CPNT apporte son soutien à la mobilisation des agriculteurs !

mercredi 5 novembre 2014
Capture vidéo

CPNT-Le Mouvement de la Ruralité apporte son soutien à l’ensemble de la filière agricole qui a de bonnes raisons d'être inquiète et de demander des garanties sur leur avenir face un gouvernement en léthargie.

Le monde agricole est aujourd'hui avec toutes les obligations environnementales et contraintes imposées, dans une grave problématique : La réduction des aides PAC avec des contraintes non productives supplémentaires, la réduction de 50% des produits de protections des plantesà l'horizon 2018, sans avoir la solution de substitution pour converser les mêmes garanties de rendements à l'hectare. Il faut que la France arrête de vouloir être plus blanc que blanc en protection de l’environnement, car il y a un risque de conséquences irréversibles !

Toutes ces contraintes poussent l'agriculture française au bord du précipice économique ! Pour s'en sortir, les agriculteurs n'ont que la solution de pouvoir augmenter fortement la taille de leur exploitation afin de pouvoir diluer ce pavé ANTI-COMPÉTITIVITÉ, en supprimant les exploitations à taille familiale et humaine.

Les éleveurs sont aujourd’hui en grave difficulté sur des exploitations de taille familiale à moyenne. Les cours de la viande sont bas. Ceux du lait vont baisser fortement en début 2015. Les bons blés supérieurs à 11.3 % de protéine seront bien vendus et les autres comme simple céréale fourragère !

Peuvent- ils s'en sortir ? Pour CPNT-Le Mouvement de la ruralité, il n’est pas normal que ceux qui nourrissent les hommes soient les seuls qui ne vivent pas de leur métier. CPNT condamne la politique de prix imposée par la grande distribution. Objectif de ces enseignes : optimiser la marge réalisée sur la vente de chaque produit présent en rayon, afin de maximiser les bénéfices. En clair, cela revient à acheter le moins cher possible aux agriculteurs, ou hors de France, pour revendre le plus cher possible ! Ce système condamne à terme notre agriculture dans l’indifférence de nos GOUVERNANTS.

Les agriculteurs ont toujours assuré un rôle déterminant dans l’entretien des territoires. Le Mouvement de la Ruralité demande que ce rôle soit reconnu et rémunéré à sa juste valeur. Ainsi, la rémunération des opérations de production non directement agricoles doit être une priorité de la prochaine PAC. Outre qu’elle permet aux exploitations d’augmenter leurs revenus, elle suppose aussi un début de diversification des biens et services que l’exploitation produit.

Pour CPNT, les agriculteurs ne doivent pas devenir les fonctionnaires de la terre ni des gratte-papiers. Il faut un vrai choc de simplification administrative !

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…