Convention Nationale Gibier d’Eau du 9 mai 2014 : Les revendications de CPNT

vendredi 9 mai 2014

CPNT, le parti des chasseurs (et de la ruralité), salue l’organisation de la Convention nationale Gibier d’Eau organisée par la FNC ce vendredi 9 mai à Paris. Cette concertation entre instances et représentants de la chasse au gibier d’eau n’avait qu’un objectif commun : l’unité !
Son président, Frédéric Nihous, et son vice-président, Eddie Puyjalon, ainsi que de nombreux cadres CPNT dirigeants d’associations ou de Fédération de chasseurs, représentaient donc le Mouvement.

La mission de cette réunion était de faire un état des lieux exhaustif du droit, de la science, de la jurisprudence relatifs au gibier d’eau, d’identifier les marges de manœuvre stratégiques encore offertes et d’établir un plan d’action, issu des revendications et propositions des chasseurs, que la FNC transmettra ensuite au Ministère de l’Écologie. Elle s'est déclinée en trois ateliers (dates de chasse, espèces et territoires) au sein desquels ont été abordés les aspects juridiques, politiques et scientifiques.

CPNT a donc transmis en amont sa plateforme de revendications principales liées à la chasse du gibier d’eau (cliquer pour lire le document).


S’il est très positif de réaliser ce recensement et ce travail collectif, ainsi que la stratégie commune à mettre en œuvre, le plus important est de savoir quelle est la réelle et concrète volonté politique du seul décideur en la matière : le gouvernement !

Il importe donc aux chasseurs et à leurs instances de partout, mettre la pression sur les relais et soutiens de ces décideurs politiques qui ont les clés du problème, de notre problème à nous tous, chasseurs ! L’actuelle majorité a TOUS les pouvoirs, présidentiel, gouvernementaux, parlementaires, régionaux et 60% des pouvoirs départementaux ; donc s’ils veulent solutionner positivement les problèmes des chasseurs, ils le peuvent, sans promesses réitérées, mais avec des actes !

Un mois après sa désignation, le silence en matière de chasse est toujours de mise au gouvernement, donc son inaction également ! Il serait grand temps que Ségolène Royal se prononce et présente ses options cynégétiques ! CPNT invite en outre les décideurs gouvernementaux et leurs relais politiques à ne pas oublier qu'ici, à Paris, la partition n'est pas faite uniquement pour un solo de flûte enchantée comme ils l’ont déjà joué – sans résultats - aux chasseurs depuis 2012. Il s’agit d’un duo incluant le grand pipeau qui se joue aussi à Bruxelles, lieu d'origine de nombreuses contraintes actuelles ou futures sur les dates et modes de chasse, mais aussi pour mieux exclure les chasseurs de leurs territoires... Ne pas agir aussi à cette échelle, ne pas anticiper ces dossiers serait une grave erreur !

Alors à Monsieur Hollande, président de la République, et à Madame Royal, ministre de l’Écologie, et à leurs amis de la majorité de jouer sinon la rumba électorale continuera et les actuels décideurs politiques seront … bredouilles !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…