Le Mouvement Chasse Pêche Nature Traditions s’étonne du silence du monde cynégétique face à l'intégration de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) au sein de l’Agence Française de la Biodiversité (AFB).

Voir la police de la chasse, financée par les chasseurs passer aux mains des opposants à la chasse de l'AFB, c’est plutôt inquiétant. Que penser de certains représentants de la chasse française qui en font un argument de communication en expliquant que les chasseurs veulent plus de contrôle et demandent un renforcement dans tous les départements des agents de contrôle ? Manifestement, ces élites de la communication de la chasse française, plus parisiens que ruraux sont déconnectés de la réalité. Probablement qu’ils pratiquent plus la chasse haut de gamme que la chasse populaire.

Cet organisme en partie payé par les chasseurs deviendrait un outil au service des opposants à la chasse pour entraver encore plus notre liberté de chasser ? CPNT ne soutient pas cette fusion tant que l'AFB restera un terreau d'opposants à la chasse sans équité au sein de sa direction. Donner les moyens à l'office et à ses agents pour lutter contre le grand braconnage, OUI ! Les utiliser probablement comme moyens de persécution à des fins militantes d'éradication de la chasse française, NON !

CPNT souhaite au nouveau président de l’ONCFS, Hubert-Louis Wuitton, beaucoup de courage et d’opiniâtreté dans sa prise de fonction en relation avec l’AFB et dans la création de la future police de la ruralité que CPNT appelle de ses vœux plus éducative que répressive, plus indépendante que militante.

CPNT restera vigilant sur la suite de cette fusion et ne manquera pas de dénoncer toute dérive idéologique et abusive de la politique menée par l'AFB en matière de chasse, de pêche et de gestion environnementale.

CPNT n'y croyait pas, pourtant les végans l'ont fait. La diane chasseresse Isabelle Mézières-Vigile s'est vu refuser le don de son association de chasse pour la lutte contre le cancer du sein : incroyable mais vrai !

Tout part de l’association des Dianes chasseresses de Mayenne qui s’est mobilisée autour d'un évènement chasse, afin de collecter des dons en faveur de la lutte contre le cancer du sein. Au final, ce sont 2.000 euros qui ont été collectés par ces femmes engagées pour aider la recherche.

Au lieu de s'en réjouir, la ligue contre le cancer a refusé ce don en justifiant son refus par la pétition lancée par des végans extrémistes qui s’opposent à ce don. Que l'on soit pour ou contre la chasse, il n’est pas acceptable de menacer et d’empêcher une action de solidarité pour la recherche et la santé organisée par une association qui pratique une activité légale !

Nous attendons une réaction forte de la part du gouvernement et du ministère de l’intérieur qui doit diligenter une enquête, faute de quoi l’Etat sera coupable d’encouragement au terrorisme. Nous demandons solennellement à la ligue contre le cancer de revenir sur sa décision et d'accepter cette donation au nom de tous les malades qui n’ont pas à subir l’action radicale d’un groupuscule animaliste .

Eddie Puyjalon, président de CPNT, l'ensemble des cadres et tous les adhérents sont aux côtés d'Isabelle Mézières-Vigile et de toutes les chasseresses de Mayenne et sont scandalisés par cette infâme attaque des Végans.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…