CPNT

Pour défendre la chasse : CPNT, c’est l’efficacité !

2013-09-02-plaquette-chasseL’action et la stratégie politiques de CPNT ces dernières annéesont permis de nombreux résultats, notamment en 2011 et 2012

Voilà deux maux bien français, des syndromes bien naturels : le pessimisme ambiant et l’ingratitude.
Ils sont toujours là, les anti CPNT, amnésiques de mauvaise foi ou élites bien pensantes ! Ils s’expriment sur les réseaux sociaux, dans les revues cynégétiques, dans les médias, dans les réunions, dans les couloirs des assemblées structurelles de la chasse. Ils ont au moins un point commun, ils s'érigent bien souvent en censeurs et en donneurs de leçons, voire en manipulateurs de la mémoire et de l’histoire.

Télécharger le document au format PDF

Nous vivons manifestement dans un monde où la méconnaissance, ou la malveillance, nourrit la critique, la rancœur, la jalousie et la mise au pilori ! L'art de la critique permanente… et très rarement constructive... : bienvenue dans le monde sauvage, et parfois pathétique, de la chasse.
Un monde où l'apothéose consiste à critiquer et à promouvoir le flingage de ceux qui se battent vraiment pour la chasse, dont CPNT, au motif qu’ils n’en feraient pas assez, et à ne rien faire contre ses « fidèles » ennemis, voire même à faire le jeu de ceux qui ne font rien ou agissent contre la chasse…Loin du monde des « bisounours », nous connaissons tous les carences de notre société et ses dérives individualistes, sans oublier la « crise de l’engagement ». Pour autant, selon où l'on place la barre de l'acceptable dans son idéal de vie et le curseur de ses propres priorités,

il devrait exister une juste reconnaissance et une bonne mémoire pour ce que l’on considérait vital, encore la veille .
Le chasseur ou ses dirigeants n'échappe pas à cette règle, il ne regarde pas en arrière. Beaucoup restent englués dans l’individualisme et l’égoïsme ne les conduisant bien souvent qu'à s'inquiéter que de la seule chasse qu'ils pratiquent, surtout si elle est moins attaquée ou si elle jouit d'avancées conséquentes.
Et comme à l’accoutumée, les bien-pensants réécrivent sans cesse l'histoire, l'élite des "y-a-qu’à ; faut qu'on", ou du "vous auriez dû", continue le dénigrement systématique et cogne CPNT (pour faire oublier leurs propres turpitudes ?). Un fonds de commerce qui profite à qui ?... La question mérite d’être posée…

Les chasseurs devraient se rappeler qu’ils auront encore sacrément besoin de CPNTMais peut-être l’ont-ils oublié : les Verts ne sont’ils pas aujourd’hui de retour au pouvoir et plus puissamment que du temps du gouvernement Jospin ? Outre deux ministres, ils ont un groupe parlementaire à l’Assemblée Nationale et au Sénat, ce qui leur permettra de mettre en œuvre leur politique destructrice pour la chasse, notamment en utilisant leurs associations satellites d'opposants à la chasse.Les chasseurs se rappelleront aussi qu’ils auront besoin de CPNT pour les défendre quand ils se souviendront qu’en 2012, le candidat Hollande a signé le Manifeste de la LPO, un document revendicatif violemment antichasse ! Idem quand ils constateront que pour la fermeture de la chasse aux oiseaux migrateurs, notamment au gibier d’eau, aucune amélioration n’a été décidée par le pouvoir et que le 31 janvier est la date de fermeture soutenue par le gouvernement…
Enfin…, espérons qu’ils s’en rappelleront car à l'évidence, les chasseurs et leurs responsables sont souvent amnésiques, totalement ou partiellement, mais ne dit-on pas « morceau avalé, n’a plus de goût » ? Car ils pourraient reconnaître au moins à CPNT qu'il a plutôt bien réussi son action politique…

Combien de chasseurs et de dirigeants de la chasse font aujourd'hui l’effort, ou osent, se replacer dans la situation de la chasse du début des années 2000 (les fumeuses années Jospin-Voynet-Cochet) et s'essayent à considérer ce que serait la situation de la chasse aujourd'hui sans l'engagement de CPNT depuis 1989 ?
Car, quoi qu'on en dise, depuis sa création, CPNT a été le formidable acteur de l'action permanente dans la sphère politique (là où ses opposants avaient mis la chasse !) pour la défendre !

AVEC CPNT, DE NOMBREUSES AVANCÉES RÉGLEMENTAIRES POUR LA CHASSE DEPUIS 2010
CPNT est ainsi entre autres intervenu, de nombreuses fois, auprès des ministères concernés et de l’Élysée, pour que soient poursuivis les écodélinquants, et a été partie prenante dans l’obtention et le conseil à la réforme positive des appelants. CPNT a pressé ses contacts politiques de l’ancienne majorité pour, avec des dirigeants de la chasse, les pousser à arranger les problèmes. Ainsi, cela a été le cas pour, entre autres :

  • Décret du 4 juin 2010 créant une contravention punissant le délit d’entrave à la chasse. Depuis ce décret, les actes d’obstruction à la chasse par les écodélinquants ont diminué.
  • Arrêté du 3 janvier 2011 simplifiant les formalités de déclaration et de tenue des registres d'appelants vivants pour prendre en compte la diminution du risque d’Influenza aviaire.
  • Décret du 31 mai 2011 donnant la possibilité de chasser en battue du sanglier à partir du 1er juin, au lieu du 15 août, sur demande des dirigeants institutionnels de la chasse, pour lutter contre les proliférations de sangliers et leurs dégâts.
  • Arrêtés du 20 juillet 2011 et du 5 août 2011 avançant les dates d’ouverture de la chasse à certains gibiers d’eau dans des secteurs de l’Hérault, de la Brenne, du Forez, de la Dombes et de la Gironde.
  • Arrêté du 13 décembre 2011 qui repousse au 20 février la date de fermeture de la chasse au pigeon ramier dans 11 départements du nord de la France (au lieu du 10 février.
  • Arrêté du 13 janvier 2012 portant sur la chasse des turdidés du 10 au 20 février dans les dix-sept départements où la chasse à la grive est possible jusqu’au 20 février.
  • Arrêté du 20 janvier 2012 qui étend la possibilité de chasser tout le gibier sur le domaine public maritime (DPM), et plus uniquement le gibier d’eau et le sanglier.
  • Arrêté du 3 février 2012 levant le moratoire interdisant la chasse de l’eider à duvet et rétablissant la chasse du courlis cendré sur le DPM (Domaine Public Maritime).
  • Etc.

AVEC CPNT, DE NOMBREUSES AVANCÉES LÉGISLATIVES
Plusieurs lois Chasse ont été votées depuis 2000, notamment celle de 2003 légalisant la chasse de nuit sur près de 30 départements et supprimant le jour de non chasse instauré sous le gouvernement Jospin avec la loi Voynet de 2000, deux mesures-phares obtenues grâce au poids de CPNT à l’élection présidentielle de 2002.
CPNT a continuellement travaillé, et mis la pression quand cela ne bougeait pas ou pas assez fort, auprès de ses partenaires politiques de l’UMP, ce qui a permis un traitement continu de la chasse, y compris pour corriger les erreurs commises précédemment (notamment dans le cadre de la table ronde Chasse).
Pour ce qui est de la dernière loi la chasse, celle de 2012, celle-ci a permis de nouvelles avancées avec de nombreuses mesures portées et discutées par CPNT auprès du rapporteur de la Loi chasse et de nombreux parlementaires, et qui furent adoptées dans le texte final.
Ainsi, en 2012 et grâce à la loi chasse de l’ancienne majorité et à CPNT, les chasseurs ont obtenu :

  • La reconnaissance du rôle de la chasse, des chasseurs et des FDC dans la gestion de la biodiversité.
  • La simplification d’accès aux ACCA.
  • La simplification du transport de gibier mort.
  • La simplification du déplacement des postes fixes, huttes et gabions.
  • La validation nationale à prix réduit la première année pour les nouveaux chasseurs.
  • La reconnaissance et l’accroissement du rôle des agents des fédérations départementales.
  • L’adaptation de l’indemnisation des dégâts de gibier     (accord entre le monde agricole et la FNC).
  • Le soutien fiscal à la préservation des zones humides servant à la chasse.

D’ailleurs, les cris d’orfraie des parlementaires verts et des associations d'opposants à la chasse, dénonçant le contenu de cette loi Chasse et les cadeaux qui y étaient faits à CPNT et aux chasseurs, montrent bien et atteste des avancées gagnées par CPNT, même si au final toutes n’ont pas abouti.

AVEC CPNT, DE NOMBREUSES DÉCISIONS FAVORABLES À LA CHASSE RIEN QU’EN 2012

  • Levée du moratoire suspendant la chasse de l’eider à duvet et rétablissement de la chasse du courlis cendré sur le DPM (même si cela aurait dû être plus large mais cela a avancé).CPNT a toujours lutté contre ces moratoires, bien seul à dénoncer, dès le début, les risques et erreurs des tables rondes Chasse dès 2008, unissant État, dirigeants de la chasse et de l’écologie radicale mais dont heureusement, de nombreuses bourdes ont été ensuite corrigées grâce au partenariat et à l’action politique.
  • Gestion du permis de chasser par les fédérations, sa simplification et la mise en place des permis temporaires 3 jours, 9 jours .
  • Désignation de représentants de la chasse au Conseil économique, social et environnemental (CESE) et dans les CESER (Conseils économique, social et environnemental régionaux).
  • Avancée de l’ouverture de la chasse au vanneau huppé du 15 octobre à l’ouverture générale (une avancée même si le but est d’obtenir l’avancée à l’ouverture du gibier d’eau).
  • Avancée du 4ème au 3ème dimanche de septembre la date d’ouverture générale dans les départements du nord de la France, corrigeant ainsi le décret Bouchardeau des années 80.
  • Maintien de la chasse de montagne au grand tétras dans les Pyrénées, malgré la poussée écologiste pour obtenir un moratoire la suspendant.
  • Report de date au 20 février de la fermeture de la chasse du pigeon  dans le Limousin.
  • Utilisation des portables ou talkie-walkie pour les chasseurs de montagne en raison des difficultés à organiser leur chasse, à récupérer les chiens, et devant en plus gérer la présence de l'ours.

AVEC CPNT, DES ÉTUDES LANCÉES  DÉBUT 2012 POUR ÉTAYER DE POSSIBLES FUTURES AVANCÉES
Pour baser les décisions sur des bases scientifiques solides sans risque d’être cassées par les tribunaux, CPNT a fait partie de ceux qui ont poussé pour qu’un certain nombre d’études soient réalisées. Certaines ont été faites et/ou ont été inscrites à l’ordre du jour du GEOC jusqu’au début 2012.
Reste à savoir ce que fera l’actuel gouvernement de ces avancées :

  • Demande des fédérations départementales des chasseurs de la Drôme et de l’Ardèche pour une fermeture de la chasse des grives et du merle noir le 20 février dans tout le département et non seulement sur certains cantons ;
  • L’étude et les comptages sur le passage de pigeons ramiers sur les cols ardéchois, dans le cadre de l’examen de la demande de dérogation européenne pour cette chasse sur les cols ardéchois en mars ; cela était en cours jusqu’à l’été 2012 ;
  • Demande de la Fédération Nationale des Chasseurs et des fédérations départementales de l’arc méditerranéen pour retarder les dates de fermeture de la chasse à certains gibiers d’eau dans ces départements ;
  • Demande de la Fédération Nationale des Chasseurs pour réexaminer la notion de dérangement par la chasse pour lever les risques portant sur l’exercice de celle-ci.

Par ailleurs d'autres études avaient été lancées par la précédente majorité, en particulier :

  • Ortolan : la réalisation par le MNHN d’une synthèse bibliographique des connaissances disponibles pour caractériser l’état et les tendances d’évolution des populations fréquentant notre pays.Malheureusement, durant l’été 2012, la ministre de l’écologie a scandaleusement exprimé son opposition à la légalisation de cette chasse traditionnelle landaise.
  • Chasses traditionnelles : étude et inscription de ces chasses dans une charte des traditions régionales européennes ; dossier lancé par A. Lamassoure, député européen UMP, avec CPNT Aquitaine.
  • Oies : réalisation d’une étude sur le comportement migratoire des oies. On doit pouvoir chasser les oies en février, surtout que des centaines de milliers sont détruites scandaleusement aux Pays-Bas !Le système obtenu ces dernières années, grâce aussi à la pression politique de CPNT, qui permettait de chasser les oies en février a été plusieurs fois cassé par le Conseil d’État sur recours des associations écologistes qui en avaient pourtant accepté le principe lors des tables-rondes chasse. Un scandale !  Il faut, car cela est attendu par les chasseurs et CPNT, que ces études se réalisent et aboutissent !

Que ce soit avec ses différents présidents, depuis André GOUSTAT, en passant par Jean SAINT-JOSSE et aujourd'hui avec Frédéric NIHOUS, CPNT n’a eu qu’un seul but, qu’un seul objectif dans son action et sa stratégie : la défense de la chasse et de la pêche, le tout dans une défense de la ruralité indispensable au maintien des traditions et de la culture de la France, et un développement équilibré des territoires.
Et les résultats ont été au rendez-vous ! Comment peut-on oublier que la stratégie d'entrée en politique, en 1989, jusqu'au partenariat et soutien de l'ancienne majorité gouvernementale a largement contribué au progrès de la chasse ces dernières années, avec une amplification depuis 2010 consécutive au rapprochement direct de CPNT avec le précédent gouvernement et l’UMP ?
Ainsi, le volet politique de la chasse, réglementaire et législatif, est en bonne partie réglé grâce à ce rapprochement, sachant qu’il reste malgré tout des problèmes à régler essentiellement en matière de chasse des migrateurs et de traditions spécifiques ou de piègeage.
N’en déplaise à certains, CPNT a largement contribué à améliorer la chasse et les exemples ci-contre le rappellent. Il est bon de noter que ces victoires et ces avancées (notamment la chasse des oies en février en 2010 et 2012 dont le sujet ô combien symbolique est d’actualité), critiquées par la gauche et les écologistes politiques ou associatifs, sont aussi à mettre au crédit du travail de CPNT, comme des excellents rapports de CPNT avec l'UMP et de Frédéric Nihous avec Nicolas Sarkozy, alors Président de la République, et de différents ministres de poids. Nous verrons si les «Hollandistes» ou les « Frontistes », de toujours ou d’opportunité, seront aussi efficaces que CPNT pour défendre la chasse et par exemple, obtenir la chasse des oies et des canards en février 2013…
Alors il est temps de rafraichir la mémoire des uns ou des autres, et de rappeler que CPNT a largement sa part, grâce à son action continue, dans les améliorations de la chasse obtenues du pouvoir politique ces dernières années.

logo-ps LE PS AMUSE LES CHASSEURS CAR IL EST ALLIÉ AUX ÉCOLOGISTES
 
En 2012, François Hollande a soutenu la LPO  et son Manifeste
Or, la LPO, virulente association antichasse, exige :
  • Période de chasse tous gibiers et tous territoires : 30 septembre -31 janvier ;
  • Chasse grive et merle : interdite en février ;
  • Chasse de tous gibiers : interdite le dimanche ;
  • Chasse des sarcelles d'hiver, sarcelles d'été et bécassines : interdite toute l'année ;
  • Suppression de la liste des espèces nuisibles, donc : piégeage et régulation interdite;
  • Gonflement du budget du Ministère de l'Écologie, donc : augmentation des subventions pour la LPO.

Pendant sa campagne en 2012, François Hollande a annoncé :

  • Soutenir la LPO et son Manifeste ;
  • S'élever contre les décisions prises par Nicolas Sarkozy en faveur des chasseurs et sur base de leurs revendications, dont celles de CPNT allié avec lui (suppression de certains moratoires, prolongation de la chasse des oies et du pigeon en février, avancée de la date de l’ouverture générale, etc.) ;
  • Demander des sanctions plus sévères contre les chasseurs ;
  • Vouloir une mise "hors chasse" d'une grande partie de la nature.

François HOLLANDE, le gouvernement et le PS endorment et manipulent les chasseurs

  • Le Premier Ministre et le ministre de l’Agriculture ont reçu des dirigeants de la chasse (FNC, FDC). Ils les ont cajolés, baladés avec des discours creux et des promesses lénifiantes qui n’engagent à rien. Résultats ? Rien de concret, aucune avancée, aucune amélioration pour cette saison de chasse !
  • Les groupes « Chasse » de l’Assemblée Nationale et du Sénat sont présidés par des parlementaires PS. Malgré l’importance et l’urgence des dossiers d’actualité (dates et chasses traditionnelles notamment), aucune action concrète, ni propositions, ni informations !
  • Depuis que François HOLLANDE et le PS sont au pouvoir, il n’y a eu aucune mesure favorable prise pour la chasse par le gouvernement.
  • La ministre de l’Écologie a définitivement interdit la chasse traditionnelle des ortolans.
  • Elle a réduit la liste des espèces nuisibles piégeables dans chaque département.

Le gouvernement a refusé d’associer les instances de la chasse à la Conférence environnementale alors qu’y avait invité les antichasse les plus virulents !

À CPNT, nous n’avons rien oublié de cette période de démantèlement et de massacre de la chasse française.
La dure réalité des faits est là ! D’abord, il y a danger avec le retour des Verts au pouvoir et  l’intensification des attaques antichasse menées par les associations écolo-extrêmistes. Ensuite avec les bonimenteurs et adeptes du double-langage que sont le PS ou FN et leurs  responsables et qui se sont « illustrés » par des déclarations, positions et actions CONTRE la chasse.

Tous montrent qu’il faut bien voir que la mobilisation est nécessaire et indispensable, que l’engagement avec CPNT-le parti des chasseurs et des ruraux, est efficace et sert à quelque chose car il fait du bien la chasse et profite aux chasseurs.

  

 
logo-front-national LE FN N’A AUCUNE CONSIDÉRATION POUR LES CHASSEURS !
 
Le programme « Chasse » de Marine Le Pen en 2012, c’est entre autres :
  • NON à la chasse de l'Ortolan avec répression accrue de ses pratiquants;
  • OUI à la protection et l’interdiction de chasser le canard siffleur;
  • OUI à Natura 2000OUI aux programmes de Réserves et Parcs vitrifiant nos terroirs;
  • OUI aux réintroductions de loups et d’ours;

Pour le FN, Nicolas HULOT (antichasse notoire) est « MARINO-COMPATIBLE » !
C’est ce qu’a déclaré en 2011 un membre du Bureau politique du FN, conseiller de Marine Le Pen.
« Je connais les idées de Nicolas Hulot. Elles sont, je le crois, largement compatibles avec les orientations de Marine Le Pen pour les présidentielles (…). Nicolas Hulot pourra-t-il s'affranchir des pesanteurs idéologiques d'EELV ? Je l'espère. S'il y parvenait, les conditions d'un Arc démocratique, écologique, national et républicain pour gouverner la France autour de Marine Le Pen seront, en partie, remplies. »

Le FN participe à des manifestations antichasse !
Le 24 mars 2007 à Paris, Lydia Schenardi, haute dirigeante du FN, conseillère de Marine Le Pen a participé à la MANIFESTATION UNITAIRE POUR LA CAUSE ANIMALE, organisée à l’appel d’environ 70 associations écologistes extrêmes de défense des animaux, dont la LPO et la Fondation Brigitte Bardot. L’épouse de Jean-Marie Le Pen, Jany Le Pen, était également présente.
Cette manifestation visait à dénoncer, entre autres, « L’EXPLOITATION DES ANIMAUX SAUVAGES, LES ABUS DE LA CHASSE, ETC. ».

Le FN absent lors d’un vote crucial pour la chasse !
En 1996, lors du vote au Parlement européen du rapport Van Putten inscrivant le principe de fermeture de la chasse au 31  janvier, les députés européens FN Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch étaient absents !

Le FN, c’est du braconnage électoral La seule chasse qui intéresse Marine Le Pen, c’est la chasse aux voix. Les chasseurs sont pour elle un simple gibier comme un autre !
L’équipe de  Marine Le Pen est une équipe de rabatteurs. À l’un de rabattre les voix des amis des animaux, à l’autre de rabattre les voix des chasseurs, à un troisième de rabattre les voix des écologistes. Peu importe que ce soit incompatible, tout ce qu’elle veut, c’est arriver au pouvoir.
Si elle réussit, il n’y aura plus qu’à compter les cocus et les chasseurs ne seront pas les derniers !



 
logo cpnt2  CPNT LE SEUL CHOIX EFFICACE POUR LA CHASSE !
 

Il y a encore du chemin à faire pour l’amélioration des dates d’ouverture et de fermeture de la chasse au gibier d’eau, pour lever les restrictions frappant injustement le piégeage au travers d’une nouvelle réglementation ubuesque, et force est de constater que les activités de chasse continuent à subir nombre d’entraves qu’il faut faire disparaitre. Parmi celles-ci, le risque de sanctuarisation de territoires par les SCAP, trames vertes et bleues, Natura 2000, Parcs nationaux et autres zonages de protection devenue synonyme de restrictions.

L'action politique est un perpétuel recommencement ; cela vaut aussi pour la chasse. Rien n'est figé et tout peut être amélioré ou à l’inverse détruit en fonction des rapports de force et du parti au pouvoir.
Baisser la garde serait la plus grave erreur. Les chasseurs savent l’objectif de leurs opposants, leurs soutiens politiques et leur pouvoir de nuisance ; ils savent leur obstination et les moyens colossaux qu'ils ont pour « casser du chasseur »..

Les chasseurs ne doivent pas commettre l'erreur de saborder le travail accompli et les résultats obtenus, grâce notamment à l’importante action de CPNT. « Quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage »... Or malheureusement, beaucoup tombent dans le panneau des anti chasse et des politicards en appliquant cet adage à CPNT. C’est là aussi une grossière erreur !

N'oublions pas les actions passées des différents groupes et élus CPNT tant au Parlement européen que dans les Conseils régionaux. Aujourd'hui, même s'ils ne sont pas assez nombreux, les élus municipaux et régionaux de CPNT agissent pour la chasse, luttent au quotidien contre les écologistes et les Verts, et avec leurs alliés qui ainsi disposent maintenant d’un éclairage de bon sens sur les dossiers qu’ils ont à traiter, notamment sur les politiques écologistes pour qu'ils les sanctionnent.

N’oublions pas l’action de terrain menée par les cadres locaux et militants CPNT pour la chasse.Préparons l'avenir, car il est incertain avec les Verts au pouvoir et l'Europe des technocrates écolos...

Il n’y a aucune raison de rougir de notre bilan, de nos combats, de nos valeurs. Restons fier de porter les valeurs rurales avec CPNT et d'être en opposition à l’écologie punitive et liberticide aux Verts !
La gouvernance cynégétique actuelle n'est pas bonne, cette politique « chasse » n'est pas celle que nous attendons car elle est frappée par l’immobilisme et succombe à l’écologie punitive et dogmatique.

Il faut également se rafraîchir la mémoire, tant sur le passé que le présent, pour se rappeler toutes les attaques et restrictions subies et les reconquêtes obtenues par l’action concertée de CPNT et des instances de la chasse française, par la pression et avec nos partenaires de l’UMP.

Beaucoup ont oublié tout ce qu'on a récupéré depuis ces dernières années ("morceau avalé n'a plus de goût"...) et la part que CPNT y a eu.

Alors même si tout n'a pas été rose, même s'il en a manqué et que le compte n’y est pas, il faut honnêtement reconnaître qu’un sacré chemin a été parcouru jusqu’en mai 2012, avec l’ancienne majorité. Beaucoup ont oublié les années noires JOSPIN-VOYNET.

Laissez un commentaire