Grippe aviaire à H5N8 : Pas de panique, soyons simplement vigilants !

lundi 24 novembre 2014

L’Europe vient d’être atteinte par un virus hautement pathogène d’origine asiatique, de souche H5N8, encore inconnue sur notre continent.

  • 1er cas Allemagne le 5-11 sur un lot de 31 000 dindes de chair ayant entrainé une mortalité de 6% sur 5 000 malades.
  • 2ème  cas  Hollande le 14-11 sur des poules pondeuses et poules reproductrices. Sur un effectif de 150 000 sur 1 000 malades une mortalité de 100% aurait été enregistrée. L’ensemble du lot a été détruit.
  • 3ème cas a été identifié le 14-11 en grande Bretagne sur un lot de 6 000 canards reproducteurs avec moins de 13% de mort.
  • Le 19 novembre, un nouveau cas concernant 43 000 poules pondeuses a été déclaré en Hollande. La maladie semble donc progresser dans ce pays, le lot a été abattu dès l’apparition d’un nombre faible de cas (0.23%). Le principe de précaution a été appliqué sans concession.

Ce virus semble donc progresser vers l’ouest à la même latitude. La France n’est donc pas concernée pour l’instant.

Remarquons que ce virus qualifié de hautement pathogène n’a pas entrainé une forte mortalité sur les dindes et les canards.
Les chasseurs sont appelés à participer au plan de vigilance H5N8 pour la surveillance de mortalité d’oiseaux sauvages, sachant que ces oiseaux ne sont pas en général sensibles  au virus.

Les mortalités de cygnes doivent être signalées aux services vétérinaires dès le premier cadavre découvert.

Pour les autres espèces sauvages, la découverte de plus de 5 oiseaux morts dans 1 rayon de 500 mètres est le critère d’alerte.

Ne ramassez pas les cadavres, la décision de collecte et d’analyse doit être prise par les services vétérinaires.

2014-11-24-H5N8
Manifestation CPNT pour la défense des appelants
(Bordeaux - 2005) 
En aucun cas CPNT n’acceptera que la chasse et les chasseurs servent de boucs émissaires et d’alibis et voient leurs chasses traditionnelles avec appelants stigmatisées et interdites comme il y a dix ans.

CPNT appelle les chasseurs à l’union sacrée pour ne pas être sacrifiés sur l’autel d’une Europe déboussolée et sous emprise des trouillards du principe de précaution et des antichasse qui voient là un prétexte à leur lubie obsessionnelle.

En conclusion pas de panique. Soyons simplement vigilants...

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…