Thierry Joulin, Conseiller régional CPNT de Poitou-Charentes, défend la profession aquacole

vendredi 21 mars 2014
Stocklib © Philippe Halle

Attaché à la défense des métiers de la terre et de la mer, un des piliers économiques du programme de CPNT-Le Mouvement de la ruralité, Thierry Joulin ainsi intervenu en Commission permanente du Conseil Régional de Poitou-Charentes le 14 mars pour soutenir le CREAA (Centre Régional d'Expérimentation et d'Application Aquacole).

En effet, alors que cet organe travaille dans l'intérêt de la filière conchylicole, économie si importante pour la région, la présidente de la Région, Ségolène Royal, a décidé de façon unilatérale de réduire la subvention annuelle du CREAA de 30%, la faisant passer de 381.800 € à 246.600 € !


« (…) Je souhaite attirer votre attention sur la situation particulièrement délicate du CREAA à la suite de votre décision de baisser de façon substantielle sa subvention.
En effet, diminuer d'un seul coup sans prévenir et sans concertation cette subvention de 135.000 euros va mettre ce Centre Régional en grande difficulté dans le cadre de son personnel puisqu'il va être dans l'obligation de le réduire et dans le cadre de ses missions puisque sur les 26 programmes initiaux, 11 vont être abandonnés ; tous directement liés à l'activité conchylicole qui vous le savez traverse depuis plusieurs années maintenant des difficultés colossales en mortalité et surmortalité des naissains et actuellement des huîtres commercialisables.
Vous avez demandé à ce que les missions soient revues à la baisse en supprimant par exemple dans l'axe 1 "les Observatoires" alors que ces derniers mis en place depuis de nombreuses années commencent à montrer leur utilité avec comme proche aboutissement la possibilité d'un label, c'est donc mettre à néant plusieurs années de travail.
Par conséquent je vous demande, Madame la Présidente, de revoir au plus vite cette subvention et pour cette année, faire droit à la demande justifiée du CREAA à savoir la somme de 381.800 euros afin de pérenniser l'énorme et excellent travail de ce Centre en sachant que dans ce cas, un euro dépensé sera de toute évidence un euro utile ! »

Ségolène Royal a répondu au Conseiller régional CPNT qu’il avait raison ! Mais pour autant, elle n’a pas changé la décision à ce jour toujours pas modifié sa position… Sans doute est-elle plus préoccupée par ses désirs ministériels que par la profession conchylicole ?...

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…