Chasse des oies et canards en février : CPNT et les associations solidairement en action !

mardi 13 janvier 2015

À l'appel des chasseurs de gibier d'eau du Sud-Ouest exigeant des explications sur le blocage ministériel quant à la chasse des oies et canards en février, une forte délégation mêlant solidairement CPNT et les associations de chasseurs de gibier d'eau s'est rendu à sa permanence parlementaire girondine de Braud-Et-Saint-Louis pour rencontrer le Député PS Philippe Plisson, président du groupe Chasse de l'Assemblée nationale, le vendredi 9 janvier à 15h à sa permanence parlementaire à Braud-Et-Saint-Louis.

CPNT a initié cette démarche avec les responsables associatifs des chasseurs de gibier d'eau du Sud-Ouest qui, sous la conduite du GASSAUGI, des Fédérations des chasseurs de Gironde et des Charentes et de nombreuses associations de sauvaginiers girondins et D'Aquitaine, sont venus expliquer leurs revendications et demander des comptes au président du groupe Chasse.

Près de 110 chasseurs responsables à des degrés divers d'associations cynégétiques étaient présents avec une belle mobilisation des instances cynégétiques du secteur et de CPNT. Les chasseurs sont en effet légitimement en colère et voulaient savoir ce qui avait été fait par ces responsables politiques de la majorité chargés de la chasse si peu avares de promesses notamment en début 2014 où, à les y croire, on allait pouvoir à coup sûr chasser en février 2015, ce qui n'est pas le cas, loin de là, d'où cette colère !

Le Député a confirmé que la ministre ne voulait pas signer la dérogation et l’autorisation de la chasse des oies en février, alors que selon lui, quelques jours avant elle y était favorable (!). Mais, il a commenté ce refus en disant que ce n’était pas de la faute de la ministre, mais plus de ses responsables de cabinet (musique largement entendue par d’autres pour se dédouaner et tourner en rond !) ... On a connu cette ministre avec plus de caractère et moins docile...

De plus, à la question du représentant de la FDC 17 sur le nombre de réunions du groupe chasse en 2014, le Président du groupe chasse Philippe Plisson confirmait qu'il n'y en avait eu aucune ! Pire, il a même ajouté que le groupe Chasse ne servait à rien, car il n’avait pas de pouvoir et que c'était le groupe "des bons copains", relevant de plus que beaucoup de ses membres ne connaissaient strictement rien à la chasse et qu'ils s'y inscrivaient seulement pour ... leur carte de visite. Quelle honte ! On veut les noms !!! Quel aveu d'inconsistance et d'illusion de ce parlementaire !


2015-01-09-Plisson3Un chasseur présent rappela avec vigueur les propos de Pascale Got, Vice-Présidente du groupe chasse et députée PS du Médoc, qu'à la même question sur le nombre de réunion du groupe chasse, elle avait répondue : « zéro et zéro !». Philippe Plisson répondit que cette députée ne faisait que de la gesticulation avec ces courriers pour défendre la chasse : "bonjour" la solidarité la camaraderie entre députés du même parti; mais au moins cela a le mérite d'être clair : ces députés se moquent royalement des chasseurs ! Les chasseurs en profitaient pour sortir la lettre de la députée du Médoc adressée à la ministre de l'Écologie et l'invitaient à la signer, ce qu'il fit sous l'insistance unanime de la salle ! Alors, monsieur Plisson : gesticulation ou pas ?!!!

Par la suite, le député a demandé l’autorisation de prendre les chasseurs présents en photo à l’aide de son portable pour montrer aux caciques du PS la mobilisation du terrain le lundi 12 janvier à l’occasion d’une grande réunion sur l’économie et le projet de loi Macron et reformulera la demande de dérogation pour la chasse en février... On se demande le rapport avec la Loi macron et on peut s'interroger sur l'écoute qu'il recevra, lui qui a fait si peu déjà au sein du groupe Chasse depuis deux ans...

Voilà comment la chasse française est défendue par les responsables Chasse de la majorité actuelle ! Et dire pourtant que ce député avait lourdement insisté en 2012 pour être le président du groupe Chasse ! Ce n'était donc que par électoralisme ou manipulation de certains ! En fait, c'est plutôt un triste spectacle, digne du Théâtre de Guignol : il ne faut malheureusement pas s'étonner de l'éloignement croissant des Français de ce genre de politiciens, ni de la montée de certains extrémismes quand on voit cette pitoyable comédie.

2015-01-09-Plisson4De nombreux responsables associatifs ont exprimé leur plus vif mécontentement de l’absence de réunions du groupe chasse; d’autres comme le représentant de CPNT mettaient en avant le manque de travail de ces parlementaires pourtant officiellement chargé de la chasse et certains informaient qu’ils en aviseraient les chasseurs-électeurs pour les prochains votes et élections et sanctionneraient le député et la majorité à laquelle il appartient. Le député répondait qu'il travaillait sur tous ces dossiers chasse avec le président de l'Office, de la FNC et le conseiller politique de la FNC Thierry Coste... CPNT voit là l'inefficacité du travail fourni, tant du président du groupe Chasse que celui du lobbyiste de la FNC, car rien n'a été obtenu, ni a abouti favorablement pour la chasse des oiseaux d'eau depuis  2 ans et 1/2...

Le Président du GASSAUGI a appelé à mettre la pression jusqu’à la fin du mois, à agir sur les réseaux sociaux, sur le site du ministère et à envoyer une carte de vœux cynégétique" à la ministre...

À l'évidence, le monde de la chasse se met à bouger solidairement et sans résultats, les décideurs politiques de la majorité actuelle vont connaître de sérieux problèmes (qu'ils se rappellent la "mésaventure" Jospin-Voynet...). Devant ces déclarations pitoyables et aveu d'impuissance et d'inaction du député-président du groupe Chasse de l'Assemblée Nationale, les chasseurs sont repartis écœurés de cette réunion ! La colère ne peut que monter dans les marais...

CPNT rappelle que si la ministre ne veut pas signer la dérogation ou tous autres textes permettant de chasser en février, le dossier peut lui être dessaisi et confié au Premier ministre pour signature... Si on veut, on peut, Monsieur Valls !!!
 
En vérité, la chasse fait l'objet d'un deal avec les écologistes, de Nicolas Hulot à FNE, de Bougrain Dubourg à Charollois. Le PS sacrifie une chasse raisonnable et populaire pour redorer le blason du président de la République en vert écolo pour la grande messe environnementale de 2015 !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…