La Voie “ Royal” : c’est le plan de gestion international

jeudi 7 avril 2016

La ministre de l’Écologie sollicitée par le député Jean-Pierre Decool, lui-même sollicité par CPNT (lire la lettre à J Leurs) (lire la lettre à F Nihous), a répondu à la question du parlementaire sur la chasse des oies cendrées en février.

La réponse de la ministre (lire la lettre) confirme les récentes analyses de CPNT sur la complexité actuelle du sujet. Ainsi, la ministre confirme l’approche négative de la commission européenne concernant une dérogation fondée sur l’absence d’autres moyens satisfaisants et enfonce le clou plus profondément en stipulant l’impossibilité d’une telle chasse au vu du risque de confusion entre les trois espèces présentes. De même, la ministre informe que la nouvelle étude sur l’oie cendrée remise en janvier 2016 n’était pas de nature à reconsidérer celle de l’ONCFS de 2014.

La ministre s’engage donc sur la voie d’un plan de gestion international jugé comme seule piste à privilégier, arguant du fait d’un retour encourageant des partenaires européens de l’AEWA (Accord sur la conservation des oiseaux d’eau migrateurs d’Afrique-Eurasie).

Pour CPNT il y a urgence à travailler de façon transversale sur ce dossier, car faute de concertation entre les acteurs de la chasse du gibier d’eau et les instances représentatives cynégétiques, les déconvenues sur la chasse des oies en février risquent de perdurer !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…