CPNT - le Mouvement de la Ruralité dénonce les projets éoliens de la Vendée !

mardi 2 janvier 2018

Par Sophie Orizet Vieillefond (Déléguée CPNT Vendée à l’éolien)

Création possible d’une ZAD à la Chapelle Hermier. Une première en Vendée !


CPNT Vendée - Le Mouvement de la Ruralité, attaché à la qualité de vie en milieu rural, à son environnement et à sa situation économique et paysagère, souhaite attirer votre attention, l’attention des élus, au sujet des risques de l'envahissement anarchique des parcs éoliens dans notre département, fondé sur de fausses données environnementales diffusées à des fins purement idéologiques ou mercantiles.

CPNT Vendée s’interroge. Pourquoi un département touristique comme la Vendée, va-t-il être sacrifié sur l’autel des promoteurs éoliens avec la complicité des associations de protections de la nature, LPO… dans le cadre des études d’impact ? Un compromis technique pour faire de l’argent facile sur le dos des citoyens !
CPNT Vendée condamne le manque de réactivité de certains élus du département et leur complicité passive et destructive de nos paysages.
CPNT Vendée demande au conseil départemental de la Vendée de mettre fin au mitage éolien de notre département et de mettre en place l’amendement voté par le sénat en 2015 qui préconise une implantation d’éolienne à une distance de 1000 mètres de toutes habitations. Mesdames, messieurs les élus, les habitants de nos communes rurales, pour des raisons médicales, la Grande-Bretagne et l'Allemagne ont fixé une distance minimale de 1.500 mètres ; les États-Unis, pourtant pas réputés pour l’application de principe de précaution, l’ont fixée à 2.000 mètres !

En ce début d’année 2018, CPNT rentre en résistance aux côtés des associations anti-éolien vendéennes, pour dénoncer l’invasion de nos paysages par ces machines géantes au bénéfice de lobbys financiers ou politique.

Lire notre dossier sur les projets éoliens en Vendée

CPNT Vendée s’interroge : s’agit-il vraiment d’intérêt général ? Pourquoi monnayer l’accord des conseils municipaux ?

Le fait de dédommager systématiquement les communes, d’acheter le silence des propriétaires agricoles, des élus de nos communes rurales avides de subventions tout en contribuant à leur paupérisation, est un aveu des dégâts et nuisances causés par l’éolien industriel et une preuve de l’absurdité et d'un non-sens écologique, technique, économique et social sur le dos des citoyens !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…