×

Avertissement

JUser::_load : impossible de charger l'utilisateur ayant l'ID 52
Imprimer cette page

L’Autoroute A 831 devient l’Arlésienne !

lundi 5 novembre 2012
Projet de l'autoroute A831

En décembre 2011, par son Conseiller régional de Poitou-Charentes Thierry Joulin, CPNT dénonçait le scandale de l’étude environnementale réalisée par la LPO sur le projet d’autoroute A 831 en Charente-Maritime ; étude d’impact sur la biodiversité confiée dix-huit mois plus tôt par Jean-Louis Borloo, alors ministre de l’Ecologie, et soutien d’Alain Bougrain Dubourg, président de la LPO.

À ce jour, on ne connaît toujours pas le coût de cette expertise, pourtant payée par de l’argent public, donc du contribuable, et réalisée d’ailleurs par des individus qui n’ont jamais été des experts, mais simplement des obligés du ministre. Il est d’ailleurs scandaleux de voir que la crise ne touche pas tout le monde de la même façon, car bien que l’endettement de notre pays soit catastrophique et les porte-monnaie des Français à plat, les subventions allouées pour 2013 à quelques associations de protection de la nature sont en augmentation par rapport aux années précédentes où elles étaient déjà particulièrement substantielles. Ce n’est donc pas la crise pour tout le monde…
Thierry JOULIN, Conseiller régional CPNT, remarque que bien que l’ensemble de nos politiques semble encore y croire, cette autoroute ressemble de plus en plus comme deux gouttes d’eau à l’Arlésienne. Certains veulent encore y croire alors que les caisses de l’Etat sont vides, sauf évidemment pour … les subventions à destination des associations de protection de la nature.
Attendons donc encore six mois pour prendre connaissance des conclusions de la commission mise en place par le ministre délégué aux Transports, mais à l’évidence, on peut penser que ce tronçon autoroutier ne pourra pas se faire dans l’immédiat, faute de crédits disponibles.
Cela semble d’autant plus évident à la lecture du budget du Schéma National des Infrastructures de Transport qui est de l’ordre de 2 milliards d’euros par an et que la LPO préconise, dans son rapport et étude d’impact sur la réalisation de l’A. 831, des infrastructures supplémentaires pour protéger les « petits oiseaux » et autres animaux avec un coût supplémentaire dépassant la centaine de millions d’euros !
On ne peut que déplorer qu’à cause d’une écologie politique verdâtre anti développement, qui a pignon sur rue au gouvernement, la population et les entreprises subissent cette situation de retard, voire d’abandon, d’un équipement vital pour le développement économique de cette région déjà durement touchée par le chômage, ce dont a déjà fait largement la démonstration le Conseil général de Charente-Maritime, en soutenant fort justement ce projet avec force et détermination.
Pour Thierry JOULIN, Conseiller régional CPNT de Poitou-Charentes, ce projet d’autoroute A 831 doit être prioritaire et voir le jour très rapidement ; le gouvernement doit en prendre acte et le confirmer.

 

We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…