La nouvelle farce de la FACE ne fait rire personne !

jeudi 16 octobre 2014

Après un lobbying sur les questions de dates de chasse et de grands carnivores pour le moins discret rappelant “ses grandes années” de simple Agence d’excursion pour notables de la chasse, la FACE (Fédération des associations de chasse et conservation de la faune sauvage de l'UE) s'est fait ces derniers jours le relai d’une consultation de l’Union Européenne en demandant l’avis de quelques institutions françaises cynégétiques ... à 5 jours de la fermeture de la consultation prévue le 17 octobre, alors que celle-ci a été lancée ... le 5 juin dernier ! Cherchez l’erreur…

Une fois de plus, la FACE se réveille au dernier moment et personne, à la base, notamment les structures associatives cynégétiques, n’ont été et ne seront, vu les délais, consultés !

Cette consultation sur le dispositif “Not Less Loss” est pourtant d’importance, car elle porte sur la préservation de la biodiversité et une stratégie de lutte contre les pertes d’éléments de celle-ci. Elle ouvre notamment la question de l’effet impactant de la chasse, mais aussi des mesures de compensations qui porteront atteinte à l’usage des territoires, notamment pour la chasse, avec création d’un nouveau dispositif de réserves !

Comment être sûr alors que les réponses qui seront formulées, si elles le sont..., correspondent bien et vraiment aux attentes des chasseurs français et de leurs structures de gestion ou d’intervention sur la biodiversité (FDC, Sociétés de chasse, etc.) ?

À ce niveau, au-delà du couac, certains pourraient même penser que cela pourrait être fait à dessein, vu les positions prises dernièrement par la FACE (soutien à la politique pro-grands prédateurs, non remise en cause de la Directive Oiseaux pourtant à l’origine des maux de la chasse française, etc.), pour ne pas s’embarrasser des avis et revendications de la plèbe de la chasse populaire française ! D’ailleurs, la lecture des réponses prévues par la FACE montre que celle-ci répond favorablement à l’application prévue de ce projet de préservation écologique partout, étendu à l’ensemble des territoires mêmes hors zones Natura 2000 !

De plus, la FACE transmet cette consultation en demandant des réponses formulées ... en anglais alors que le Français est langue officielle de l’Union Européenne ! Ceci, nouvel exemple de la perte d’influence de la France en Europe, n’est pas acceptable !

Au prix de la contribution exorbitante des chasseurs français au budget de la FACE, la situation de la chasse française, notamment aux oiseaux migrateurs, demande en plus des études et dossiers, des combattants pour la défendre; pas des structures réagissant en retard, dans la précipitation, animées par l’esprit du compromis devenant vite des compromissions.

La FNC doit directement prendre à son compte le portage des considérations des chasseurs français, répondre aux consultations sur base d’une position française, sans simplement faire un “transfert” à quelques-uns d’un mail en anglais sans validation de réponses au préalable, et sommer la FACE de s’expliquer sur sa nouvelle défaillance dont elle partage la responsabilité; la FNC pourrait faire de même d’ailleurs... !

À quand une vraie cellule de crise européenne en matière de chasse, jouant un rôle de vigie et de commando de défense cynégétique (comme le faisaient les députés européens CPNT autrefois !), avec une représentation légitimée, car désignée par les chasseurs et non par « l’entre soi du fait du Prince », avec un fonctionnement normal, donc réactif, travaillant en prise avec les chasseurs et leurs structures, et rendant régulièrement des comptes aux chasseurs qui payent ?!

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…