Retour au 90 Km/h : le gouvernement dans l’agri-bashing

lundi 20 janvier 2020
Crédit photo : capture vidéo

Après un an et demi d’application des 80 km/h sur le réseau secondaire, non seulement le bilan de la sécurité routière reste peu probant, mais les conséquences socio-économiques se révèlent désastreuses !

Avec les 184 millions d'heures perdues par cette mesure qui auront coûté à l'économie française plus de 2.65 milliards €, les 80 km/h auront finalement coûté au total 2.3 milliards € à l'économie française.

Suite à ce fiasco financier, de nombreux départements ont souhaité revenir sur cette mesure. Mais pour ne pas faire perdre totalement la face au 1er ministre Édouard Philippe, l’instigateur mal inspiré de la mesure impopulaire, le gouvernement impose une condition au retour à 90km/h : l’interdiction pour les engins agricoles d'aborder certains axes routiers de 2x1 voies sans séparateur central.

Tout est fait pour que les Conseils départementaux ne puissent pas revenir à la vitesse originelle de 90 km/h sur les routes dont ils ont la charge !

Devant cette mesure discriminante pour le monde agricole, le Mouvement de la Ruralité dénonce une politique d’agri-bashing et en appelle aux ministres des Transports et de l’Agriculture pour la faire disparaître sans délai.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…