Le 24 juillet 2018 le CNCFS, ainsi que le ministère de la Transition Écologique, rendaient un avis favorable concernant la reconduction des quotas d’oiseaux dont la capture est autorisée selon des modes de chasses traditionnelles pour la saison 2017-2018

Mais voilà, c’était sans compter sur l’arrivée au ministère de l’écologiste François de Rugy qui vient de signer un arrêté totalement contraire en diminuant drastiquement ces quotas, bafouant ainsi les organismes paritaires consultatifs !

Dans son communiqué du 4 septembre, CPNT dénonçait, avec François de Rugy, le retour du dogmatisme Vert au sein du ministère de l’Ecologie. CPNT constate à regret ne pas s’être trompé sur l’extrémisme antichasse du nouveau ministre de tutelle de la chasse.

Finalement la baisse du permis national à 200 euros n’aura été qu’un leurre pour pigeonner les chasseurs. CPNT attend du gouvernement qu’il assure la pérénité dune chasse populaire et légitimée !

CPNT s’associe à la Fédération nationale des chasseurs dans sa démarche de gestion adoptives des espèces pour une chasse moderne, respectueuse de la dynamique des espèces chassées en donnant plus de liberté aux chasseurs de France.

Avec la disparition de Jean-Louis Bretaudeau, CPNT vient de perdre une figure historique du Mouvement de la ruralité, des chasseurs de la Vienne et de Nouvelle-Aquitaine, un infatigable serviteur de la ruralité et de la chasse.

Président de CPNT Vienne de très nombreuses années, il présida par la suite, avec dévouement et tout l'engagement que nous lui connaissions, la Fédération des chasseurs de son département. Jean-Louis Bretaudeau était un homme haut en couleur, un rural comme nous les aimons, droit, sociable, arborant de fières moustaches, humant la bonne vie et la convivialité au travers de sa passion pour la chasse.

C'est avec complicité que le président de CPNT avait pu partager avec lui toute sa combattivité aux dernières élections régionales de Nouvelle-Aquitaine, lui qui n'avait rien perdu de sa pugnacité ni des valeurs qu'il défendait.

CPNT et le monde de la chasse perdent un ami et un infatigable serviteur de la cause.

CPNT et son président Eddie Puyjalon adressent à sa famille, à ses amis et aux chasseurs de la Vienne toutes ses sincères condoléances...

Le président de CPNT souhaite une belle ouverture de la chasse à tous les nemrods du sud de la France. Si le petit gibier n'est pas encore partout en quantité au rendez-vous, les incontournables ramiers seront là pour garnir les gibecières et orner la table au retour de la chasse dimanche prochain. Une saison qui s'ouvre quelques jours avant les chasseurs du nord, sous le vent porteur des réformes de la chasse en cours.

La chasse s'affirme et s'affiche comme une pratique écologique, économique et sociale de terrain et c'est bien. Après les chasseurs de sangliers et de gibier d'eau, les dimanches 9 et 16 septembre c'est la grande fête de tous les chasseurs et de leurs chiens pour une ouverture de la chasse que CPNT souhaite radieuse, conviviale, respectueuse des autres utilisateurs de la nature avec la sécurité comme conduite absolue dans l'exercice de leur passion naturelle.

Belle ouverture à tous les chasseresses et chasseurs de France !

La rencontre des responsables de la chasse francaise avec le président de la République apparaît globalement positive sur de nombreux points.

CPNT reste favorable à la baisse du permis national à 200 € et se félicite du maintien du cout du permis départemental, faute d’une diminution équivalente, comme il l'avait toujours revendiqué. La chasse doit rester une activité populaire, car de nombreux chasseurs sont aujourd'hui en situation financière délicate, notamment les retraités après la perte de leur pouvoir d'achat, hausse du carburant, CSG…

Le Mouvement de la ruralité attend une chasse renforcée et s'associe pleinement à la volonté de la Fédération nationale des chasseurs dans sa démarche d'une gestion adaptative des espèces : dates, comme celles des oies jusqu'au 29 février, confirmées, modes de chasse traditionnels maintenus, permis simplifié associé à une formation continue, accès aux territoires de chasse abordable pour les jeunes chasseurs...

De nombreux dossiers engagés par la FNC avec le gouvernement ouvrent de réelles perspectives pour une chasse durable, apaisée et légitimée, à l'exemple de la chasse à courre.

CPNT attend maintenant la concrétisation des annonces chasse du gouvernement dès la fin de l'année et se félicite du départ de Nicolas Hulot et espère un remplaçant moins clivant à la tête du ministère de tutelle de la chasse.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…