CPNT

Jean Jouzel le promoteur du vent !

Sur l’antenne de BFMTV, le climatologue Jean Jouzel prônait le 21 avril, 10.000 éoliennes pour 2020 pour limiter les gaz à effet de serre afin de freiner le réchauffement climatique et de respecter les 23% d’énergies renouvelables…

Or, ce responsable du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC) ne mentionnait pas que l’énergie éolienne est actuellement l’un des plus grands vecteurs de CO2 par l’intermittence de sa production et son actuelle interdépendance avec les centrales à charbon comme actuellement en Allemagne !  Le climatologue ne mentionne pas non plus que le nucléaire est une énergie qui n’émet aucun gaz à effet de serre. De plus, il serait bien d’informer sur la part infime de CO2 émise par la France sur celle du reste du monde et, par conséquence, un impact dérisoire sur le processus mondialisé…

Les climatologues seraient-ils devenus des adeptes des vendeurs de vent ? Le développement des autres énergies renouvelables et les économies d’énergie ne seraient-elles pas suffisamment ostentatoires pour porter la bonne parole de l’écologie ?

Le Sénat a plusieurs fois tenté d’éclairer par sagesse ce dossier et plusieurs fois repoussé par une assemblée Nationale dépendante du lobby éolien.

Pour CPNT, le saccage des territoires, les risques sanitaires et environnementaux qui pèsent sur l’énergie éolienne ne peuvent-être écartés sans un véritable débat scientifique, politique et démocratique !

  • 1

Commission mixte paritaire éolien : Lettre aux Parlementaires UMP-UDI

Le Mouvement CPNT reste déterminé dans son combat pour protéger l'espace de vie des ruraux, notamment de leurs paysages, de leurs patrimoines historiques, mais aussi de leur santé ou encore des zones de chasse et de leurs couloirs migratoires.

C'est tout ce monde rural et son art de vivre que CPNT défend face à l'invasion des éoliennes géantes et des conséquences qu’elles provoquent.

Par ce courrier (lire ci-dessous) à ses partenaires parlementaires de droite, CPNT leur demande la plus grande fermeté pour maintenir l'amendement qui repousse l'implantation d'éoliennes de 200 à 1.000 mètres des zones habitées, même si CPNT défend 2 km comme distance minimale.

Le Mouvement de la ruralité CPNT continuera à lutter contre la destruction du cadre de vie du plus grand nombre des ruraux face l'intérêt personnel de quelques individus…

 



Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs,

Mardi 10 mars, la Commission mixte paritaire débattra sur un amendement voté par le Sénat fixant à 1.000 mètres la distance tampon entre les éoliennes et les habitations, au lieu des 500 mètres dangereusement en vigueur jusqu’à présent.

Le Mouvement CPNT, partenaire de votre formation politique, souhaite vous sensibiliser sur le bien-fondé de cet amendement qui est une vraie attente du monde rural, car fortement impacté et exposé par le mitage exponentiel et anarchique des éoliennes industrielles sur les territoires ruraux.

Par cet amendement, le principe de précaution prend tout son sens. Il devrait même aller plus loin en rejoignant les distances préconisées par le monde scientifique et médical à l’exemple instauré en Allemagne (Bavière) avec une distance minimum de 10 fois la hauteur des éoliennes, soit 2.000 m pour celles de 200 m de haut, voire, comme en Australie, 2 km comme distance minimum pour toute éolienne industrielle.

Les éoliennes émettent incontestablement des infrasons et sont responsables de problèmes sur la santé humaine et animale.

Nous vous demandons de faire adopter les mesures qui s’imposent pour préserver la santé des hommes, des femmes et des animaux constituant un monde rural à préserver et à protéger des méfaits de l'éolien.

CPNT n'en oublie pas l'impact négatif des parcs éoliens sur l'avifaune migratrice et invite à faire évoluer les textes pour interdire l'implantation d'éoliennes dans les zones migratoires.

Nous vous prions d’agréer, Mesdames, Messieurs les Députés et Sénateurs, l’expression de notre haute considération.

Frédéric Nihous
Président de CPNT

  • 0

Non à l'exploitation scandaleuse de l'énergie humaine !

Le Mouvement CPNT dénonce une exploitation abjecte de la main-d’œuvre hongroise à 2,22 €/heure, 11h30 de travail par jour, six jours sur sept.

Outre la scandaleuse concurrence déloyale organisée sur le territoire national, cette forme d’esclavage des salariés européens est encore plus choquante lorsqu'il s'agit d'opérations juteuses sur fond d'énergies renouvelables et de bulles spéculatives avec, au premier rang, des porteurs de projet de nombreux élus.

Il est urgent d'avoir une approche nationale et européenne sur les énergies renouvelables et d'opposer un moratoire sur l'implantation anarchique des champs d'éoliennes et de panneaux photovoltaïques afin d’organiser et d'assainir l’ensemble des filières. L’environnement des ruraux n’a pas à être sacrifié sur l’autel d’une politique énergétique scandaleuse !

L'Etat et l’Europe se doivent de donner la priorité à la lutte contre ces trafics de main d'œuvre intra européenne ; c'est bien plus important et indispensable que de soutenir béatement et aveuglément des filières par simple idéologie !

  • 0

Energie éolienne : la grande arnaque !

Visionnez et faites connaître ce film réalisé par le journaliste Armel Joubert des Ouches, ancien reporter de TF1 :

https://player.vimeo.com/video/105732886

Il dénonce les méthodes utilisées par les promoteurs éoliens pour arriver à leurs fins.
C'est une enquête sans concession sur la corruption et l'Omerta qui règne dans les médias sur ce sujet.

Comme le dit CPNT depuis longtemps, c’est un immense scandale économique couvert par l'Etat, une honte écologique et un mensonge sociétal. L'éolien détruit notre pays et ses territoires ainsi que la biodiversité tout en étant un gouffre financier !

Téléchargez et diffusez notre tract "Campagne d’alerte CPNT sur les dangers de l’éolien"

Tags:

Des éoliennes sur les plages du Débarquement : une profanation purement scandaleuse !

A deux jours de la date anniversaire du Débarquement en Normandie, au cours duquel tant de vaillants soldats sont morts pour que la France soit libre et indépendante, voilà que les écologistes normands veulent souiller ce haut lieu de mémoire en y plantant des moulins à vent !
En effet, les « Petits Hommes Verts » débarqués d’une autre planète ne respectent rien puisqu’ils viennent de donner leur feu vert à l’implantation de 75 éoliennes devant les plages du Débarquement !
Par ses délires internationalistes, Eva Joly, soutenue par ses acolytes EELV, voulait déjà supprimer les célébrations du 14 juillet ; leurs amis s’attaquent maintenant au 6 juin ! Jusqu’où iront-ils dans l’ignominie ?
Que doivent en penser nos pays alliés dont le sang de beaucoup de leurs enfants a irrigué à jamais les plages normandes ?
La France est triste aujourd’hui…

  • 0

Transition énergétique : Delphine Batho poussée au gré du vent par les lobbys éoliens

<p style="text-align: justify;">CPNT dénonce l'orientation idéologique prise par le gouvernement de François Hollande en matière d’énergie. Sous l'alibi d'une transition énergétique, armée de sa "Loi Brottes" et poussée par les Verts, la ministre Delphine Batho engage le pays dans une politique énergétique ruineuse pour la France et les Français et désastreuse en termes d’impact pour les territoires et la biodiversité. <br />De plus, importer 11.000 éoliennes terrestres pour un montant de l'ordre de 33 milliards d'euros comme l’envisage le gouvernement, va non seulement augmenter la facture des abonnés, mais aussi plomber la balance commerciale !<br />CPNT-le Mouvement de la ruralité demande un arrête immédiat du programme éolien et la mise en place d'une commission parlementaire portant sur les enjeux sanitaires, financiers et environnementaux autour du programme éolien français. Les Français sont en droit de disposer enfin de toutes les informations et de savoir les effets néfastes qu’ont les éoliennes sur leur vie et les risques que leur fait courir le gouvernement.</p>

  • 0

Éoliennes offshores : un contresens économique et environnemental

En pleine crise économique, alors que l’on s’apprête à demander des efforts considérables aux Français, la décision du Ministère de l’Écologie de promouvoir l’énergie éolienne à coups de milliards d’Euros est un scandale tant pour le porte-monnaie des Français (dont 4 millions se trouvent déjà en précarité énergétique) que pour l’environnement et la biodiversité.

  • 0
S'abonner à ce flux RSS