Hausse des carburants : La ruralité à bout de souffle !

mardi 26 juin 2018
Crédit photo : Stocklib / Judith Bicking

CPNT le Mouvement de la ruralité demande au gouvernement de stopper l’inflation des taxes sur le carburant, censées inciter à diminuer la consommation d’énergie fossile. CPNT constate qu'au final c'est avant tout une mesure de rendement fiscal qui ponctionne le portefeuille des particuliers pour remplir les caisses de l’État !

Les premières victimes sont d’abord les habitants du monde rural. Pas de transport collectif dans nos communes rurales pour rejoindre son travail, consulter son docteur, faire ses courses… La hausse des carburants a pour conséquence de toucher plus durement les ménages très dépendants de l’automobile notamment dans nos communes et villages reculés.

En un an le gazole a connu 22% de hausse, celui du sans-plomb 95, 14%. Trop, c’est trop ! À chaque litre versé dans le réservoir, ce sont près de 90 centimes pour l’essence et plus de 75 centimes pour le gazole qui partent directement dans les caisses de l’État… soit plus de 60 % du prix !

STOP à cette politique du matraquage fiscal ! CPNT rejoint la proposition des Républicains qui proposent de créer des tickets carburants pour financer un plein de 50 euros par mois et par salarié, qui seraient défiscalisés, sans impôts ni charges.

CPNT déplore que cette possibilité, existant en Allemagne, ait été rejetée à l’Assemblée nationale par la majorité « En Marche » en avril dernier !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…