre de votre validation annuelle de permis de chasser)

Nous avons le devoir d'être des acteurs engagés dans la défense de la chasse française sous toutes ses formes.

On compte sur vous !

Page 1 sur 116
Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…