Services postaux : le déménagement du territoire continue !

vendredi 26 octobre 2012
Jeff Gynane

Mais que fait le gouvernement supposé défendre le service public ?


Pour CPNT, l’image récente d’un usager charentais s’enchainant à une boite aux lettres de son village de Châteauneuf pour tenter de sauver la présence de ce service public fondamental devrait être un électrochoc pour le gouvernement.
NON, mesdames et messieurs les ministres, il n’y a pas que Paris et les banlieues en France, il y a aussi le monde rural qui existe dans ce pays et qui a droit aux mêmes services !
Il parait pourtant, selon des sources autorisées, qu’il y a au gouvernement des ministres chargés de cette ruralité. On parle ainsi dans les couloirs parisiens de Cécile Duflot, plus prompte à faire des bourdes de procédures législatives ou à revendiquer la légalisation du cannabis qu’à agir concrètement pour les villages de France, ou encore de Stéphane Le Foll, autoproclamé grand intendant de la ruralité française, mais qu’on n’a toujours pas entendu en parler officiellement ou prendre une quelconque initiative en la matière.
Où sont ces ministres toujours présents pour la photo quand il s’agit de sensationnel ou d’émotionnel, mais absents désespérément pour de telles crises dans les terroirs ?
Avec eux, rien ne bouge, notamment sur la question des services publics et on constate toujours plus le désengagement effectif de La Poste dans les zones rurales !
Or, qui dit zone rurale, dit zone vulnérable, où le maintien du lien socio-économique assuré par les services publics est particulièrement indispensable pour lutter contre la désertification et relancer la croissance... Mais cela ne pèse pas bien lourd face au diktat de la concurrence et des économies érigées en principe supérieur par le ministère des Finances.
Mais quand nos gouvernants politiques et économiques comprendront-ils que les services publics sont le garant de l'égalité des Français, partout sur le territoire ?
Pour CPNT, ces services publics spéciaux (poste, hôpitaux, sécurité et gendarmerie, transports, etc.) ne sont pas des services simplement commerciaux, car ils sont garants d’un aménagement équilibré du territoire.
C'est parce que CPNT refuse de voir la désertification organisée de nos campagnes, avec la complicité qu'il continuera de porter la voix des ruraux et qu’il appelle les Français à se mobiliser contre le déséquilibre territorial et l’inégalité des chances entre villes et campagnes.

 

Laissez un commentaire

information obligatoire si présence d'un astérisque (*). Code HTML non autorisé.

Top
We use cookies to improve our website. By continuing to use this website, you are giving consent to cookies being used. More details…