CPNT devient "Le Mouvement de la Ruralité"

jeudi 26 septembre 2019

CPNT, le parti ruraliste a décidé de faire évoluer son nom pour mieux représenter le champ de l'action politique qu'il incarne au quotidien en remplissant sa mission de véritable défenseur de la ruralité. Les cadres du parti veulent incarner plus encore le champ de la défense de la ruralité, avec nos services publics, notre agriculture, notre vision réaliste de la vie rurale…

En 1989, CPNT naissait en réaction aux attaques de Bruxelles et des directives européennes. Ce fut aussi l'engagement du mouvement contre les opposants à la chasse, avec l'arrivée des Verts en politique avec les années Voynet, Mamère, Cochet, Hascouët et tout un panel de l'écologie punitive qui s’en est suivi depuis.

Durant tout ce temps, CPNT a élargi son engagement à la défense du monde rural. Dès 1999, Jean-Saint-Josse faisait sienne la ruralité. En 2007 CPNT s’engageait à l’élection présidentielle avec comme slogan “La ruralité d’abord”. En 2009 CPNT déposait la marque « Le Mouvement de la Ruralité”. Même si depuis plus d’un an, CPNT avait engagé la création d’un second mouvement avec « la Droite Rurale », la situation politique actuelle et le besoin d’union de toutes les forces ont conduit ses dirigeants à reconsidérer cette option et à s’engager plus fortement sur les bases de ses engagements précédents.

À l'heure ou l'intolérance des végans devient insupportable, ou les néoruraux procéduriers qui ne supporte pas les bruits de la campagne, à l'heure où l'environnement rural devient la proie des affairistes de l'écologie, ceux qui imposent les loups et les ours aux éleveurs, ceux qui vendent les territoires aux marchands du vent de l'éolien, de nombreux élus ruraux souhaitent nous rejoindre en dehors des partis politiques « traditionnels ».

C'est pour son profond enracinement et ses liens tissés depuis toutes ces années avec des acteurs de la ruralité que CPNT devient avec une certaine légitimité, le Mouvement de la ruralité. Il est important d'avoir un parti politique qui défende avec pragmatisme le monde rural sous un autre prisme que celui de l'écologie punitive, mais avec celui d'une écologie du bon sens, dans le but de fédérer plus largement afin de mieux défendre la vie dans nos campagnes.

Pour autant, CPNT "canal historique", le mouvement des chasseurs de France, ne disparaît pas, il devient une composante du Mouvement de la ruralité pour la défense de la chasse, de la pêche et des traditions…

Le Mouvement de la ruralité (LMR) organisera dans les prochains jours des conférences de presse en région pour expliquer la démarche et présenter de nouveaux responsables politiques qui rejoignent le Mouvement ruraliste : le 3 octobre au Salon de l’élevage de Clermont-Ferrand, le 4 octobre en Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux, le 8 octobre en Pays de la Loire à (La Roche sur Yon) et dans les autres régions en suivant.

Commentaires

  • Bernard Raoux Bernard Raoux jeudi 26 septembre 2019

    Je suis de tout cœur pour la ruralité et je soutient votre mouvement ou je souhaite y prendre des responsabilités en plus de mon investissement chez L R
    Cordialement

    Rapporter

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…