×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 324

Quotas féminins dans les Conseils d’administration : l’Europe se trompe de priorité !

mardi 26 novembre 2013
Stocklib © B Arapovic

Le Parlement Européen a approuvé récemment à une large majorité une Directive imposant un taux minimum de 40% de femmes dans les conseils d’administration des grandes entreprises cotées en bourse.
Mais pour CPNT AU FEMININ, ce qui est beaucoup plus grave, c’est que la Commission européenne souhaite que les entreprises publiques rétablissent une juste proportion d’ici 2018 et les entreprises privées d’ici 2020.
Celles qui ne mettraient pas en application cette disposition s’exposeraient à des sanctions financières.
Comment peut-on en période de crise et de chômage qui est à son plus haut niveau, se permettre de telles procédures ?
Le Parlement Européen ferait-il un copié coller des mesures franco-françaises ?! Même si cela part de bons principes et sentiments, il y a plus urgent à faire à ce jour, au lieu d’étouffer les entreprises.
L’EUROPE se doit plutôt de relancer d’abord l’économie.
Tous les ministres de l’Emploi des 28 vont débattre les 9 et 10 décembre prochains ; certains ne sont pas convaincus par cette mesure et il faut espérer que la raison économique va l’emporter. Cette disposition ne devra en aucun cas être adoptée par le Conseil Européen.
Pour CPNT AU FEMININ, ce qui est important pour une femme, ce ne sont pas les jetons de présence dans des Conseils d’Administration ou des quotas, c’est de pouvoir concilier l’exercice d’un métier intéressant avec une vie familiale et sociale épanouie et heureuse.

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…