La Commission européenne n’a pas « la pêche » !

vendredi 7 novembre 2014
Stocklib ©

Voilà qu’une bande de technocrates européens coupés des réalités des terroirs, sans doute sous influence du lobby ultra écologiste qui fait de la restriction européenne de la pêche une obsession, propose de limiter la pêche du bar (loup, louvine) à … une pièce par jour et par plaisancier !

Mais à quoi joue la Commission Européenne ? N’a-t-elle pas d’autres dossiers à traiter en priorité, surtout en cette période crise, de guerre à ses frontières et d’installation d’une nouvelle équipe de commissaires dont certains sont plutôt en porte-en-faux ?

Comme si une telle mesure allait sauver l’espèce ? L’Europe veut cette restriction alors que dans le même temps, les quotas de pêche des pibales-civelles sont augmentés dangereusement sans réaction de sa part !

Sourde aux effets des précédentes restrictions européennes, la Commission a-t-elle vu qu’une telle nouvelle restriction impacterait lourdement toute une filière économique liée à la pêche de loisir et à la pêche populaire littorale ?

Pour CPNT, ce n’est plus une mesure de gestion écologique des populations, c’est une mesure uniquement idéologique et militante, destinée à tuer la pêche populaire de loisir ! Soutenant de surcroît la position du président de la commission Pêche du parlement européen, Alain Cadec, CPNT appelle la Commission européenne à se ressaisir et à retrouver ses esprits, car une telle décision, si elle était prise au final, ne pourrait qu’ajouter à son discrédit et au mépris qu’elle montre à l’égard des usagers traditionnels de la nature !

CPNT attend également du gouvernement français qu’il s’oppose et empêche l’adoption de cette restriction inepte et inadmissible !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…