Chasser les oies et les canards en février, c’est pour « maintenant » !

vendredi 17 janvier 2014

2013-04-16-oie-cendreeLa main du ministre de l’Écologie Philippe Martin ne doit pas trembler : il doit sans attendre ou tergiverser une nouvelle fois prendre une décision, purement nationale ou par dérogation aux directives européennes, qui permettra de chasser les canards et les oies au mois de février  2014.

La colère monte dans les marais de France, les chasseurs en ont plus qu’assez d’être floués et baladés en permanence par un ministère de l’écologie, celui qui a « normalement la tutelle de la chasse, qui ne donne suite à aucune des légitimes revendications des chasseurs, car il a politiquement choisi le camp des écologistes antichasse extrêmes.

CPNT en appelle à la raison et au bon sens : on doit pouvoir chasser en février, car la nature le permet ! Nul ne peut tolérer des interdictions stupides et dogmatiques imposées par les gourous de l’antichasse ultra subventionnée par l’argent public du contribuable ! Nul ne peut tolérer que l’Europe et l’État laissent se perpétuer, voire favorisent, l’extermination massive d’oies et de canards dans le nord de l’Europe par gazage, empoisonnement et autres moyens de destruction massive toute l’année alors qu’ils interdisent dans le même temps de les chasser raisonnablement au mois de février en France !

Le prochain CNCFS doit non seulement régler cette problématique, mais de surcroit, il doit valider cette préférence fondamentale de gestion des équilibres de populations de gibiers par la chasse des espèces comme les oies cendrées ou les canards siffleurs plutôt que par des destructions par gazage ou par empoisonnements !

La colère gronde légitimement chez les chasseurs contre les gouvernants et l’Europe des technocrates qui plutôt que de s’occuper de la lutte contre le chômage, passent leur autoritarisme sur le dos des chasseurs. Si rien n’est fait pour la chasse en février, alors il est clair qu’après le temps des bonnets rouges, viendra celui d’abord celui des bonnets verts puis celui des chasseurs-électeurs en colère !

CPNT, tout en apportant à toutes initiatives ou actions de revendication lancées par les chasseurs et leurs associations et qui s’inscriront dans cette revendication de pouvoir chasser le gibier d’eau en février, rappelle que le temps du courage politique est de mise pour le ministère de l’Écologie et du gouvernement : chasser les oies et les canards en février, c’est pour « maintenant » !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…