CPNT

Virus H5N8 : les migrateurs plaident non coupables !

Virus H5N8 : les migrateurs plaident non coupables ! iStock - MikeLane45

CPNT rejoint l’analyse du groupe scientifique dans le cadre du programme des Nations unies pour l’environnement qui tente, en l’état actuel des connaissances, à disculper les oiseaux migrateurs en matière de contamination de longue distance (lire la publication en anglais - lire la version française traduite avec Google).

Les analyses phylogénétiques indiquent que les oiseaux sauvages ont acquis la souche H5N8 en Asie orientale. Il n'existe aucune preuve convaincante de mécanisme ou d'espèces d'oiseaux sauvages capables de transporter les souches du virus IAHP H5N8 sans causer la mort des porteurs eux-mêmes pendant la migration à longue distance.

La communauté scientifique n'a pas encore abouti à des conclusions quant à la probabilité relative d'un rôle majeur des oiseaux sauvages dans la propagation à longue distance comparée à celle de l'origine et de la transmission des souches actuelles du virus IAHP H5N8 par des mécanismes propres à la production et au commerce des volailles.

Compte tenu de l’importance des flux commerciaux de volailles, y compris ceux entre les régions touchées par le H5N8, le risque de propagation du virus de l'IAHP par la production et le commerce de volaille reste significativement élevé.

On le voit avec les différentes contaminations dans les départements du Sud-ouest, et plus récemment dans la Creuse, où le transport semble un vecteur déterminant dans la propagation.

A ce stade de la connaissance, les oiseaux migrateurs plaident non coupables !

Laissez un commentaire