22 février - Haute Gironde - Droite rurale / CPNT : accord avec Laurent Wauquiez

vendredi 22 février 2019

Article Haute Gironde du vendredi 22 février 2019

Un autre article sur le lancement de La droite Rurale, même si le journaliste s'est trompé avec un zéro en trop, pour le nombre d'élus attendus, avec 500 on sera suffisamment nombreux...
Défendre le monde rural, ses villages, ses services publics, ses artisans, ses agriculteurs, ses traditions, son cadre de vie avec ses bruits et ses us et coutumes. La valeur travail, ses écoles, son économie... Loin du véganisme, des loups et des ours, mais avec des éleveurs, du fromage, de la bonne viande, des petits marchés de campagne avec des animaux, du vin, des fruits et légumes.
Défendre tous les laissés pour compte de la gestion parisienne qui nous taxe et nous impose comme les urbains, mais chez nous, pas de transport en commun, pas de haut débit, la voiture diesel et le carburant à plein tarif, bien souvent 10 à 15 centimes plus chers que dans les grandes surfaces, car il faut faire vivre les petites stations-service au fin fond de la campagne...
Non, je vous le dis, ce n'est pas la double peine, mais la triple peine les amis !
Le coq chante trop fort, l'église et ses cloches font du bruit, le tracteur dérange, les moustiques aussi et même les grenouilles !
Bon, ils vont nous lâcher quand ?
On veut garder toutes nos petites communes avec leurs maires, elles ne coûtent rien à l’État ni aux contribuables, elles sont le joyau de la France Rurale !
Les 80 km/h c'est encore pour nous, nos enfants sont stigmatisés dans les écoles par des professeurs devenus de simples bobos écolos déconnectés de la réalité de la ruralité. De véritables censeurs ou papa l'agriculteur et un destructeur de la planète, papi le chasseur un tueur d'animaux. Tout un monde conspué par des idéologues de l'éducation nationale. On n'envoie pas nos enfants à l'école pour entendre leurs parents insultés par la façon de vivre !
Les ruraux n’ont pas à être jugés comme des parias des temps modernes. Ils sont là pour replacer les choses dans le bon sens, le bon sens paysan qu'il faut garder et perpétuer, car les végans et autres zozos animalistes vont finir par gangrener toute notre société avec leurs fake news.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…