Fermeture de la chasse : il faudra trouver mieux et vite !

lundi 2 février 2015

CPNT se félicite de la pression exercée par les chasseurs de gibier d'eau sur les décideurs politiques et cynégétiques afin d'obtenir quelques jours de chasse en février.

Pour autant, CPNT dénonce le manque de travail de ces décideurs, à l'image de l'absence de réunion du groupe chasse en 2014 et le mauvais choix de Ségolène Royal. La ministre ayant choisie de privilégier l'officieux au légal, avec une simple  recommandation  à destination des Préfets et de l’office de la chasse sans fondement juridique (lire sa circulaire adressée aux préfets). Une voie nébuleuse qui empêche l'interprétation du Conseil d'État sur la dérogation proposée par les instances de la chasse et qui instaure une distorsion de traitement entre les chasseurs, sur fond d'informations plus ou moins vagues.

La ministre fait de l'urgence électoraliste avant les élections départementales. L'erreur d'une demi-mesure éphémère qui ne règlera ni les problèmes du parti socialiste avec ses électeurs ni la problématique de la prochaine saison de chasse.

Pour CPNT ce n'est pas la bonne gouvernance ! Il est urgent d'engager une véritable concertation nationale et européenne pour sortir de cet imbroglio politico-cynégétique qui n'a que trop duré !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…