Imprimer cette page

Les aberrations du fichier FINIADA !

mardi 3 octobre 2017
Crédit photo : Fotolia - Pavel Losevsky

Le FIchier National des Interdits d'Acquisition et de Détention d'Armes (FINIADA) est obligatoire pour imprimer et délivrer les validations de permis de chasser.

Dernièrement, certains chasseurs ont rencontré des problèmes pour obtenir leurs permis de chasse, face à une administration utilisant de façon tatillonne ce fichier FINIADA, qui refuse de leur délivrer.

Alerté par ses adhérents concernés, le président de CPNT a décidé de saisir le Ministre de l’Intérieur sur les situations aberrantes auxquelles ils sont confrontés (lire la lettre du 3 octobre 2017).

Ainsi dans le cadre de la réglementation de détention d’armes à l’heure de la lutte contre le terrorisme, un chasseur qui aurait fait l'objet d'un grand dépassement de vitesse au volant de son véhicule, se verrait interdit de détention d'armes et de permis de chasse ! C’est l'histoire d'un chasseur de grand gibier venant d’acquérir une carabine à un particulier. Le chasseur se rend à la gendarmerie de son village pour déclarer sa nouvelle arme. Le représentant des forces de l’ordre lui demande l’ancienne déclaration pour cette arme. N’ayant pas le document, il revenait chez lui sans sa déclaration. Le lendemain, les agents se rendaient à son domicile pour lui demander s’il avait d’autres armes. Évidemment, il en avait d’autres, notamment des fusils de chasse. Là, les représentants de la gendarmerie l’informent qu’il a quelques jours pour revendre sa carabine et deux mois pour se séparer de ses fusils de chasse. Malheureusement pour lui, il perdra 900 € sur la revente de la carabine !

Incrédule quant à cette procédure, les gendarmes rappelaient au malheureux qu'il avait eu une condamnation il y a près de quinze ans et qu’au vu du fichier FINIADA il ne doit plus détenir d’arme.

Au final, ce pauvre chasseur aura perdu 900 € dans la revente de sa carabine et sera obligé de prendre un avocat pour plaider sa cause pour pouvoir garder ses fusils de chasse et essayer de retrouver l’usage de son permis de chasse pour assouvir sa passion… Menacer de saisir leur arme de chasse pour des faits mineurs, de surcroît étrangers à des faits d’armes, qui remontent parfois à près de 15 ans ! Va-t-on supprimer le permis de conduire à tous ceux qui ont eu une inscription au casier judiciaire et saisir leur véhicule au cas où ils s’en serviraient comme d'une arme pour commettre des attentats ?

Ce fichier est une discrimination au droit des citoyens et pour tous ceux qui ont purgé leur peine et qui se voient de nouveau sanctionnés injustement.

Commentaires

We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…