×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 324

Egalité Femmes-Hommes, une loi de plus : ce n’est pas la bonne voie !

jeudi 30 janvier 2014
Capture vidéo LCP

La loi sur l’égalité Femmes- Hommes a été largement adoptée à l’Assemblée Nationale en première lecture. CPNT AU FEMININ réagit à ce texte, car cette loi aurait mérité plus de conscience et de bon sens...

Ainsi, pour ce qui est de réformer le monde professionnel, le non- respect de l’égalité professionnelle pour les entreprises est un scandale, mais en pleine période de crise, comment privilégier la voie punitive par l’amende qui ajoute un frein au dispositif ? Comment peut-on alors voter dans une loi une mesure de tel impact, sachant que notre pays est dans une situation la plus préoccupante !

Nos entreprises françaises, celles qui résistent encore à la crise, doivent être mieux soutenues et moins enfermées dans un carcan : c’est la croissance qui assurera l’égalité ! Le gouvernement doit donc stopper ses grands discours et ses promesses aux Français et se mettre enfin à l’action.

Quant à la parité dans les partis politiques, CPNT AU FEMININ considère que juridiquement, celle-ci s’améliore de plus en plus du fait des sanctions financières : c’est par le porte-monnaie que ce dossier sera… soldé ! En outre, pourquoi ne pas aller plus loin pour garantir cette parité en prévoyant, plutôt que l’amende que certains partis préfèrent payer et budgètent pour ne pas avoir à respecter la parité ? Ainsi devrait être imposé l’empêchement de dépôt et d’enregistrement préalable des listes de candidats pour toutes élections !

Cependant, sur le fond, la politique est tout d’abord  un engagement personnel pour une cause collective et pour faciliter l’accès des femmes à la politique, comme des professions relevant du privé, plutôt que des quotas toujours dévalorisants sur le fond et les compétences, il vaudrait mieux créer les conditions sociales, professionnelles, familiales et autres permettant de s’engager dans la vie politique afin que chacune (et chacun !) puisse concilier vie privée et vie publique.

Il faut d’abord commencer par combler cette lacune !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…