CPNT plus que jamais en action pour défendre la chasse !

lundi 15 février 2016
stocklib

CPNT est en action permanente pour défendre la chasse. Ainsi, le président et le vice-président de CPNT, Frédéric Nihous et Eddie Puyjalon, ont déposé deux pétitions européennes telles que prévues par la procédure européenne, au sujet de la chasse des migrateurs.
L’une de ces pétitions officielles CPNT porte sur la chasse des oies (anséridés) - Lire la pétition n°31/2015 et la réponse - et l’autre sur les turdidés (grives) - Lire la pétition 32/2015 et la réponse.

Première étape positive, ces deux pétitions ont été jugées recevables par information de Cecilia Wikström présidente de la commission des pétitions. D’autre part, la Commission européenne procèdera à une enquête préliminaire sur les différents aspects des problèmes exposés et la commission des pétitions a décidé que les questions soulevées devaient aussi être soumises à la commission du Parlement européen compétente sur le fond en la matière pour être enfin renvoyées à la commission parlementaire de l’environnement, de la santé publique et sécurité alimentaire.

De plus, face au problème récurrent de la date de fermeture de la chasse des oies cendrées en France et des dispositions scabreuses pour pouvoir chasser en février et face auxmanque d’informations qui conduit de nombreux chasseurs de gibier d’eau à ne plus pouvoir s'organiser pour pouvoir chasser durant les prolongations accordées, CPNT vient d’adresser une proposition d’action dans un courrier à la ministre de l’Écologie (lire le courrier).

Cette action, visant à trouver une possibilité de chasser légalement les oies en février, a été soutenue par quarante et un parlementaires LR des groupes chasse du Parlement français et du Parlement européen.
Parallèlement, en concertation avec CPNT, Michèle Alliot-Marie, députée européenne LR, a posé une question écrite sur la chasse et la gestion des turdidés à la Commission européenne (lire le document) et de nombreuses questions ont été adressées par des parlementaires LR au ministère de l’Écologie.

CPNT prolongera son action dans les mois à venir et continuera à porter ce dossier avec ses partenaires politiques.

Plus que jamais l’urgence d’une solution pérenne s’impose, car les sauvaginiers français ne veulent plus pratiquer sous la pression permanente et les incertitudes récurrentes.

CPNT remercie les 41 parlementaires LR des groupes chasse à l’Assemblée nationale et au Sénat, dont leurs deux présidents, et les députés européens qui ont soutenu par leur signature l’action de CPNT.

La chasse fait partie de l’ADN de CPNT et elle restera au cœur de l’action du Mouvement de la ruralité.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…