Imprimer cette page

'CPNT au féminin' pour une meilleure reconnaissance du rôle des femmes d’agriculteurs

lundi 5 août 2013
stocklib

Au mois de juin 2013, le Mouvement de la Ruralité-CPNT au Féminin demandait au gouvernement une réforme des retraites juste pour les femmes. Les femmes agricultrices, entièrement investies dans leur profession travaillant 7 jours sur 7, faisant face aux difficultés quotidiennes, et assurant en plus leur rôle de femmes au foyer, doivent être reconnues à leur juste valeur.

De plus, 1,2 million de retraités de l’agriculture ont une retraite moyenne de 722 euros par mois après une carrière complète. C’est la seule profession dont la retraite n’est pas calculée sur les 25 meilleures années ou les 6 derniers mois ! Les femmes d’agriculteurs quant à elles touchent une pension ne dépassant généralement pas… 500 euros.

Le monde agricole doit rattraper le lot commun des professions en matière de retraite !

CPNT constate une réelle inquiétude, au niveau national, tant des éleveurs, des producteurs laitiers, et des salariés de l’agroalimentaire sur la baisse structurelle du nombre d’agriculteurs ! Afin d’inverser la courbe, cette profession doit être mieux reconnue et mieux valorisée, avec des prix de production justes et rémunérateurs permettant de maintenir en priorité les emplois actuels et de salarier décemment le travail, particulièrement celui des femmes avant « de créer des emplois dans l’agriculture », objectif annoncé par François Hollande en Dordogne le vendredi 2 aout.

A l’occasion de la visite du Président Hollande en Vendée, CPNT au Féminin, par la voix de sa déléguée nationale, Martine AURY, attend de sa part une réelle reconnaissance du rôle des femmes d’agriculteurs, et non des effets d’annonce ou de communication en cette période de vacances !

Martine AURY
Déléguée nationale "CPNT au féminin"

We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…