La FNC à la botte d'un mercenaire ou s'en servant à des fins partisanes ?

jeudi 7 janvier 2016

CPNT dénonce une attaque politicienne diffamatoire et malsaine par la communication de la Fédération Nationale des Chasseurs (FNC), initiée et menée par son autoproclamé conseiller politique (lire le communiqué de la FNC du 4 janvier).

Cette personne outrepasse son rôle en usant de sa situation pour régler des comptes politiques partisans en s'en prenant à CPNT et à son président, comme il l'avait déjà fait contre Jean Saint-Josse.

Mais qui est ce Machiavel de kermesse ? Il n'est qu'un simple prestataire de services, chèrement rémunéré depuis des années par l'argent de tous les chasseurs de France (plusieurs centaines de milliers d'euros chaque année). On peut se poser la question d'un tel prix et de son efficacité, car les chasseurs de base cherchent encore ses résultats notamment en matière de dates de chasse ou de nuisibles. Arrivé à la FDC à une époque où l'on pouvait chasser du 14 juillet au 28 février, son "superbe et efficace" travail hors de prix a fait qu'aujourd'hui, la quasi totalité des chasseurs de gibier d'eau ne chassent plus que du 21 août au 31 janvier en ayant à payer un permis de chasser toujours plus cher, en ne pouvant plus chasser divers gibiers ou réguler de nombreux nuisibles. Et il est toujours là ?  

Il est regrettable que les dirigeants élus de la FNC aient pu cautionner, en le laissant diffuser, un tel communiqué qui n'a pour but que de chercher à diviser le monde de la chasse, à tenter de semer la zizanie entre des élus régionaux siégeant ensemble (élus de FDC et CPNT), voire à polluer les prochaines élections fédérales !

Il est regrettable d'avoir une FNC qui communique plus sur fond de politique politicienne et électorale, via son très cher prestataire de services, que sur fond d'actualité cynégétique !

Il est regrettable d'avoir un lobbyiste qui communique pour diviser le monde de la chasse et moins sur ses résultats en matière de dates de chasse dans ses relations professionnelles entre le gouvernement et la FNC et inversement !

A qui profite le crime ?

CPNT dénonce une attaque malsaine et déplore que l'équipe dirigeante de la FNC laisse libre son prestataire d'orchestrer à sa guise son action de démolition envers une structure de défense de la chasse populaire !

CPNT, qui en a saisi son président, attend un démenti et une rectification de cette communication déplorable ou tirera toutes les conséquences de cette attaque politicienne pitoyable

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…