Plan biodiversité : Hulot fait de l’affichage placébo pour bobo !

Le plan national pour endiguer la disparition rapide des espaces naturels et des espèces présentées par Nicolas Hulot reste qu’un affichage militant. Il ne s’attaque pas suffisamment aux racines du mal !

Un plan pour financer des agriculteurs mettant en place des actions de protection de la biodiversité n’est pas suffisant. Il aurait fallu à tout le moins rajouter un véritable plan de financement de l’élevage, et notamment en zone humide, pour service rendu à la biodiversité !

La création ou l’extension de vingt réserves naturelles nationales et d’aires marines et terrestres éducatives n’a pas de sens sans véritable action de suppression des sources de pollution dans les milieux aquatiques et terrestres. Monsieur Hulot s’attaque aux pesticides, mais oublie volontairement l’urgence à éradiquer le rejet des perturbateurs endocriniens par les stations d’épuration qui contaminent les milieux aquatiques et nuisent gravement à la biodiversité.

Il réintroduit de deux ourses dans les Pyrénées alors que le pastoralisme reste la première source de maintien de la biodiversité dans les alpages.

Quant à l’artificialisation des sols, il ferait bien de nous parler de son programme pour empêcher les énergies renouvelables d’impacter gravement la biodiversité. Une mesure « zéro artificialisation net des sols », d’accord, mais quelle mesure pour interdire la déforestation pour implanter des panneaux photovoltaïques ?

Quelle mesure contre le mitage des territoires et la pollution des sols par le développement anarchique de l’éolien ? Absolument rien !

Décidément, Nicolas Hulot ne fait que de l’affichage militant et n’habite toujours pas le costume ministériel !

Lu 877 fois

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…