Un militant anti-chasse comme ministre de tutelle, c’est insupportable !

mercredi 3 janvier 2018
Crédit photo : bigstock - Hemeros kopion

Le Mouvement CPNT déplore les positions partisanes et inacceptables de Nicolas Hulot, ministre de l’Écologie, qui laisse son idéologie sectaire conduire sa politique ministérielle. Comment le président Macron, soi-disant défenseur de la chasse, a-t-il pu nommer un opposant à cette activité traditionnelle comme ministre de tutelle. Pourquoi pas un objecteur de conscience au ministère des Armées !

Si le Président de la République était cohérent avec ses interventions envers les chasseurs et leurs représentants, il sortirait la chasse de la tutelle du ministère l’Ecologie pour la placer sous celle du ministère de l’Agriculture… Sauf, si Nicolas Hulot venait à démissionner de son poste de ministre en début d'année !

Aujourd'hui, il semblerait que le président de la République préfère la chasse des riches, probablement sous les conseils éclairés de son lobbyiste chasse et de ceux de son ami François Patriat, illustre personnage de la funeste Loi chasse 2000 concoctée à l'époque avec son amie Dominique Voynet.

Il serait bon que l’éminence grise du président en matière de chasse lui explique que Chambord ce n’est pas l’expression de la chasse populaire la plus pratiquée en France ! Les chasseurs de gibier d’eau veulent pouvoir chasser les oies en février et les chasseurs de France ne veulent pas être sous le couperet tranchant d'un ministre de l’Écologie anti-chasse.

C'est à Emmanuel Macron et Édouard Philippe de régler rapidement cet épineux problème, car la chasse française n'a pas à être livrée à ses opposants sous l'autel de basses manœuvres politiciennes archaïques où le ministre pratique le chantage et le marchandage malsain !

Enfin, historiquement, CPNT a toujours appelé à soutenir les actions de défense de la chasse et invitera une fois encore ses adhérents et sympathisants à participer aux actions de mécontentement prévues le 27 janvier prochain.

Pour autant, vu l'ampleur du programme anti-chasse de Nicolas Hulot, rapporté par le président de la Fédération Nationale des Chasseurs, CPNT considère que ceux sont toutes les chasses qui sont menacées et que le mouvement de défense doit-être initié autant par les dirigeants de la chasse française que par les associations spécialisées.

CPNT invite les chasseurs à interpeler lors des vœux de début d'année tous les députés de La République en Marche sur la position anti-chasse de leur gouvernement et du ministre de l'Écologie.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…