Santé, médecine et services publics : CPNT réclame l'égalité des Français sur tout le territoire

mercredi 24 octobre 2012
Des services publics de plus en plus éloignés gwolters

Depuis des années, CPNT s'élève contre la fermeture des petites maternités au nom d'une dangereuse logique purement comptable.

Or, ce n'est pas le coût des soins par habitant qui compte mais la possibilité pour chacun, où qu'il réside sur le territoire, donc qu'il soit urbain ou rural, de disposer des mêmes soins de qualité.
La cruauté de l'actualité vient de nous rappeler que les Français ne sont malheureusement pas tous égaux devant la disponibilité des soins de base. Il est bien temps aujourd'hui de se réveiller et de s'apercevoir que la politique suivie depuis des années avec la fermeture de 2/3 des maternités ces quarante dernières années, et ce de quelque bord que soient les décideurs, nous conduit dans une impasse.
Mais cette inégalité du citoyen ne s'arrête pas aux services de santé : elle touche tous les services publics. Pourquoi les ruraux, notamment, doivent-ils faire 20 km pour poster leur courrier après 15H00, attendre 45 minutes pour recevoir des secours de la gendarmerie en cas d'urgence, etc. ?
Les ruraux ne sont pas des Français de seconde zone: chaque citoyen ayant les mêmes devoirs sur tout le territoire, il doit donc pouvoir bénéficier des mêmes droits où qu'il se trouve.
Non à une France à deux vitesses !

 

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…